Lars Haugen dit non au Mondial

107

Le gardien norvégien Lars Haugen, devenu champion d’Autriche mercredi avec Klagenfurt, a décliné sa sélection pour le championnat du monde : « C’est une décision super-transparente. Mais c’est pour le bien de ma famille. Elle est rentrée en Norvège depuis deux mois, et je n’aurais pas été capable d’être performant sur la glace si j’étais allé à Bratislava et éloigné d’elle un mois de plus. Je ne ferme pas la porte pour l’avenir, mais c’est la meilleure décision que je peux prendre maintenant. Cela n’a rien à avoir avec le sport ou avec le fait que je sois insatisfait de quoi que ce soit en rapport avec l’équipe nationale. »

Lars Haugen a participé aux huit derniers championnats du monde avec l’équipe de Norvège et a toujours été le gardien numéro 1. Son avènement avait réglé le problème de gardien qui empoisonnait pendant longtemps la sélection norvégienne. Le contexte paraît toutefois meilleur aujourd’hui. Henrik Haukeland – qui joue en Liiga finlandaise – semble capables d’assumer la charge en son absence, même s’il n’a pas encore son métier.

Ses coéquipiers de l’équipe de Norvège – qui avaient regardé à leur hôtel le dernier match de la finale Klagenfurt-Vienne – se sont déclarés compréhensifs envers Haugen tout en regrettant son absence au vu de ses excellentes performances cette saison en EBEL. Le sélectionneur Petter Thoresen s’est exprimé sur TV2 : « C’est dommage qu’il ne nous rejoignent pas, mais ce sont des choses que l’on doit respecter. Nous voudrions qu’il soit là, mais il a une situation de vie, il a dit non merci. Hors glace, c’est un gars amusant, et sur la glace c’est un des plus expérimentés. Maintenant, c’est une grande chance pour Haukeland de prendre ce rôle. Il a pu s’essayer pendant quelques matches de championnat du monde l’an passé, et nous sommes confiants. J’ai suivi Haukeland depuis plusieurs années. Il a été décisif pour Timrå et Leksand, donc il peut l’être aussi en équipe nationale. »

Le vrai problème de la Norvège sera plutôt de trouver le chemin des filets adverses. En 5 matches de préparation, elle en a inscrit… 2 buts ! Dernière déconvenue en date : se faire blanchir à domicile par le Danemark. Il y a bien eu un but norvégien en deuxième période, mais il a été annulé car marqué du patin.

 

Norvège – Danemark 0-1 (0-1, 0-0, 0-0)
Vendredi 26 avril 2019 à 18h00 au Lørenskog Ishall. 1801 spectateurs.
Arbitrage de Christian Persson (NOR) et Niclas Lundsgaard (DAN) assisté de Marius Sandnes et Rene Jensen (NOR).
Pénalités : Norvège 18′ (2′, 4′, 2’+10′) ; Danemark 10′ (2′, 2′, 6′).
Tirs : Norvège 18 (7, 6, 5) ; Danemark 24 (10, 10, 4).

Évolution du score :
0-1 à 12’55 : Meyer assisté de N. B. Jensen et M. Lassen

Norvège

Attaquants :
Martin Røymark (-1) – Mathis Olimb (A, -1) – Alexander Reichenberg (-1, 2’+10′)
Mathias Trettenes – Michael Haga – Thomas Valkvæ Olsen (2′)
Jacob Lundell Noer – Tobias Lindström – Andreas Martinsen
Niklas Roest – Kristian Forsberg – Tommy Kristiansen (2′)
Jørgen Karterud

Défenseurs :
Erlend Lesund – Jonas Holøs (C, -1)
Alexander Bonsaksen (A) – Stefan Espeland
Christian Bull (-1) – Johannes Johannessen
Christian Kåsastul (2′)

Gardien :
Henrik Haukeland [sorti à 59’50]

Remplaçant : Henrik Holm (G). En réserve : Dennis Sveum, Andreas Stene.

Danemark

Attaquants :
Frederik Storm – Jesper Jensen (2′) – Mathias Bau Hansen
Nicolai Meyer (+1) – Morten Madsen (C, +1) – Jonas Røndbjerg (+1)
Nikolaj Rosenthal (2′) – Nikolaj Krog-Christensen – Nick Olesen
Joachim Blichfeld – Julian Jakobsen – Morten H. Poulsen
Niklas Andersen

Défenseurs :
Philip Bruggisser – Oliver Lauridsen (A)
Matias Lassen (+1) – Nicholas B. Jensen (+1, 4′)
Markus Lauridsen – Jesper Jensen Aabo (A)
Oliver Larsen – Stefan Lassen (2′)

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçant : Patrick Galbraith (G). En réserve : Simon Nielsen (G), Nicklas Jensen (blessé), Peter Regin, Søren Nielsen, Mathias From.

Les commentaires sont fermés.

id dolor odio porta. consectetur Aliquam dolor. libero.