Gap – Grenoble (Ligue Magnus, 40e journée)

29

Le leader Gap reçoit le deuxième Grenoble ! Gap s’est une nouvelle fois imposé à l’extérieur. Au Coliséum d’Amiens les Rapaces ont remporté la partie (1-4). La fin de saison est déterminante pour attribuer les places définitives au classement. Avec 5 points d’avance sur Grenoble, ce match est un choc aux avant-goûts de play-off. Les BDL ont remporté la partie face à Lyon (2-1).

C’est un rude combat qui attend les deux équipes. Les meilleurs marqueurs sont québécois avec Marc-André Bernier (40 pts) et Éric Chouinard (48 pts). La meilleure attaque (Gap 153 buts) défie la 2e meilleure défense (Grenoble 83 buts). Les gardiens ne sont pas en reste avec Lukas Horak : 92,9% et la 3e place du championnat. Quant à Clément Fouquerel, il est revenu en grande forme avec 91,2%. Dans les unités spéciales, Gap possède le 2e power-play du championnat avec 19,88% et Grenoble le 2e box-play (infériorité) avec 88,6% de chances de tuer les pénalités. Pour conclure et faire pencher la balance de ses statistiques, Gap tient une série de 5 victoires consécutives à domicile ce qui est le top du championnat avec Angers.

Tout ceci sent le grand match mais sur les quatre dernières rencontres Gap-Grenoble à l’Alp’arena les Rapaces ont gagné deux fois dans le temps réglementaire (4-3 et 3-1), gagné et perdu une fois de chaque après les 60 minutes (2-3 et 5-4). Bref, le derby Rapaces–BDL est toujours tendu !

GapGre1La patinoire est pleine comme un œuf et la tension monte dès le début. Jesse Craige arme, le premier, et lance de la bleue. Le puck est dévié et percute la base du poteau (1’03).

La partie commence sur un gros rythme. Le duo Essery – Da Costa en fore-checking amène le palet dans le slot juste devant Horak (2’46). Gros duel Blazevics-Golicic mais c’est le Letton qui cède et chute.

Les chocs sont physiques et l’intensité du match est vive ; les remontées de palet des deux côtés sont à vitesse maximale. Isackson arrive à s’extirper de la défense et se présente seul. Le shoot est capté de la mitaine par Horak (5’05). Encore un bon jeu des Rapaces avec Bernier-Isackson-Faure. Le Français est décalé au second poteau et totalement seul. Mais là encore le tir est capté proprement par le portier grenoblois (6’02). Les BDL répondent sur une mise au jeu gagnée en zone offensive. Chouinard transmet pour Hardy et Rodman shoote directement sur Fouquerel (6’16). Première pénalité sifflée et Gap teste son jeu de puissance. Rech trouve Ringrose qui dévie le palet devant le portier et traverse le slot. La cage totalement ouverte n’est pas concrétisée (7’09).

GapGre2Grenoble démontre une grosse capacité à défendre en infériorité. À noter le geste défensif de Faure qui se jette et intercepte, au sol, la passe de Texier en zone défensive. Kyle Hardy démontre une grande habileté de conservation du palet associé à un patinage intense. Il permet une pénétration en zone offensive avec la vista et place le palet sur Fouquerel. Une nouvelle occasion gapençaise n’est pas concrétisée avec un palet qui revient dans le slot devant Horak mais personne n’a suivi pour marquer.

Les Rapaces ont la capacité à se projeter rapidement à l’avant. Mais la tension monte et c’est l’explication entre Miettinen et Essery. Gap bien en place intercepte plusieurs lignes de passes des Brûleurs en zone neutre. C’est la domination gapençaise en fin de période. Mais Grenoble reste tout de même intraitable dans les bandes. Le tiers se termine sur une supériorité des bleus. Grenoble maintient son organisation défensive et tue la pénalité.

Le tiers a été équilibré avec deux belles équipes qui jouent en intensité et patinent très fort. Pendant la pause le public peut découvrir les petits rapaces U9 lors d’une session d’exhibition de tirs aux buts.

GapGre3Deuxième vingt ; Bernier shoote d’entrée et place le palet au ras du poteau (20’39). La réponse vient du duo Gauthier-Chouinard en 2 contre 1 et le palet passe, là aussi, pas loin de la cage (21’16). Mais sur une nouvelle supériorité, Bernier remet dans le trafic et Essery exploite ce palet pour ouvrir la marque (23’44 : 1-0).

Les BDL plient encore en infériorité. Mise au jeu gagnée à 5 contre 3 par les bleus et McEachen qui s’avance, transperce Horak (27’16 : 2-0).

Trabichet se venge ensuite de sa pénalité pour charge contre la bande en interceptant le palet de Craige. Il part en 2 contre 1 et loge le palet sous la barre devant Fouquerel (28’01 : 2-1).

Le mano à mano est lancée ! Craige shoote à la cage, depuis la bleue, et McEachen reprend le rebond d’Horak (29’11 : 3-1) cette fois encore à 5 contre 4. L’intensité qui suit est maximale, les deux équipes sont pied au plancher et les unités spéciales balisent cette partie. Gap applique une grosse défense en infériorité et tient Grenoble en respect. Jusqu’à ce que Rodman, qui hérite du palet, place un tir rapide qui passe entre les jambes de Fouquerel (31’24 : 3-2).

GapGre4Golicic à pleine vitesse reprend un palet ultra rapide qui n’est pas cadré. Gap développe toujours de belles séquences comme McEachen avec Essery très imposant ce soir. Les bleus ne se laissent pas démonter et impressionner, Rech, en one-timer, propulse le puck en lucarne au 2e poteau (34’42 : 4-2).

Les bleus sont intenables et dominent le jeu, avec Ross qui se permet, en infériorité, de dribbler deux joueurs et lancer sur Horak (36’34). Les BDL sont gênés par un énorme pressing des bleus mais Kyle Hardy parvient à lancer à la cage. Le palet aérien est dévié et manque de surprendre le portier gapençais (37’40). Enfin, King conclut la période avec un gros jeu en zone défensive. Il récupère le puck, gagne son duel en vitesse pure et lâche le Grenoblois. Horak stoppe le lancer proprement (39’52).

Cette période a été de très haut niveau avec une domination des locaux. Les jeux de puissance ont enfin été efficaces. C’est une vraie partie de play-off que l’on a suivi. Mais Grenoble reste solide, puissant et dangereux. La partie est loin d’être gagnée pour les Rapaces.

GapGre5Troisième période : Grenoble pousse et impose son rythme, c’est Gap qui peine à tenir le cap. Les bleus ont les pires difficultés à sortir le palet de la zone défensive. La rondelle tourne dans les palettes grenobloises et Tartari reprend un rebond mal nettoyé (41’48 : 4-3).

Bernier sur une offensive en 2 contre 2 trouve le poteau (43’01). Les Hauts-Alpins reprennent du jus et récupèrent de nombreux palets. À noter Kuralt qui loge une énorme charge contre la bande, mais l’arbitre lui demande d’aller sur le banc des pénalités pour coup de coude. Texier le rejoint pour charge avec la crosse. Les prisons ne désemplissent pas ! Grenoble démontre encore de grosses qualités défensives et tue la pénalité. À l’inverse Rodman, en supériorité, ramène les deux équipes à égalité (46’13 : 4-4).

Les BDL enfoncent le clou, sur une offensive très rapide, Chouinard remonte le palet et sert Golicic dans le slot qui reprend à pleine vitesse le puck (46’47 : 4-5). C’est le coup dur et Grenoble domine son sujet dans l’ensemble du jeu. Norbert Abramov en rajoute (47’57 : 4-6).

Bazevics tente de réagir et tire en entrée de zone offensive. Il voit son palet transpercer le trafic et dévié victorieusement (50’08 : 5-6).

C’est maintenant au tour de Gap de remettre les gaz pour revenir, à l’image de Serer et Balsamo qui arrivent à dribbler, contrôler le puck dans de tous petits périmètres et donc s’imposer dans la bande. Isackson et King jouent ensemble mais la déviation arrive dans les bottes du gardien grenoblois (53’42). Les bleus sont à fond pour recoller au score et essuient des contres comme Texier qui transmet à Trabichet pour dévier mais sans conséquence (55’42). Miettinen s’emploie et tire à bout portant sur Fouquerel mais les Rapaces ont toutes les peines du monde à récupérer le rebond (57’05). Grenoble termine en domination avec Chouinard qui part seul. Il faut une sortie de Fouquerel qui se couche au sol pour stopper l’action (58’15). La fin de période se termine dans la confusion avec un surnombre gapençais. Ensuite, sur une offensive, Rech, avec un défenseur sur le dos, est déstabilisé et va percuter Horak. L’arbitre siffle une charge sur le gardien. Et on en reste là !

