Danemark – États-Unis (Mondial U20, groupe A)

46

Le tenant du titre clôture cette première journée et débute son Mondial à domicile face au Danemark. Surprenant quart de finaliste l’an passé, le petit poucet vise à nouveau le maintien. Le match de ce soir reste un combat anecdotique : simplement chercher à surprendre et exploiter les failles.

Cela commence malheureusement très mal pour le Danemark, qui cède vite, bien trop vite. À 2’27 », Peeke relance d’une longue passe vers Max Jones collé à la bleue offensive, côté droit. L’attaquant résiste au duel et repique vers la cage, profitant des écrans pour ouvrir le score (0-1). Deux minutes plus tard, Schmidt-Svejstrup est sanctionné pour brutalité et le jeu de puissance américain double la mise. Hugues remonte le palet depuis son camp et écarte à gauche vers Bellows, qui lance au fond. Il bataille derrière la cage avec l’aide de Logan Brown, qui contrôle et retrouve Bellows au cercle. Ce dernier maîtrise le disque et fusille Krog (0-2).

Le match est à sens unique et les États-Unis campent dans la zone danoise. Casey Mittelstadt reçoit le palet au cercle gauche, efface son défenseur et tire du revers. Pendant que tout le monde regarde la trajectoire, il attaque la cage et récolte un rebond laissé par le patin d’un défenseur (0-3). La dérouillée continue. Quinn Hugues lance hors cadre et le palet file derrière le but. Brady Tkachuk se montre le plus rapide et, pendant que Krog regarde vers la droite, ressort à l’opposée, offrande pour Kailer Yamamoto collé au poteau (0-4).

Le match est plié à une minute de la pause. Tufte envoie au fond et Harper masque ses intentions. Le gardien mord encore à la feinte, les yeux trop concentrés sur l’action, alors que le palet est déjà sur la crosse de Mittelstadt, puis dans le but (0-5). 13 tirs à 4, les États-Unis n’ont guère tremblé dans ce match, avec simplement une pénalité de Lockwood à tuer.

Dès lors, le deuxième tiers-temps n’a plus vraiment d’enjeu. Les Américains baissent le pied et continuent à se montrer efficaces. Setkov accroche Bellows parti en échappée et les officiels indiquent un tir de pénalité, converti du revers entre les jambes (0-6). Après avoir éliminé un surnombre, durant lequel Woll sauve une percée de Lucas Andersen, les États-Unis terminent le tiers avec un septième but. Fox et Harper s’échangent le disque en haut des cercles, la défense a du mal à suivre le mouvement et le tir de Harper traverse le trafic (0-7).

La démonstration américaine se poursuit dans le dernier tiers-temps. Le gardien danois a changé et Gransøe doit tenir le choc lors de deux supériorités consécutives. La deuxième est fatale. Après un premier tir de Max Jones bloqué dans l’enclave, Peeke reçoit le rebond au cercle gauche et convertit l’occasion (0-8). Moins d’une minute plus tard, le jeu de passes américain met la défense au supplice. Norris décale Perunovich sur l’aile gauche, qui fixe et envoie le palet à l’opposée vers Samberg. Le défenseur ne manque pas une cage grande ouverte, malgré le plongeon à retardement de Gransøe (0-9).

Les Américains remportent donc leur match d’ouverture sans trembler, à l’issue d’un match que certains qualifieraient d’entrainement. Ils n’ont jamais été inquiétés et ont pu dérouler leurs gammes, témoignage de l’écart constant entre les « gros » pays et les petits poucets dans cette catégorie d’âge.

Désignés joueurs du match : Danemark Philip Schultz (Danemark) et Casey Mittelstadt (États-Unis).

 

Danemark – États-Unis 0-9 (0-5, 0-2, 0-2)
Mardi 26 décembre 2017, 20h. Key Bank Center de Buffalo (USA). 7207 spectateurs.
Arbitrage de Gordon Schukies (ALL) et Robin Sir (TCH) assistés de Peter Sefcik (SVQ) et Alexander Sysuev (RUS).
Pénalités : Danemark 10′ (4′, 0′, 6′), États-Unis 6′ (2′, 2′, 2′)
Tirs : Danemark 17 (4, 7, 6), États-Unis 36 (13, 10, 13)

Récapitulatif du score
0-1 à 02’27 » : Jones assisté de Peeke et Norris
0-2 à 05’04 » : Bellows assisté de Brown (sup. num.)
0-3 à 08’26 » : Mittelstadt assisté de Hugues et M. Anderson
0-4 à 11’35 » : Yamamoto assisté de Tkachuk et Hugues
0-5 à 18’48 » : Mittelstadt assisté de Harper et Tufte
0-6 à 24’08 » : Bellows (tir de pénalité)
0-7 à 39’31 » : Harper assisté de Fox
0-8 à 52’30 » : Peeke assisté de Jones (sup. num.)
0-9 à 53’23 » : Samberg assisté de Perunovich et Norris

Danemark

Attaquants
Joachim Blichfeld – Nikolaj Krag (A) – Jonas Røndbjerg
Jacob Schmidt-Svejstrup – Valdemar Ahlberg – David Madsen
Daniel Nielsen (A) – Christian Mathiasen-Wejse (C) – Lucas Andersen
Andreas Grundtvig – Christoffer Gath – Magnus Molge
Phillip Schultz

Défenseurs
Jakob Jessen – Malte Setkov
Christian Larsen – Oliver Larsen
Rasmus Heine – Jeppe Mogensen
Lasse Mortensen

Gardien :
Kasper Krog puis Emil Gransøe à 40’00 »

Réserviste : Mads Søgaard (G)

États-Unis

Attaquants
Kieffer Bellows – Ryan Poehling – Joey Anderson (C)
Brady Tkachuk – Logan Brown – Kailer Yamamoto
Riley Tufte – Casey Mittelstadt – Patrick Harper
Max Jones – Trent Frederic – Josh Norris
William Lockwood

Défenseurs
Dylan Samberg – Adam Fox
Ryan Lindgren (A) – Scott Perunovich
Mikey Anderson – Andrew Peeke
Quinn Hughes

Gardien :
Joseph Woll

Remplaçant : Jake Oettinger (G). Réserviste : Jeremy Swayman​ (G)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

at dolor nunc suscipit ipsum amet, Praesent tristique commodo dictum