Le Canada fonce en finale

226

Le Canada affronte l’équipe de Suisse en demi-finale du championnat du monde féminin. Un match, sur le papier, compliqué pour le pays du chocolat. En effet, dans les 9 dernières rencontres entre les deux équipes, le score cumulé est de 69-1 en faveur des Canadiennes. L’effectif de la Suisse, handicapé par les blessures, joue donc ce match sans pression contre l’équipe championne du monde et championne olympique en titre. En jeu, une place en finale contre les États-Unis ce dimanche 4 septembre.

Avec sa victoire 3-0 contre les Suédoises pour efface sa défaite préliminaire contre les États-Unis (5-2), le Canada arrive sur la glace de Herning en toute sérénité. Les occasions sont nombreuses et Saskia Maurer, la portière helvète, passe une soirée intense. Elle arrive à tenir face aux assauts de l’équipe canadienne, mais plie par deux fois en l’espace de 10 secondes.

En effet, Kristin O’Neill marque son premier but en équipe nationale sur une passe de Ella Shelton (1-0, 13’37). Mais les Canadiennes sont déterminées à ne pas laisser l’équipe de Suisse respirer. C’est ainsi qu’après avoir pénétré dans la zone adverse, Ella Shelton et Emma Maltais remettent la pression derrière le filet de l’équipe blanche et rouge. Voyant que la zone en face de l’enclave est dégagée, Maltais, capitaine de l’équipe d’Ohio State en NCAA, passe le palet à Jessie Eldridge qui marque sur une reprise son premier but en championnat du monde (2-0, 13’47). Après 20 minutes de jeu, les Canadiennes dominent les Suissesses avec 14 tirs contre 2.

Les Canadiennes trop fortes

La deuxième période commence par une pénalité suisse. Dominique Ruegg a fait trébucher une joueuse canadienne, mais fort heureusement, le Canada ne convertit pas sa nouvelle occasion. Pas cette fois. Mais patience. La domination du Canada va encore se refléter. Les Canadiennes transforment la zone de la Suisse en leur bureau. C’est de cette manière que Brianne Jenner marque sur un rebond de Jocelyne Larocque (3-0, 23’00).

La situation empire pour les Suissesses qui ne font définitivement pas le poids. Emily Clark tente de faire le tour de la cage de Saskia Maurer. Le premier tir est arrêté, mais le rebond est récupéré par Sarah Fillier (4-0, 27’32).

Mais la Suisse voit une occasion grâce à sa capitaine, Lara Stalder, revenue au jeu pour cette demi-finale après avoir guéri du Covid-19. Sur une échappée, Ann-Renée Desbiens voit bien là une grosse occasion d’être sollicitée, mais Sarah Fillier empêche Stalder de tirer en la faisant trébucher. Peu après, la Suisse se retrouve à 5 contre 3 après que Jocelyne Larocque a retenu une joueuse adverse. Avec cette opportunité en or, la Suisse retrouve des couleurs et Lara Christen marque après avoir bénéficié d’une passe de Lara Stalder (4-1, 32’31). Une façon de sauver l’honneur pour la Suisse, même si cela semble bien compliqué de ne pas se faire écraser par le rouleau compresseur canadien. Et pour ne rien arranger, Lara Christen est conduite aux vestiaires après une collision avec Renata Fast en fin de deuxième période.

L’équipe de Suisse coule

Contrairement à la deuxième période, ce sont bel et bien les Suisses qui commencent la partie en supériorité numérique grâce à une pénalité infligée à Marie-Philip Poulin. Avec le but glané sur cette même situation de jeu, les espoirs sont permis, mais le verrou canadien est trop complexe. Pire. Marie-Philip Poulin marque quelques secondes après être tombée sur la glace dans l’action qui précède (5-1, 41’17). Le karma.

Une nouvelle pénalité s’ajoute à la Suisse. Les Canadiennes, alors à 0/3 dans cet exercice, réussissent finalement à marquer dans cette configuration, par Sarah Nurse (6-1, 43’39).

