Hommage de Genève à Philippe Bozon

689

L’un des plus grands joueurs de l’histoire du hockey français était à l’honneur ce jeudi 21 décembre 2017. Philippe Bozon a vu son numéro 12 retiré par le Genève-Servette.

Le premier joueur né et formé en France à avoir joué en NHL, aux Blues de Saint Louis de 1992 à 1995, avait par la suite fini sa carrière de hockeyeur à Genève en y évoluant durant cinq saisons consécutives. Capitaine des Grenat durant quatre de ces cinq saisons, Philippe Bozon a été l’un des grands artisans de la promotion du GSHC en Ligue Nationale A en 2002. D’abord méfiants, Bozon et le charismatique coach Chris McSorley étaient devenus la pierre angulaire des premiers succès du Genève-Servette en LNA. A l’époque, McSorley, étrangement absent lors de la cérémonie, avait fait éloge de son capitaine : « Sincèrement, en quinze ans de carrière, Philippe est le plus grand joueur que j’ai jamais coaché. J’emmènerai mon respect pour lui dans ma tombe…« 

Les performances de Bozon, dont ses 210 points en 200 matchs avec les Aigles et son inépuisable abnégation, en ont fait une véritable icône des Vernets. Des Vernets qu’il n’a pas quitté de suite après sa retraite de joueur puisqu’il a entraîné les catégories juniors du GSHC entre 2006 et 2009. Ce jeudi soir, l’icône a été honoré à sa juste valeur, en présence de sa famille, dont son fils Tim, en uniforme avec son équipe de Kloten.

Les joueurs du Genève-Servette lui ont d’ailleurs rendu hommage en s’imposant 4-1, la septième victoire en huit matchs des Grenat, notamment avec une passe signée Stéphane Da Costa. Le Parisien est d’ailleurs très à l’aise au bord du lac Léman puisqu’il comptabilise 16 points (5 buts, 11 passes) en 15 matchs avec le GSHC. Depuis l’arrivée de Da Costa à la mi-novembre, Genève a d’ailleurs un bilan de 10 victoires pour 5 défaites, de quoi faire oublier le départ catastrophique des Grenat.

Mais la star de la soirée à Genève ce jeudi était bien Philippe Bozon, dont vous pouvez retrouver la biographie complète sur Hockey Archives.