Grenoble – Cergy-Pontoise (Ligue Magnus, 4e journée, match en retard)

Les Jokers font trembler les Brûleurs de Loups

478

Il a fallu attendre 2021 et cette saison particulière pour voir un premier affrontement entre les Brûleurs de Loups et les Jokers. Le dernier vainqueur de la Coupe Magnus contre le promu de D1, repêché administrativement suite à l’arrêt de la saison en plein play-offs. Malheureusement, cette rencontre a lieu dans une patinoire vide, le huis clos étant de mise partout en France en cette période de restrictions d’accueil du public.

Les deux équipes ont très peu joué cette saison : Grenoble dispute ce soir seulement son sixième match officiel de la saison, le deuxième à domicile après une défaite aux tirs au but face à Briançon le 17 décembre (3-4). En manque de rythme, les Brûleurs de Loups ont disputé un match amical mardi face à Chamonix pour retrouver la confiance (8-2). Les promus eux n’ont eux disputé que quatre matchs jusqu’à présent et n’ont pas joué en match officiel depuis le 25 octobre et une défaite à Rouen (1-7). C’est dire que les joueurs des deux équipes ont hâte de retrouver la compétition ce soir et notamment Peter Valier qui évolue face à son club formateur ! Cergy se présente au complet, Grenoble enregistre le retour de Legault mais est toujours privé de McEachen, ce qui contraint Sébastien Rohat à prolonger sa pige en défense.

2021 01 08 Grenoble Cergy7La rencontre débute sur un rythme alerte avec les deux équipes qui se livrent pleinement dans leurs actions offensives. Si Grenoble n’est pas loin de se montrer dangereux avec Aleardi bien placé devant le slot, les Jokers font bonne impression avec des tentatives de Da Costa et de Kluuskeri qui font passer le frisson autour de la cage grenobloise. Cergy arrive d’ailleurs à poser régulièrement son jeu dans la zone offensive alors qu’à l’inverse les Brûleurs de Loups procèdent par contre-attaques. C’est donc presque contre le cours du jeu que Grenoble ouvre le score sur un lancer de Tartari non cadré dévié du revers par Munoz placé idéalement juste à côté du slot (1-0, 05’42). Une contre-attaque de la première ligne grenobloise emmenée par Valier et Fleury aurait pu amener le deuxième but grenoblois mais Treille manque sa reprise du revers face à la cage.

Les Jokers ont tendance à trop se découvrir offensivement et laissent de l’espace à Grenoble : sur un contre, Sauvé décale Champagne bien placé mais Ylönen arrête de la mitaine. Les Jokers trouvent souvent de bonnes situations de tir alors que la défense grenobloise montre quelques largesses : Schmitt reprend en bonne position mais Horak est vigilant. Grenoble commence à trouver des situations de jeu plus longues en zone offensive et Ylönen doit se montrer attentif sur une déviation de Fleury.

2021 01 08 Grenoble Cergy6Une passe de Sauvé est interceptée par Pelamo qui part en 2 contre 1 avec Kestilä mais Horak ne se laisse pas surprendre. Le palet va d’une cage à l’autre mais certains mauvais choix offensifs ne permettent pas de terminer les actions. Dylan Fabre est pourtant tout près du deuxième but lorsqu’il se démarque pour prendre un lancer sur la lucarne opposée mais le cadre se dérobe de peu. Après une nouvelle opportunité de Fleury, c’est Abramov qui vient frapper à la porte de Horak lequel ne laisse pas de rebond sur l’arrêt. Mais l’activité de Cergy-Pontoise en zone offensive permet aux Jokers d’obtenir une supériorité numérique lorsque Tartari laisse la crosse dans les patins de Schmitt. Toni Kluuskeri s’avance sur l’engagement et lance toute de suite à la cage mais Horak ne bronche pas. Malgré deux minutes actives du côté des Jokers, le boxplay grenoblois parivent à tuer la pénalité.

Peu après le retour à égalité numérique, une contre-attaque grenobloise fait la différence : Kearney remonte le palet sur le côté gauche, centre devant la cage, Champagne laisse passer pour Aleardi qui place un tir en lucarne (2-0, 18’23). Cergy ne renonce pas et sa ligne finlandaise donne le tournis à la défense grenobloise : déviation de Pelamo dans l’axe de la cage et reprise de Kluuskeri sur le côté mais Horak réalise deux arrêts décisifs pour préserver l’avance de deux buts. La défense grenobloise un peu laxiste en cette fin de tiers permet à Max Kalter de prendre un lancer à son tour. Opportunistes, les Grenoblois rentrent aux vestiaires avec un avantage de deux buts sans avoir vraiment dominé.

