Le prodige Kakko dans le viseur des Devils ?

166

La Finlande est pour le moment sur une bonne dynamique avec cinq victoires consécutives : deux contre la Norvège puis contre le Danemark, et une cinquième jeudi contre le rival suédois grâce à un improbable revirement en fin de match. Un bilan positif en dépit de l’absence de stars dans cette sélection suomi, qui a désormais toutes les peines du monde à attirer ses représentants NHL éliminés de la course à la Coupe Stanley aux Championnats du monde.

En réalité, il y a bien un joueur de la Finlande qui attire les regards, c’est le prodige Kaapo Kakko. Le surdoué de Turku, à peine âgé de 18 ans, réalise une saison d’exception, et certains commentateurs sont désormais convaincus qu’il pourrait bien chiper la première place de la draft 2019, promise jusqu’à maintenant à la star américaine en devenir Jack Hughes, qui réalise actuellement une promenade de santé au Mondial U18. De quoi pousser à la réflexion les Devils du New Jersey qui seront les premiers à choisir au prochain repêchage NHL en juin.

D’ailleurs, ils auraient réservé neuf places ce vendredi à la Hartwall Areena pour apprécier sur place les qualités de Kakko. Une étonnante coïncidence alors que le compte Twitter des Devils avait interpellé en relayant la belle passe dans le dos de Kakko contre cette même équipe suédoise lors de la première rencontre. Des indices qui laissent à penser que le jeune Finlandais ne laisse pas indifférent du côté du New Jersey. Rappelons-nous d’ailleurs que, déjà détenteur du premier choix de draft en 2017, les Devils avaient surpris en préférant l’Européen Nico Hischier au favori nord-américain Nolan Patrick. Feront-ils de même deux ans après ?

Kakko est donc bien présent sur la glace ce vendredi mais son coach Jukka Jalonen a opéré plusieurs changements par rapport au match de la veille, dont devant la cage puisque Kevin Lankinen réalise son premier match en équipe de Finlande. Côté Tre Kronor, c’est l’inverse puisque Rikard Grönborg a préservé intégralement son effectif, notamment au poste de gardien avec Jhonas Enroth.

Sanctionné pour un choc à la tête, Viktor Svedberg écope d’un 2’+10′, et va favoriser l’ouverture du score des Lions. Elle revient à Toni Rajala qui permet aux Finlandais de mener au score avant la première pause. À leur tour en supériorité numérique, Jesper Bratt égalisera pour la Suède, son premier but sous le maillot Tre Kronor. Le troisième tiers-temps s’avérera décisif avec un but gagnant signé Daniel Zaar, Philip Holm marquant dans les filets déserts : 3-1 pour la Suède.

À deux semaines du début des Mondiaux, la Finlande, très proche de sa composition définitive, trébuche face à une Suède très expérimentale. Bratt (nommé meilleur joueur du match) était le seul représentant NHL, avant la prochaine arrivée d’une quinzaine d’autres NHLers. Si Nicklas Bäckström, Filip Forsbrerg et Viktor Arvidsson ont récemment refusé, les Suédois ont dernièrement réussi à convaincre Elias Lindholm et William Nylander, qui s’ajoutent notamment aux Lundqvist, Ekman-Larsson et Pettersson.

C’est probablement la semaine prochaine, à l’occasion des Carlson Hockey Games organisés en Tchéquie, que la Suède gommera son étiquette d’équipe B pour aligner une sélection bien plus proche de son effectif final pour les Mondiaux en Slovaquie.

 

Finlande – Suède 1-3 (1-0, 0-1, 0-2)
Vendredi 26 avril 2019 à la Hartwall Areena. 6112 spectateurs.
Arbitrage de Mikko Kaukokari et Jari-Pekka Pajula (FIN) assistés de Joona Elonen et Hannu Sormunen (FIN).
Pénalités : Finlande 6′ (2′, 4′, 0′), Suède 14′ (12′, 0′, 2′).
Tirs : Finlande 26 (13, 5, 8), Suède 40 (16, 15, 9).

Évolution du score :
1-0 à 16’41 » : Rajala assisté de Pesonen et Lehtonen (sup. num.)
1-1 à 22’27 » : Bratt assisté de Lander et Wedin (sup. num.)
1-2 à 44’27 » : Zaar assisté de Bengtsson
1-3 à 59’26 » : Holm assisté de Lundeström

 

Finlande

Attaquants :
Marko Anttila (C) – Juho Lammikko – Sakari Manninen
Toni Rajala (-1) – Arttu Ilomäki (-1) – Kaapo Kakko (-1)
Harri Pesonen (-1) – Arttu Ruotsalainen (-1, 2′) – Kristian Kuusela (-1, 2′)
Jere Sallinen (A, -1) – Juhani Tyrväinen – Emeli Suomi (A)

Défenseurs :
Mikko Lehtonen (-2) – Oliwer Kaski (-1)
Otto Leskinen (-1) – Jarkko Parikka
Teemu Eronen – Juuso Vainio
Petteri Lindbohm – Miika Koivisto (2′)

Gardien :
Kevin Lankinen [sorti de 57’50 » à 59’26 »].

Remplaçant : Eetu Laurikainen (G). En réserve : Jussi Olkinuora (G), Tony Sund, Henri Jokiharju, Joel Kiviranta, Eetu Luostarinen, Niko Ojamäki.

Suède

Attaquants :

Anton Wedin – Anton Lander (C) – Jesper Bratt
Jesper Boqvist – Dennis Rasmussen (A, +2) – Linus Sandin
Daniel Zaar (+1) – Isac Lundeström (+1) – Joakim Nygård (+1)
Mathias Bromé (+1) – Linus Fröberg (2′) – Emil Sylvegård
Leon Bristedt

Défenseurs :
Philip Holm (A, +2) – Lukas Bengtsson (+2)
Jonathan Andersson – Viktor Svedberg (2’+10′)
Jesper Sellgren – Linus Arnesson
Emil Djuse

Gardien :
Jhonas Enroth

Remplaçant : Samuel Ersson (G). En réserve : Simon Bertilsson.

Les commentaires sont fermés.

mattis ut efficitur. Phasellus at mi, quis,