Les Tchèques infligent un record humiliant à la Suède

377

La République Tchèque, pays hôte de ce tournoi qui précède les Mondiaux, reçoit la Suède dans le cadre de cette deuxième journée. Défaits aux tirs au but par la Finlande, les Tchèques veulent reprendre leur marche du bon pied face à des Tre Kronor qui se sont timidement imposés 0-1 face à l’Autriche. Elmer Söderblom, jeune attaquant de 20 ans de Frölunda, fait ses grands débuts en équipe de Suède.

Ce match débute sur les chapeaux de roues une fois de plus. Les deux équipes se rendent coup pour coup et les locaux, galvanisés par une Ostravar Arena qui fait salle comble, frappent en premier. David Sklenicka est trouvé par Hynek Zohorna à gauche du but et ajuste Jhonas Enroth d’un tir croisé (1-0, 1’57). Les Suédois subissent les foudres tchèques. Après cinq minutes apathiques, ils réagissent de la meilleure des manières. Derrière le but, Aman contourne et centre, Linus Karlsson laisse passer et Oskar Lang reprend ce palet (1-1, 5’49). Le pouls de ce match s’emballe et les deux équipes se lancent dans une phase d’attaque/défense de très haut niveau, permettant aux gardiens de s’illustrer. Bien que le tableau affiche 1 but partout, ce sont bien les Tchèques qui mènent aux points.

Albin Lundin est envoyé en prison pour retenir et David Jiricek allume la mèche de la bleue (2-1, 9’19). La Suède fait appel de la vidéo et voit son recours rejeté, se retrouvant une nouvelle fois en infériorité numérique (9’19). Elle encaisse un nouveau but après la fin de l’infériorité numérique. Matej Blumel trouve Libor Sulak crucifie Enroth une nouvelle fois de la ligne bleue (3-1, 11’34). Les locaux continuent de mettre la pression sur le but suédois, en vain. Jakub Jerabek est envoyé en prison pour faire trébucher (14’30). Cette première supériorité numérique est cependant infructueuse. Alors que les Suédois mettent le danger sur la cage tchèque, Vojtech Budik et Joel Kellman en viennent aux mains (18’03). Dominants à 4 contre 4, les Suédois poussent Sulak à la faute (19’39), offrant une supériorité numérique aux Suédois après le retour des vestiaires.

2022 04 30 tch sue

Même si la Suède s’installe dans le camp tchèque à la reprise, le verrou ne saute pas. Après un palet perdu dans la zone neutre, Zohorna se retrouve seul face à Enroth, fixe et marque (4-1, 23’15). La Suède réduit l’écart dans la foulée. Le bon travail en fond de patinoire de Calle Själin permet à Joel Kellman de récupérer le palet et de marquer dans un angle très fermé depuis la droite du but (4-2, 25’19). Mais les Suédois perdent des palets en zone défensive et les locaux n’en demandent pas plus. Sur une tentative de Zohorna, Enroth laisse filer un rebond qui profite à Holik qui avait suivi (5-1, 29’04). Sur l’action suivante, un nouveau palet gagné par les Tchèques profite à Holik qui trouve Jiricek pour une passe décisive en retrait vers Sklenicka (6-1, 29’26). Apathiques, les Suédois subissent et sont pris au dépourvu sur chaque accélération tchèque. Petr Holik, encore, hérite d’un nouveau rebond laissé par Enroth après des tentatives signées Cervenka et Blumel pour marquer en cage vide (7-2, 32’57). Alors que les Tchèques continuent de dominer de la tête et des épaules ce tiers-temps, la Suède réduit l’écart. En contre-attaque, Kim Rosdahl fixe et décale Olofsson qui trompe le gardien (7-3, 38’06).

Après deux tiers-temps riches en émotions, le troisième tiers est plus équilibré. L’intensité a légèrement baissé. Sklenicka passe tout proche du triplé mais son tir heurte la transversale (44’53). Les velléités offensives des Tchèques paient. Beranek trouve Flek qui décale Budik qui déclenche un joli tir et trompe Enroth (8-3, 45’40). Le festival offensif continue puisque sur une magnifique relance, le palet est envoyé en fond de patinoire, rebondit contre la balustrade avant que Beranek ne s’en saisisse et passe à Flek qui bat Enroth (9-3, 48’30). Les minutes s’égrainent dans une Ostravar Arena qui vrombit au rythme des offensives de son équipe. La sirène met fin au calvaire suédois.

La République Tchèque l’emporte sur ce score fleuve de 9-3. C’est un record face à la Suède depuis la partition de la Tchécoslovaquie ! Le gardien champion du monde 2013 Jhonas Enroth a vécu une des pires soirées de sa carrière.