2021 01 08 Grenoble Cergy4La deuxième période débute mal pour les Brûleurs de Loups avec une faute de Hardy sur Sammalmaa derrière la cage. Dès le coup d’envoi, Dylan Fabre s’échappe et est tout près de marquer à quatre contre cinq. Cergy s’installe finalement avec ses Finlandais à la manœuvre. Le deuxième bloc se montre également dangereux avec Bureau-Blais et Abramov qui lance sur la cage mais Horak bloque bien. Le portier grenoblois n’aura pas la même réussite sur un lancer lointain de Bureau-Blais car il est gêné par un bon travail devant la cage de Franck et de Kalter, lequel pousse le palet qui glisse doucement derrière la ligne de but (2-1, 22’43).

Dans la foulée, Aleardi s’accroche avec Lorcher avant de mettre une grosse charge le long de la bande sur Louis Petit : il est sanctionné d’une obstruction. Le power-play finlandais est installé immédiatement avec une belle circulation du palet entre  Kluuskeri, Pelamo et Kestilä notamment. Sammalmaa lance à la cage mais voit son lancer repoussé par Horak. Pas pour longtemps car sur un nouveau jeu en triangle préparé par Sammalmaa, Pelamo trouve Alexandre Lubin parfaitement placé pour conclure devant le slot (2-2, 24’41). En deux avantages numériques, Cergy a refait son retard.

2021 01 08 Grenoble Cergy2Hardy sonne la révolte avec un tir du revers puis Sauvé insiste. Mais les Grenoblois se découvrent et laissent des espaces derrière : sur un contre, il en faut de peu pour que Kévin Lorcher idéalement bien placé devant la cage ne parvienne à donner l’avantage aux Jokers. Grenoble pousse et Valier gratte le palet aux abords du slot pour servir en retrait Treille dont le lancer plein axe est bloqué à bout portant par Ylönen. Le portier visiteur se montre encore décisif lorsqu’il remporte son duel face à Dylan Fabre bien servi devant le slot. Les Brûleurs de Loups poussent et les Jokers n’arrivent pas à dégager le palet. Un gros lancer de Hardy est repoussé au milieu du trafic par Ylönen mais Hardy parvient à prendre son rebond du revers. Pelamo est finalement poussé à la faute par Aleardi. Il ne faut que 27 secondes à Grenoble pour concrétiser cette première supériorité numérique du match : sur un one-timer de Bisaillon, Ylönen ne peut que repousser le palet dans la crosse de Valier qui glisse le palet au fond (3-2, 34’09).

Grenoble reprend les devants mais Cergy réagit bien en portant tout de suite le danger sur la cage de Horak. Le portier grenoblois est touché par la crosse d’Abramov ce qui provoque la colère d’Aleardi mais l’arbitre ne bronche pas si ce n’est pour donner 10 minutes de méconduite à l’attaquant grenoblois. Hardy tente sa chance de loin sur Ylönen qui parvient à repousser. Horak n’est pas en reste sur un lancer de Lacheny. Dans la dernière minute, Hordelalay se fait sanctionner pour un coup de coude au niveau de la tête sur Damien Fleury. Les Brûleurs de Loups gardent un but d’avance à l’issue d’un tiers où les supériorités numériques ont eu une importance considérable avec trois buts inscrits.

2021 01 08 Grenoble Cergy5Grenoble aborde le troisième tiers en supériorité numérique pour plus d’une minute mais les Jokers tuent assez facilement la fin de la pénalité. Les Isérois continuent malgré tout de travailler en zone offensive avec Tartari et Fabre notamment qui tente sa chance à deux reprises, sans réussite. Bureau-Blais s’offre un petit numéro en passant entre Tartari et Onno pour se présenter seul face à Horak qui ne se laisse pas surprendre malgré l’erreur de sa défense.

Ce début de troisième tiers est tout fou avec des défenses très approximatives, ce qui permet aux deux gardiens de briller. Sur un lancer de Hardy, Ylönen parvient à réaliser deux arrêts en condition difficile puisque Treille faisait écran devant lui. Puis sur un palet perdu par Fleury en zone neutre, Aku Kestilä se présente seul face à Horak qui bloque le palet. Kestilä remet ça sur l’engagement. Mais alors que Cergy a de bonnes opportunités d’égaliser, c’est Grenoble qui se détache sur un changement de ligne complètement raté par les Jokers : Kearney reçoit le palet de Rohat le long de la bande et centre devant la cage pour Julien Munoz laissé tout seul et la recrue grenobloise ne manque pas l’opportunité de marquer en pleine lucarne (4-2, 45’22).

2021 01 08 Grenoble Cergy1Les Brûleurs de Loups font le break à un moment clé du match mais les Jokers continuent de s’accrocher. Une minute plus tard, sur une relance de Timothée Franck, Paul Schmitt récupère le palet côté droit et son tir croisé trompe Horak qui se fait surprendre sur un angle fermé (4-3, 46’39). Une belle joie en tout cas pour le jeune Paul Schmitt, 17 ans, qui marque son premier but en Ligue Magnus !

