La saison slovaque commentée

267

Touchée par un premier cas de Covid-19 le 6 mars 2020, la Slovaquie a pris des mesures drastiques dans la lutte contre le virus dès le 12 mars en fermant, entre autres, les écoles, les universités, les frontières, les bars, les restaurants et la grande majorité des commerces, ainsi qu’en instaurant le port du masque obligatoire en public. Le hockey-sur-glace n’a pas dérogé à la règle nationale : l’Extraliga a ainsi été la troisième compétition de ce niveau en Europe à ne pas aller à son terme après l’EBEL autrichienne et la DEL allemande.

Les résultats commentés du championnat slovaque 2019/2020

Si comme partout le choc de la crise sanitaire a instauré une certaine unité dans les discours, l’amélioration progressive de la situation est allée de pair avec le constat par les clubs de la catastrophe économique qui en découle. Déjà enclins aux difficultés en temps normaux, les clubs slovaques ont évidemment été fortement impactés par la crise. Ján Pardavý, désormais entraîneur du Dukla Trenčín, déplorait ainsi dans la presse la reconversion contrainte de certains de ses joueurs dans la maçonnerie en attendant des jours meilleurs. Intégrés il y a deux saisons, les Hongrois du MAC Budapest quittent déjà l’Extraliga pour retrouver l’Erste Liga devant l’incertitude économique liée à la pandémie, puisque le gouvernement hongrois a suspendu les subventions allouées aux clubs pour les reverser dans la lutte contre le Covid-19. Pour le moment, le départ de Miskolc, l’autre représentant magyar, n’est pas envisagé.

Signal encore plus alarmant, les deux plus gros palmarès nationaux, Košice et Bratislava, que l’on pensait plus à l’abri des tempêtes que les autres, sont eux aussi dans la tourmente. Les Oceliari annonçaient en mai une dette de 170 000 euros rien que pour la location de la Steel Aréna. US Steel, le mécène du HC Košice depuis des années, déjà en crise avant la pandémie, pourrait ne plus être présent dès la reprise… Son ennemi sous les Tatras, le Slovan Bratislava, n’est pas en meilleur état : sa mise en vente vient d’être rendue publique cette semaine. L’absence des recettes de billetterie a fragilisé un édifice déjà rendu branlant par un loyer exorbitant et des dettes accumulées en KHL tout juste effacées.

Afin d’avoir moins de pression économique et de retrouver une certaine santé financière, les clubs d’Extraliga ont demandé auprès de la ligue professionnelle de « fermer » le championnat (aucune descente, aucune accession), ce qui aurait, aux dires des instigateurs, deux impacts majeurs sur les effectifs des équipes : moins de joueurs étrangers et plus de jeunes joueurs formés localement. Les représentants des clubs de Prvá Liga, la deuxième division locale, ont directement fait savoir que si cette option était retenue, ils boycotteraient la saison 2020-2021…

Dans un climat de défiance et d’incertitude exacerbé, la Fédération slovaque présidée par l’icône Miroslav Šatan a elle aussi été vivement interpellée par les clubs lui reprochant son manque de réactivité et de solidarité dans cette rude épreuve. Réuni jeudi à Trenčín, le bureau exécutif a tenté de calmer le jeu via une conférence de presse qui n’a apporté finalement que peu de réponses aux nombreuses interrogations. Les aides allouées annuellement aux quelques 800 clubs du pays ont été augmentées de 40% suite à la pandémie, passant à 3,75 millions d’euros.

Les recettes des derniers Mondiaux organisés en Slovaquie représentent pour certains la solution idoine. Šatan tempère toutefois : « En tant que Fédération, nous avons une responsabilité aussi vis-à-vis des plus jeunes, expliquait jeudi le capitaine des champions du Monde 2002. C’est pour cette raison que nous souhaitons utiliser cette ressource pour mettre en place un programme de développement du hockey sur plusieurs années. Vouloir partager cet argent à la hâte serait davantage source de conflit. » Par ailleurs, Šatan admet qu’il sera difficile d’envisager une sortie de crise tant que la limite de 1000 personnes imposée à tout rassemblement par le gouvernement ne sera pas levée.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

facilisis nec venenatis, sit libero. commodo ultricies ipsum mattis dapibus elit.