Le navire suisse s’effondre tristement. Une véritable mêlée devant le filet amène Marie-Philip Poulin à marquer une nouvelle fois (7-1, 45’14). Un but accepté après un challenge de l’équipe suisse. Brianne Jenner impliqué dans le but marque ainsi son 99e point avec la Team Canada.

Les Canadiennes appliquent encore une recette qui a bien fonctionné durant la partie : celle de faire le tour de la cage adverse et de trouver une fenêtre de tir. Emily Clark s’en charge et continue de soigner ses statistiques (8-1, 54’13)

La Suisse a été écrasée, comme en tour préliminaire, par l’Équipe Canada. Le score final est en effet sans appel. Mais les Suisses retrouveront la République Tchèque pour tenter de glaner le bronze dans ces championnats du monde.

De son côté, le Canada va retrouver son rival de toujours, les États-Unis. Après leur défaite en tour préliminaire, les Canadiennes vont-elles apprendre de leurs erreurs face à Hilary Knight et ses coéquipières ? Début de réponse dimanche à 19h30.

Élues joueuses du match : Marie-Philip Poulin pour le Canada, Saskia Maurer pour la Suisse.

Canada – Suisse 8-1 (2-0, 2-1, 4-0)
Samedi 3 septembre 2022 à 18h00 à la KVIK Hockey Arena de Herning (Danemark). 864 spectateurs.
Arbitres : Tijana Haack (ALL) et Samantha Hiller (USA) assistées de Tiina Saarimaki (FIN) et Justine Todd (CAN).
Pénalités : Canada 10′ (2′, 6′, 2’), Suisse 8′ (4′, 2’, 2’).
Tirs : Canada 56 (14, 17, 25) ; Suisse 6 (2, 3, 1).

Évolution du score :
1-0 à 13’37 : O’Neill assistée de Shelton
2-0 à 13’47 : Eldridge assistée de Maltais et Shelton
3-0 à 23’00 : Jenner assistée de Larocque
4-0 à 27’32 : Fillier assistée de Clark
4-1 à 32’31 : Christen assistée de Stalder et Leemann (sup. num.)
5-1 à 41’17 : Poulin assistée de Potomak et Fast
6-1 à 43’39 : Nurse assistée de Fillier et Poulin
7-1 à 45’14 : Poulin assistée de Potomak et Jenner
8-1 à 54’13 : Clark assistée de Fillier

Canada

Attaquantes :
Sarah Potomak (+3) – Marie-Philip Poulin (C, +3, 2’) – Brianne Jenner (+3)
Sarah Nurse (+2) – Sarah Fillier (+2, 2’) – Emily Clark (+2)
Kristin O’Neill (+1) – Blayre Turnbull (A, +1, 2’) – Laura Stacey (+1)
Victoria Bach (+1) – Emma Maltais (+1) – Jessie Eldridge (+1)

Défenseures :
Jocelyne Larocque (+3, 2’) – Renata Fast (A, +2)
Micah Zandee-Hart (+1) – Erin Ambrose (+1)
Ella Shelton (+2) – Meaghan Mikkelson (+3, 2’)
Ashton Bell (+2)

Gardienne :
Ann-Renée Desbiens

Remplaçante : Emerance Maschmeyer (G). En réserve : Kristen Campbell (G), Jamie Lee Rattray.

Suisse

Attaquantes :
Kaleigh Quennec (A, -4) – Evelina Raselli (A, -5) – Dominique Ruegg (-5, 2’+2’)
Lara Stalder (C, -1) – Sinja Leemann (0, 2’) – Alina Marti (0)
Lena Marie Lutz (-2) – Emma Ingold (-2) – Lisa Ruedi (-2, 2’)
Mara Frey (-1)

Défenseures :
Janine Hauser (-2) – Nicole Vallario (-2)
Lara Christen (A, -1) – Alessia Bächler (-2)
Shannon Sigrist (-2) – Stefanie Wetli (-3)
Nadine Hoftstetter (-1)

Gardienne :
Saskia Maurer

Remplaçante : Alexandra Lehmann (G). Absentes : Andrea Brändli (G), Laura Zimmermann (cheville), Noemi Ryhner (rentrée en Suisse pour soigner sa main), Alina Müller (Covid-19).

Les commentaires sont fermés.