Désignés hommes du match : David Sklenička pour la République Tchèque et Max Friberg pour la Suède.

Compte-rendu de Nino Bourge-Maldinez / photos Jan Beneš, Český hokej

Commentaires d’après-match :

Petr Holík (attaquant de la Tchéquie, 4 points) : « Hynek [Zohorna] et moi nous connaissons de Brno. Il est rapide et agile. Plus nos ailiers ont de la vitesse, mieux c’est. Nous avons même eu encore plus d’occasions. Zohy s’est échappé trois fois tout seul devant la cage. Dans tous les cas, je me suis vraiment amusé dans cette super atmosphère. L’important a été le premier but rapide qui a dissipé notre nervosité. Nous avons joué un hockey rapide et je pense que les Suédois n’ont pas réussi à nous suivre pendant un moment. Une équipe qui encaisse tôt fléchit un peu mentalement. Le style du hockey que nous voulons jouer est d’être compact à cinq. Nous pouvons nous aider par de petites passes, et quand un adversaire contourne un défenseur, il y a quelqu’un pour le remplacer. J’ai donné une tape [à Enroth] après le match. Je me sens un peu désolé pour ces gardiens qui doivent prendre autant de buts et jouer tout le match. Je ne suis pas dans sa tête, mais il a dû avoir envie de casser une crosse plus d’une fois. »

2022 04 30 tch sue2

Tchéquie – Suède 9-3 (3-1, 4-2, 2-0)
Samedi 30 avril 2022 à 16h00 à l’Ostravar Arena d’Ostrava. 8848 spectateurs.
Arbitrage de Ladislav Smetana (AUT) et Andris Ansons (LET) assistés de Davis Zunde (LET) et Jiří Ondráček (TCH)
Pénalités : Tchéquie 6’ (6’, 0’, 0’). Suède 6’ (6’, 0’, 0’).
Tirs : Tchéquie 35 (12, 15, 8). Suède 28 (10, 12, 6).

Évolution du score :
1-0 à 01’57 : Sklenička assisté de H. Zohorna et Jiříček
1-1 à 05’49 : Lang assisté d’Åman et Tömmernes
2-1 à 09’19 : Jiříček assisté de Červenka et Smejkal (sup. num.)
3-1 à 11’34 : Šulák assisté de Blümel et Krejčík
4-1 à 23’15 : H. Zohorna assisté de Holík
4-2 à 25’19 : Kellman assisté de Själin et Pettersson
5-2 à 29’04 : Holík assisté de Zohorna
6-2 à 29’26 : Sklenička assisté de Zdráhal et Holík
7-2 à 32’57 : Holík assisté de Blümel et Červenka
7-3 à 38’06 : Olofsson assisté de Rosdahl et Karlkvist
8-3 à 45’40 : Budík assisté de Flek et Beránek
9-3 à 48’30 : Flek assisté de Beránek et Kodýtek

République Tchèque

Attaquants :
Jiří Smejkal (-1) – Jiří Černoch (-1) – Matěj Stránský
Roman Červenka (C, +1) – Michael Špaček – Matěj Blümel (+1)
Patrik Zdráhal (+3) – Petr Holik (+4) – Hynek Zohorna (+5)
Jakub Flek (A, +1) – Petr Kodýtek (+1) – Ondřej Beránek (+1)

Défenseurs :
Jan Ščotka (A, +1) – Libor Šulák (+1, 2′)
Jakub Krejčík (-1) – Jakub Jeřábek (-1, 2′)
David Sklenička (+3) – David Jiříček (+3)
Michal Jordán (+2) – Vojtěch Budík (+2, 2′)

Gardien :
Marek Langhamer

Remplaçants : Štěpán Lukeš (G), Pavel Kousal. En réserve : Petr Kváča (G), Richard Nedomlel, Lukáš Kaňák (D), David Krejčí, Adam Klapka, Petr Fridrich, Jan Hladonik (A).

Suède (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Mathias Bromé (+1) – Joël Kellman (2′) – Max Friberg (+1)
Kim Rosdahl – Fredrik Olofsson – Patrik Karlkvist
Elmer Söderblom (-2) – Albin Lundin (-2, 2′) – Sebastian Hartmann (-2)
Oskar Lang (-4) – Nils Åman (-3) – Linus Karlsson (-4)

Défenseurs :
Henrik Tömmernes (-1) – Jonathan Pudas
Anton Lindholm (-1) – Joel Persson (-1)
Calle Själin (-3) – Jesper Pettersson (-4)

Gardien :
Jhonas Enroth

Remplaçant : Marcus Högberg (G). En réserve : Oscar Dansk (G), Filip Roos, Adam Ollas Mattsson (D), Joakim Nordström, Lucas Wallmark (A),

Les commentaires sont fermés.