Rouen – Bordeaux (Ligue Magnus, 20e journée)

35

Du cœur à l’ouvrage !

Ce choc au sommet a été un bon match du point de vue des tribunes. Les deux équipes n’ont pas subi le jeu de l’autre, cela a été une vraie opposition et pas une simple attaque-défense. C’est le meilleur match vu sur l’Île Lacroix depuis le début de la saison !

Bordeaux, le leader, même amoindri par l’absence de trois titulaires sur ses lignes d’attaques (Salmivirta, Kara et Charland) n’a pas trop plié. Grâce à leurs deux premiers trios offensifs qui s’entendent bien, les Boxers ont su se créer des occasions nettes qui, sans un Sabourin rayonnant ou incroyable face à Desrosiers (2’58 & 37’35), Moisand (5’07), Gilbert (25’08) et Janil (33’26), auraient pu faire douter Rouen. Les locaux avaient pourtant élevé leur niveau de jeu ce soir, mais ils n’ont pas su se mettre à l’abri pendant leur domination du deuxième tiers. À cause d’un jeu de puissance, en progrès mais infructueux et d’un Ylönen au diapason de Sabourin devant Perret (20’29), Bedin (26’23), Dame-Malka (27’59) et Langlais (36’22).

TREILLEsacha201610212273Par contre le killing-play des Dragons a été efficace lorsqu’ils menaient avec le plus petit avantage dans la dernière période où les Girondins ont relativement bousculé des Normands qui s’astreignaient alors à préserver leur légère avance. Dany Sabourin, souvent en duel, a encore sorti le grand jeu devant Valier (45’00), Terrier (46’09), Desrosiers (48’36 & 56’31), Coté (50’36) et Guillaume (53’29). Pendant qu’Ylönen avait moins de travail, mais le faisait aussi bien, s’opposant à Perret (49’01) puis à Sacha Treille (49’20). Pour parachever son excellent travail destructeur, Sebastian Ylönen stoppera un lancer de pénalité, tenté par Perret, à bout de carburant donc avec moins de lucidité, après une échappée sur une présence usante en infériorité numérique (57’24).

Le match s’est joué sur un rythme nourri. Sacha Treille s’est extirpé de sa zone, traversant toute la glace en breakaway. Au terme d’une feinte de tir sec, des poignets, l’ailier logeait le puck dans la lucarne gauche (1-0 à 13’51).

Bordeaux a égalisé en supériorité numérique, obtenue pour une faute offensive de Rouen. Jonathan Janil devant son banc a lancé de la ligne bleue. Dans le trafic, le tir croisé du défenseur international, a été dévié dans le but rouennais par le patin de Patrick Koudys (1-1 à 24’38). C’est le premier but en power-play de la saison pour Jonathan Janil.

THINELmarcandre201610071022Le RHE a repris les devants, pour ne plus les céder. Moins de trois minutes plus tard, Marc-André Thinel, à droite sur la ligne de but, a hérité d’un palet mal dégagé par Dusseau, après un travail dans la bande de Lampérier. Le vétéran canadien a repiqué au centre du cercle d’engagement et a trouvé le soupirail droit d’Ylönen d’un tir très vif des poignets (2-1 à 27’02). Marc-André Thinel, avec six buts, rejoint Miller et Guénette aux classements des buteurs.

Après son temps-mort, pris sur une mise en jeu offensive, Philippe Bozon a remplacé son gardien par un attaquant supplémentaire. Finalement, Sacha Treille a hérité du palet et l’a transporté jusque dans la zone des visiteurs, sous pression, l’ailier gauche a manqué la cage, mais l’attaquant international a tenu a récupérer sur la droite son rebond dans la bande et enfiler sans contrôle dans le but vide (3-1 à 59’46). Avec ce doublé, Sacha Treille, 11 buts, rejoint le quatuor de tête (Gaborit, Takac, Riendeau, Chouinard) des meilleurs buteurs du championnat.

Avec cette victoire complète sur Bordeaux, Rouen met d’abord fin à une série de deux défaites de suite à domicile. Ensuite, la manière a rassuré, notamment les efforts avec lesquels ce succès a été obtenu, même si tout n’a pas été parfait, a rassuré. Enfin, les Dragons se rapprochent désormais au classement à un petit point du leader, les Boxers, leur adversaire du soir.

SABOURINdany201610212483

Étoiles du match : Dany Sabourin *** (Rouen), Sebastian Ylönen ** (Bordeaux) et Marc-André Thinel * (Rouen).

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Sacha Treille (attaquant du RHE) : « Cette victoire à domicile, elle fait plaisir car cela faisait quelques temps qu’on avait des difficultés à la maison. On restait sur deux défaites et il fallait réagir. Ce soir, on a fait un match plein, qui plus est face à une grosse équipe, ça donne confiance. Ce match, on le voulait vraiment. Ça se voyait sur les visages en fin de match. On n’a rien lâché et on a aussi pu compter, comme souvent, sur un excellent Sabou. Place à Nice maintenant. C’est un très long déplacement. Un match piège dans une patinoire qu’on ne connaît pas. Il faudra être prêt au combat si on veut enchaîner. »

 

Rouen – Bordeaux 3-1 (1-0, 1-1, 1-0)
Vendredi 18 novembre 2016 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs (guichets fermés).
Arbitres : M. Nicolas Barbez assisté de MM. Yann Furet et Jérémie Douchy.
Pénalités : Rouen 8′ (0′, 4’, 4’) ; Bordeaux 6′ (2′, 4′, 0’)
Tirs : Rouen 28 (10, 10, 8) ; Bordeaux 22 (6, 6, 10)

Évolution du score :
1-0 à 13’51 » : S.Treille assisté de Miller et Sabourin
1-1 à 24’38 » : Janil assisté de Petit et Desrosiers (sup.num.)
2-1 à 27’02″ : Thinel assisté de Lampérier
3-1 à 59’46″ : S.Treille assisté de Miller et Guénette (cage vide)
 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel
Sacha Treille – Adam Miller – Jordann Perret
Joris Bedin – Damien Raux – Yorick Treille (A)
Matt Hussey – Vincent Nesa – Dan Koudys
(Fabien Colotti en infériorité)

Arrières :
Olivier Dame-Malka – Patrick Coulombe (C)
Chad Langlais – Mark Matheson
Florian Chakiachvili – Patrick Koudys

Gardien :
Dany Sabourin (21 arrêts)

Remplaçants : Quentin Papillon (G) et Aurélien Dorey

Bordeaux

Attaquants :
Julien Desrosiers – Matthias Terrier – David Gilbert
François Bouchard – Felix Petit – Peter Valier
François Paquin (puis Tarantino à 40’00) – Julien Guillaume – Vincent Cadren (puis alternance avec Rambelo à 40’00)
Lionel Tarantino – [Terrier/Petit] – Aina Rambelo.

Défenseurs :
Nicolas Besch (A) – Maxime Moisand (C)
Kevin Dusseau – Jonathan Janil
Jean-Philippe Cote (A) – Andrej Esipov (puis Paquin à 40’00)

Gardien :
Sebastian Ylönen (25 arrêts) sorti de 59’04 à 59’46.

Remplaçant : Victor Goy (G). Absents : Ilpo Salmivirta, Vincent Kara et Francis Charland (blessés).

Les commentaires sont fermés.

neque. libero pulvinar tempus id, ultricies