Les Jokers continuent d’avoir leurs chances surtout lorsque Bisaillon se fait pénaliser. Une belle occasion de revenir à égalité mais les Jokers n’en profitent pas. L’expérience fait la différence au cours des dix dernières minutes, les Brûleurs de Loups se contentant de contrôler leurs adversaires sans trop s’exposer. À 1’25’’ de la fin, Paredes finit par demander un temps mort puis sort son gardien dans la dernière minute pour créer le surnombre. Kearney a l’occasion de marquer en cage vide mais le palet est contré devant sa ligne par un défenseur des Jokers. Jusqu’au bout, les visiteurs peuvent y croire et s’offrent même une dernière opportunité détournée par Horak qui permet à Grenoble de s’imposer.

2021 01 08 Grenoble Cergy3Succès étriqué pour les Brûleurs de Loups qui ont souffert face à une équipe de Cergy-Pontoise volontaire qui aurait pu repartir avec un point ce soir. Les Brûleurs de Loups ont bien joué par séquences mais ont encore besoin de rythme pour être plus réguliers pendant soixante minutes. Pourtant le premier tiers-temps fut quasi parfait avec une redoutable efficacité offensive. Mais l’indiscipline grenobloise et un box play assez faible a relancé les visiteurs, poussant ainsi dans leurs retranchements les coéquipiers de Champagne. On retiendra la performance individuelle de Julien Munoz, très épanoui depuis son retour à Grenoble et auteur d’un doublé ce soir. Horak, souvent abandonné par sa défense, a alterné le très bon et le moins bon. Offensivement, les automatismes et la finition ne sont pas encore présents mais on qualifiera cette victoire d’encourageante.

De leur côté, les Jokers ont fait mieux que se défendre face à une grosse cylindrée du championnat. Sans complexe, à l’image de Paul Schmitt auteur de son premier but, ils n’ont jamais lâché en revenant au score de 0-2 à 2-2 grâce à un très bon power-play puis en réduisant l’écart seulement une minute après avoir encaissé leur quatrième but. Capables de développer un jeu offensif séduisant, notamment par l’intermédiaire de la ligne finlandaise, les Jokers ont pu également compter sur un excellent Ylönen devant la cage. Prometteur si la saison va à son terme car Cergy a montré ce soir qu’il avait toute sa place en Ligue Magnus. Revanche entre les deux équipes dans une semaine, à l’Aren’Ice cette fois.

 (Photos de Philippe Crouzet)

 

Grenoble – Cergy-Pontoise 4-3 (1-2, 1-0, 2-1)
Vendredi 8 janvier 2020 à 20h30 à Pôle Sud. Match à huis clos.
Arbitrage de Jérémy Rauline et Nicolas Barbez assistés de Joris Barcelo et Quentin Ugolini
Pénalités : Grenoble 18’ (2’, 4’+10’, 2’), Cergy-Pontoise 4’ (0’, 4’, 0’)
Tirs : Grenoble 35 (12, 14, 9), Cergy-Pontoise 29 (13, 8, 8)
Engagements : Grenoble 33 (14, 10, 9), Cergy-Pontoise 30 (8, 15, 6)

Évolution du score :
1-0 à 05’42’ : Munoz assisté de Koudri et Tartari
2-0 à 18’23’ : Aleardi assisté de Kearney et Hardy
2-1 à 22’43’ : Kalter assisté de Franck et Bureau-Blais (sup.num.)
2-2 à 24’41’ : Lubin assisté de Pelamo et Sammalmaa (sup. num.)
3-2 à 34’09’ : Valier assisté de Bisaillon et Hardy (sup. num.)
4-2 à 45’22’ : Munoz assisté de Kearney et Rohat
4-3 à 46’39’ : Schmitt assisté de Franck et Penz

Grenoble

Attaquants :
Sacha Treille – Damien Fleury (A) – Peter Valier
Denny Kearney  – Joël Champagne (C) – Alex Aleardi (2’+10’)
Dylan Fabre – Adel Koudri– Julien Munoz
Maxime Legault – Julien Baylacq – Aurélien Dair

Défenseurs :
Kyle Hardy (2’) – Sébastien Bisaillon (2’)
Yann Sauvé – Sébastien Rohat
Christophe Tartari (A) (2’)– Lucien Onno

Gardien :
Lukáš Horák

Remplaçant : Sébastien Raibon (G). Absent : Patrick McEachen (blessé)

Cergy-Pontoise

Attaquants :
Kévin Da Costa (C) – Kévin Lorcher – Louis Petit
Jonas Sammalmaa – Jesse Pelamo (2’) – Aku Kestilä
Pierre-Charles Hordelalay (2’) – Max Kalter (A) – Norbert Abramov
Alexandre Lubin – Timothée Franck – Paul  Schmitt
Yoanne Lacheny

Défenseurs :
Philippe Bureau-Blais – Brien Diffley
Aurélien Dorey – Toni Kluuskeri (A)
Jémémie Penz

Gardien :
Sebastian Ylönen [sorti de 59’06 à 60’00]

Remplaçant : Danny Tirone (G).

Les commentaires sont fermés.

consectetur ut id sed commodo consequat. nunc leo. libero