Le public est dégoûté par la fin de partie en queue de poisson avec des pénalités qui ont déstabilisé le terme de la rencontre. C’est dans une terrible bronca que les prix sont décernés.

C’est un énorme match qui s’est joué ! De l’intensité pendant 60 minutes, mais émaillées de multiples pénalités qui ont pesé dans la partie. La partie a été sacrément rude avec des charges « limites », des explications, quelques bourre-pifs et un nez en sang pour Kyle Hardy qui a valdingué dans la balustrade ! Ce duel de haut de tableau et de haut niveau a été le choc attendu. Gap a démontré que sa première place n’est pas due au hasard et que cette bande de jeunes pouvait rivaliser face à l’armada « suréquipée » de Grenoble. On peut penser que les Rapaces sont d’ores et déjà prêts pour les play-offs. Mais Grenoble s’ annonce comme le grand favori avec Rouen pour gagner la coupe Magnus.

Gap pourra récupérer puis repartir sur la route pour aller à Épinal. Grenoble recevra Angers. Ce championnat est passionnant à tous les étages et la lutte pour les places se gagne chèrement !

Élus meilleurs joueurs : Sébastien Rohat et Anthony Rech

Réactions d’après match :

Luciano Basile (coach de Gap) : « Le match s’est joué sur les unités spéciales, on en marque 3, ils en marquent 4 ou 5. C’est très rare qu’il y ait 7 buts en supériorité. Honnêtement, je parle très rarement de l’arbitrage, mais ce soir ça n’a pas été bon, entre autres les deux dernières fautes. (…) Mais on ne s’est pas aidé non plus, il y a eu des fautes qu’on a pris derrière le jeu. (…). Il y avait la place pour gagner le match si on ne prenait pas ces pénalités-là. (…) C’était une grosse bataille, un bon match, deux bonnes équipes. »

 

Gap – Grenoble 5-6 (0-0, 4-2, 1-4)
Dimanche 5 février 2017 à 18h30 – Alp’arena. 2966 spectateurs.
Arbitres : M. Rauline et M. Fabre assisté de M. Barbez et M. Constantineau
Pénalités : Gap 24’ (6′, 6′, 12′) ; Grenoble 20’ (8′, 8′, 4′)
Tirs : Gap 42 (15, 21, 6) ; Grenoble 23 (7, 10, 6)

Évolution du score :
1-0 à 23’44 » : Essery assisté de Bernier et Rech (sup. num.)
2-0 à 27’16 » : McEachen assisté de Rech et Rehus (sup. num.)
2-1 à 28’01 » : Trabichet
3-1 à 29’11 » : McEachen assisté de Bernier et Rech (sup. num.)
3-2 à 31’24 » : Rodman assisté de Gauthier et Chouinard (sup. num.)
4-2 à 34’42 » : Rech assisté de King et Thillet
4-3 à 41’48 » : Tartari assisté de Abramov et Miettinen
4-4 à 46’13 » : Rodman assisté de Golicic et Chouinard (sup. num.)
4-5 à 46’47 » : Golicic assisté de Bisaillon et Chouinard
4-6 à 47’57 » : Abramov assisté de Miettinen et Chouinard (sup. num.)
5-6 à 50’08 » : Bazevics assisté de Serer et Di Dio Balsamo

Gap

Attaquants :
Branislav Rehus – Sean Ringrose – Marc-André Bernier
Dimitri Thillet – Maurin Bouvet – Anthony Rech
Marius Serer – Kevin King – Cédric Di Dio Balsamo
Kevin Da Costa – Kyle Essery – Christian Isackson
Benoit Valier

Défenseurs :
Jesse Craige – Max Ross
Patrick Mc Eachen – Kristaps Bazevicks
Raphael Faure – Thomas Carr
Loic Chapelier

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant : Aurélien Bertrand
Absent : Pierre Crinon

Grenoble

Attaquants :
Éric Chouinard – Bostjan Golicic – David Rodman
Camilo Miettinen – Sébastien Gauthier – Anze Kuralt
Julien Baylacq – Christophe Tartari – Alexandre Texier
Norbert Abramov – Sébastien Rohat – Mathias Arnaud
Antoine Torres

Défenseurs :
Kyle Hardy – Sébastien Bisaillon
Aziz Baazi – Stéphane Gervais
Nicolas Favarin – Quentin Scolari
Teddy Trabichet

Gardien :
Lukas Horak

Remplaçant : Antoine Bonvalot

Les commentaires sont fermés.

adipiscing accumsan et, felis Curabitur Donec commodo id,