Suède – Rép. Tchèque (Mondial U18 2018, 3e place)

Le bronze pour la Suède

28

Le bronze pour la Suède

À l’issue d’un match très disputé et particulièrement ouvert, la Suède remporte la médaille de bronze de ces championnats du monde U18, en battant la République Tchèque 5-2. Un résultat assez logique finalement : les Tchèques n’ont jamais réussi à marquer plus de deux buts dans le même match, à l’exception de la rencontre face à la France.

La Suède permet à son entraîneur Torgny Bendelin de partir en beauté, puisque le coach de 61 ans a décidé de se retirer. La « Småkronorna » n’a jamais remporté l’or en U18, et signe ici sa quatrième médaille de bronze seulement.

Privée d’Adam Boqvist, son défenseur vedette victime d’une commotion contre les États-Unis, la Suède entamait fort. Back déviait un tir de Ginning et ouvrait le score à la cinquième minute (1-0). Quatre minutes plus tard, Daniel Dvořák, titularisé dans les cages tchèques à la place de Lukáš Dostál blessé, repoussait un tir de Jonathan Berggren. Gustafsson récupérait et servait Pasic à travers l’enclave, en supériorité (2-0).

Les Tchèques, très actifs offensivement, échouaient à revenir lorsque Vojtěch Kropáček perdait son duel en échappée. Un jeu de puissance leur permettait enfin de réduire l’écart avec une déviation de Plasek sur un tir de Zabransky (2-1).

Le gardien Lindbom tenait le fort de son côté, repoussant une échappée de Matej Blümel en infériorité. Un arrêt décisif, car, peu après, le power-play suédois marquait pour la deuxième fois du soir, lorsque Westfalt s’emparait d’un palet qui traînait dans le slot (3-1).

Le duel pour le bronze augmentait en intensité au deuxième tiers. Kropáček servait Teplý de derrière la cage (3-2). Le chant du cygne pour les Tchèques, progressivement dominés par la Suède. L’indiscipline, encore, coûtait très cher. Les joueurs de Bendelin convertissaient un troisième avantage numérique. Jacob Olofsson s’avançait ligne de fond et centrait du revers. Samuel Fagemo manquait son tir, mais pas Johansson (4-2).

Encore une fois, Lindbom tenait bon dans les cages nordiques et gagnait un duel en échappée contre Adam Gajarský. Un échec qui revenait hanter les Tchèques en début de troisième tiers, avec un tir en hauteur de Ginning (5-2).

Victoire suédoise et médaille de bronze : à un an de l’édition à Örnköldsvik et Umeå, où la Suède voudra faire encore mieux…

Désignés joueurs du match : Olof Lindbom pour la Suède et Martin Haš pour la République Tchèque.

Commentaires d’après-match

David Bruk (entraîneur de la République Tchèque) : « Les Suédois ont marqué trois fois en supériorité numérique. C’était notre problème durant tout le tournoi, nous avons pris des pénalités inutiles et nos adversaires nous ont punis. Je pense que la Suède était plus en contrôle que les États-Unis. Je pense que nous avions une meilleure chance de battre les Américains. »

Jakub Lauko (attaquant de la République Tchèque) : « La quatrième place est un bon résultat, mais nous n’avons remporté que deux matches dans le tournoi, on ne peut pas s’attendre à une médaille. Nous avons un groupe où tout le monde se respecte, c’est le plus important. Après une très mauvaise phase de poules, nous avons retourné la situation. Nous n’avions pas de pression contre le Canada, mais nous n’avons répété notre performance ensuite. Il n’y avait pas le même dévouement qu’en quart de finale, je ne sais pas pourquoi. Nous nous battons depuis trois ans ensemble. Nous avons des occasions, mais pas de très grosses occasions. Personne ici n’est un pur buteur, nous avons toujours partagé les buts, peut-être est-ce un handicap. Personnellement, je pense que j’ai bien joué en poule, mais pas en play-offs, je n’étais pas le soutien que j’espérais. Je suis déçu, cela va me prendre du temps. »

 

Suède – République Tchèque 5-2 (3-1, 1-1, 1-0)
Dimanche 29 avril 2018 à 15h30 à l’Arena Traktor de Chelyabinsk. 5813 spectateurs.
Arbitrage de Jonathan Alarie (CAN) et Kenneth Anderson (USA) assistés de Balazs Kovacs (SUI) et Dmitry Shishlo (RUS).
Pénalités : Suède 14′ (2′, 6′, 6′), République Tchèque 12′ (6′, 4′, 2′)
Tirs : Suède 38 (15, 11, 12), République Tchèque 40 (14, 12, 14)

Récapitulatif du score
1-0 à 04’48 : Bäck assisté de Ginning et Andersson
2-0 à 08’17 : Pasic assisté de Gustafsson et Berggren (sup. num.)
2-1 à 13’42 : Plasek assisté de Zabransky et Has (sup. num.)
3-1 à 16’17 : Westfalt assisté de Gustafsson et Pasic (sup. num.)
3-2 à 25’57 : Teply assisté de Kropacek et Pytlik
4-2 à 30’57 : Johansson assisté de Fagemo et Olofsson (sup. num.)
5-2 à 45’31 : Ginning assisté de Andersson et Gustafsson

Suède

Attaquants :
Jonatan Berggren (+1) – David Gustafsson (+1, 4′) – Nikola Pasic (+1, 2′)
Samuel Fagemo – Jacob Olofsson (A) – Albin Grewe (2′)
Lukas Wernblom (A, 4′) – Oscar Bäck – Carl Jakobsson
Nils Höglander – Marcus Westfalt – Linus Nässen
David Lilja

Défenseurs :
Axel Andersson (+2) – Adam Ginning (C, +2, 2′)
Tobias Björnfot – Nils Lundkvist
Fredrik Granberg (-1) – Filip Johansson (-1)

Gardien :
Olof Lindbom

Remplaçant : Jesper Eliasson (G). Réservistes : Jesper Wallstedt (G), Adam Boqvist (D, commotion).

République Tchèque

Attaquants :
Jakub Lauko (A, -1, 2′) – Jan Jeník (4′) – Michal Kvasnica (A)
Matej Pekar – Petr Čajka – Matej Blümel
Adam Gajarský (2′) – Vojtěch Střondala (-1) – Karel Plášek (-1)
Dominik Sklenář (-1) – Vojtěch Kropáček (2′) – Michal Teplý (+1)
Jaromír Pytlík

Défenseurs :
Libor Zábranský (C) – Martin Haš (-1)
Zack Malík (-1) – František Klejna (-1)
Vojtěch Doktor – Jakub Adámek (+1, 2′)

Gardien :
Daniel Dvořák

Remplaçant : Kristián Kolář (G). Réservistes : Lukáš Dostál (G), Tomáš Dajčar (D).

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :