Bilan de la saison de DEL 2019/20

491

En deux ans depuis la finale olympique, le hockey sur glace a connu une hausse de 7% de ses licenciés en Allemagne. Ce chiffre global n’est pas spectaculaire, mais celui des moins de 12 ans l’est déjà un peu plus en faisant le compte des nouveaux arrivants qui ont commencé ce sport : de 6334 à 7264 enfants (+15%). Cette croissance dans les petites catégories coïncide avec le signal positif de l’arrivée d’une génération de jeunes dans une DEL qui leur était jusque là interdite.

L’Allemagne est redevenue visible et crédible dans le hockey mondial. La DEL s’est ouverte, avant de se rouvrir à la promotion/relégation l’an prochain. Tout le hockey allemand tire enfin dans le même sens, et s’épargne les conflits et scandales qui avaient fait son quotidien pendant plusieurs décennies. Bref, tous les voyants étaient au vert… avant que survienne la pandémie de Covid-19. Certes, l’Allemagne a plutôt mieux géré la crise sanitaire que les autres pays européens, mais elle sera touchée comme tout le monde par les conséquences économiques.

Pendant que certains regardent le bout de leur nez, la DEL a été très prompte à réagir en négociant des « clauses corona » et en prévoyant des amputations salariales jusqu’à 25% pour le cas où la prochaine saison 2020/21 ne pourrait se dérouler entièrement, par exemple en cas de seconde vague. Trop prompte peut-être ? Les joueurs n’ont pas apprécié que la DEL impose un ultimatum à chaque club sur l’acceptation des clauses contractuelles sans vouloir discuter en direct avec les clubs dans une négociation collective non prévue dans ses statuts. Ils se sont organisés en syndicat. Mais dans un pays où le dialogue social fonctionne traditionnellement bien, ces discussions, même lorsqu’elles trahissent des tensions, sont gérées avec un fort sens de la responsabilité. Elles semblent plutôt traduire un bon sens de l’anticipation. Si maintenant le hockey allemand devient bon dans la gestion de crise, il va devenir vraiment une puissance sur laquelle il faudra compter…

Le bilan du championnat d’Allemagne, club par club, vous permettra notamment de découvrir quel classement statistique a été dominé par Anthony Rech.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

risus. nunc dolor dictum vulputate, massa adipiscing leo id suscipit ut Curabitur