Témoignage d’Anthony Rech sur la reprise

591

La DEL vient, enfin, d’annoncer la reprise du championnat pour le 17 décembre avec une formule adaptée pour tenir compte des intérêts économiques des clubs. Les trajets seront diminués avec un championnat à deux groupes et des play-offs.

Dans un premier temps, huit équipes ont accepté de jouer un tournoi de pré-saison, dont Wolfsburg. Le club de Basse-Saxe a donc décidé de jouer la Magenta Sport Cup. C’est l’occasion de revenir sur ce début de saison avec Anthony Rech, l’attaquant de l’équipe de France.

Hockey Archives : Anthony, la saison est lancée et j’ai saisi l’occasion pour regarder votre match à Krefeld (3-1). Quel est ton ressenti sur ce match ?

Anthony Rech : On n’a pas été très bon mais ce n’est pas grave, car c’est le début de saison. C’est qu’un match de préparation. On a fait quelques erreurs défensives mais on a bien débuté et il faut que tout ça se mette en place. On a fait un bon premier match (victoire 7-0 face à Düsseldorf) même s’ils avaient une équipe amoindrie.

H.A : La reprise du championnat a été annoncée pour le 17 décembre, comment s’est passée cette intersaison particulière et très longue ?

A.R : C’était un peu compliqué cette année, car généralement on reprend avec des dates précises, un planning organisé avec les préparateurs. On construit les deux ou trois blocs, on appuie sur la vitesse, la force, notamment. Mais le plus long ça a été le confinement de mars-avril. Ensuite, la bonne nouvelle, c’était qu’on avait la possibilité de retrouver des amis, la famille. Ça faisait du bien ! Au retour en Allemagne, on a repris l’entraînement et on était content de revenir sur la glace. Il y avait de l’excitation. On jouait sans savoir si le championnat reprendrait et à quelle date, donc par la suite ce n’était pas évident de s’extraire de ces inconnues. On ne pouvait pas se projeter sur la reprise de la compétition.

Rech Wolfsburg1H.A : Les conditions de discussion (situation économique, salaires …) avec les dirigeants n’ont pas du faciliter la reprise ?

A.R : Déjà on est chanceux d’être ici. Les dirigeants ont eu un discours clair et voulaient être transparents. Il n’y a eu aucune ambiguïté, ils étaient ouverts à la discussion. Ils ont pris le temps d’échanger avec nous et les derniers accords ont été conclus il y a trois jours. Pour ma part ça été assez rapide et on a la chance de pouvoir reprendre la saison. Mais c’est vrai que pour certains clubs c‘était plus dur avec des coupes importantes, sûrement bien plus que prévu.

H.A : Wolfsburg a intégré la Magenta Sport Cup (tournoi de pré saison à 8 équipes de DEL), cela représente déjà une bonne nouvelle et un signe de bonne santé ?

A.R :  On n’avait aucun doute que Wolfsburg puisse jouer avec ou sans public. On était déjà prêts en octobre. Maintenant les dirigeants de la ligue ont tout fait pour que l’on reprenne dans de bonnes conditions en prenant en compte l’avis des joueurs, les conditions de déplacements. Ils ont tenu compte de la situation sanitaire et économique. C’est une bonne nouvelle !

H.A : Les dirigeants de Wolfsburg ont fait des changements dans le groupe en matière d’effectif. Quelle analyse tu en fais ?

Le coach ne va pas changer notre manière de jouer, ce n’est pas son style. Les dirigeants n’étaient pas très satisfaits de certains joueurs, donc ils ont fait des modifications. Les recrues sont un peu plus grandes en taille. L’apport au centre est renforcé, des jeunes Allemands déjà très bons vont se développer encore plus. À part ces changements, on reprendra le même système de jeu. En ce moment on teste les lignes et il y a beaucoup de changements pour trouver la bonne alchimie. On a quatre bons blocs et d’ici le mois de décembre on y verra beaucoup plus clair.

H.A : 2021 sans championnat du Monde, l’IIHF décide de supprimer la compétition. Pour les joueurs internationaux c’est la mauvaise nouvelle ?

A.R : Oui, c’est sûr, c’est une mauvaise nouvelle. Mais il faut reconnaître que ce n’est pas simple pour les fédérations d’organiser et de préparer un championnat du Monde dans ces conditions.  Et financièrement c’est aussi un risque si le public ne répond pas présent. Je m’avance peut-être mais il ne serait pas surprenant que le Mondial élite soit, lui aussi, annulé. C’est vrai que c’est frustrant, pour nous, en tant que joueurs. Mais c’est assez compliqué à gérer avec les différents championnats nationaux. On n’a pas vraiment le choix, mais on est content de reprendre le jeu dans les clubs et il faut souhaiter que tout le monde puisse reprendre la compétition partout.

Hockey Archives te félicite pour tes performances dans cette grande ligue de hockey et te souhaite de rester en santé, de performer sur la glace. Un grand merci pour cette disponibilité.

Les commentaires sont fermés.

quis, Curabitur libero sed ut ipsum pulvinar suscipit odio leo elit. velit,