Cergy-Pontoise – Briançon (Ligue Magnus, 16e journée)

Les Jokers s'imposent en prolongation

544

Duel de bas de tableau pour conclure ce week end chargé de Ligue Magnus. Cergy dispute son second match sur sa glace après la défaite face à Grenoble (4-8) la veille. Briançon achève sa semaine sur la route et espère se relancer après deux lourdes défaites à Chamonix et Angers.

Le début de match est équilibré. Briançon se procure la première supériorité numérique de la rencontre sur un faire trébucher de Timothée Franck. La situation est toutefois bien contrôlée par les Jokers qui manquent d’ailleurs d’ouvrir le score sur un contre mené à 2 contre 1. Après la mi-période, Cergy prend légèrement le contrôle du match et se procure les meilleures occasions, sans parvenir à tromper Patrick Munson et sa défense. Le score est de 0-0 au terme de 20 minutes plutôt fermées, et les deux formations se neutralisent pleinement.

Cergy Briancon2

Nouveau scénario à l’entame du second acte, qui se résume à une pluie de pénalités de chaque côté, dont certaines majeures comme une méconduite appelée à l’encontre du slovaque Slavomir Tomko, qui venait de se faire chasser. Les joueurs locaux bénéficient notamment de deux doubles supériorités numériques, mais les Diables Rouges ne  sont pas en reste et ont également pu compter sur plusieurs supériorités dont un 5 contre 3. Las, les défenses tiennent le choc, bien épaulées par leur gardien respectif. C’est donc assez étonnamment que rien ne sera inscrit dans ce tiers haché, au jeu physique et aux charges appuyées.

Cergy Briancon3

La dernière période offre heureusement  un peu plus de jeu. Les deux formations se rendent coup pour coup en se créant des chances de marquer, mais ces tentatives restent toutefois assez timides. De chaque côté, le jeu semble parfois brouillon avec beaucoup d’approximations qui se traduisent par un manque de justesse technique ou péchant dans la finition. Alors que Briançon se montre trop peu dangereuxaprès une nouvelle faute de Timothée Franck, les Jokers se voient à leur tour offrir deux supériorités en fin de match (charge tardive de Quentin Berthon, et l’une des deux pénalités du banc des Diables dans la partie). Là aussi, c’est infructueux. Aucun but n’aura été marqué dans les soixante minutes réglementaires, les deux équipes filent donc en prolongations.

Cergy Briancon1

Les Valdoisiens débutent le temps supplémentaire en prenant la possession du palet, mais ils ne trouvent toujours pas la faille dans la défense des rouges. Briançon ne touche pas le puck et se voit stupidement pénalisé pour une crosse haute de Tomko. Le tournant du match (et son issue) intervient alors que le power-play des Jokers s’installe. Les arbitres sifflent un tir de pénalité au profit de Cergy sur un retard de jeu d’Igier très litigieux. Pierre-Charles Hordelalay ne laisse pas passer l’occasion. Il convertit sa tentative et offre ainsi la victoire aux siens (62’08).

Au terme d’un match important mais qui ne restera clairement pas dans les mémoires, Cergy s’impose en prolongations et goûte à nouveau à la victoire. Dans le même temps et malgré la maigre consolation d’un point ramené du Val d’Oise, Briançon concède sa troisième défaite de la semaine. Si la défense haut-alpine a retrouvé sa solidité à l’occasion de ce déplacement, l’attaque reste désespérément muette et stérile : zéro but sur les trois matches de la semaine.

Cergy Briancon5

 

Réactions d’après match

Jonathan Paredes (entraîneur des Jokers de Cergy-Pontoise) : « Je m’attendais à ce match très serré, au niveau du score tout du moins. Briançon a bien joué et est difficile à manipuler. Et puis c’était la première fois depuis six mois qu’on jouait deux matches en deux jours donc ce n’était pas quelque chose de facile à appréhender. Cela n’a pas été un match très simple. On a vu beaucoup d’erreurs techniques, de passes ratées. Il faudra bien analyser la situation, voir si c’est du fait que nous n’avions pas joué 120 minutes en deux jours depuis longtemps, ou si la charge émotionnelle était trop importante.
Il y a eu beaucoup de pénalités. On a joué 6-7 minutes en supériorité puis 6-7 minutes en infériorité en n’utilisant pas forcement les mêmes joueurs à chaque fois, ce qui n’aide pas. J’ai trouvé qu’on avait retrouvé un peu plus de rythme, ce n’était pas top mais on était mieux en début de troisième tiers quand on a rejoué à 5 contre 5. Ce match ne restera pas dans les annales »

Éric Medeiros (entraîneur des Diables Rouges de Briançon ) : « Un bon match, assez serré et très frustrant car on a trouvé un moyen de le perdre avec quelques fautes que l’on peut éviter. Un peu d’indiscipline, mais on sait très bien que je ne peux pas commenter les arbitres au risque de prendre dix matches derrière, donc je préfère ne pas le faire.
Il y avait l’envie des deux côtés de remporter la victoire, malheureusement on était un peu court. On a fait quelques modifications justement car on sait qu’on a des qualités pour défendre contre les grosses équipes de Ligue Magnus. Il faut limiter les erreurs défensives qui coûtent cher. On manque d’efficacité offensive. Il faut qu’on mette plus de danger et de palet à la cage adverse. Il faut qu’on soit également plus réaliste parce que l’on a eu des occasions ce soir.
C’est un problème car on sait que si on veut remporter des points tout au long du championnat, il faut qu’on gagne ces matches serrés. Hier à Angers, on a manqué d’efficacité on a fait une bonne rentrée un bon premier power-play. Puis on a eu un petit passage à vide comme à Chamonix et ça coûte très cher à notre équipe : il y avait 7 minutes à Chamonix, 10 minutes à Angers. C’est une saison compliquée pour tout le monde mais c’est à nous de nous adapter et de rester humble : on a la chance de continuer à s’entrainer, à avoir du boulot et à pouvoir jouer quelques matches ! »

 

Cergy-Pontoise – Briançon 1-0 après prolongation (0-0, 0-0, 0-0, 1-0)
Samedi 16 janvier 2021 à la Patinoire Aren’Ice. Match à huis-clos.
Arbitrage de MM. Cregut et Furet assisté de M. Douchy et Mme Boniface.
Pénalités : Cergy 16’ (2’, 12’, 2’, 0’), Briançon 26’ (0’, 10’+10’, 4’, 2’)
Tirs : Cergy 41 (16, 10, 13, 2), Briançon 28 (8, 13, 5, 1)

Évolution du score :
1-0 à 62’08 : Hordelalay (tir de pénalité)

Cergy

Attaquants :
Joonas Sammalmaa – Jesse Pelamo – Aku Kestilä
Pierre-Charles Hordelalay – Max Kalter (A) – Norbert Abramov
Kevin Lorcher – Kevin Da Costa (C) – Louis Petit
Timothée Franck – Alexandre Lubin – Paul Schmitt

Défenseurs :
Philippe Bureau-Blais – Brien Diffley
Toni Kluukseri – Aurélien Dorey
Yoanne Lacheny – Jérémie Penz

Gardien :
Sebastian Ylonen

Remplaçant : Danny Tirone (G).

Briançon

Attaquants :
Quentin Fauchon – Felix Plouffe (C) – Sébastien Delemps
Igmat Zemchenko – Jaka Ankerst – Urban Sodja
Samu Markkula – Jussi Nättinen – Nicolas Ruel
Quentin Berthon – Armand Jayat – Kaïs Faure-Brac

Défenseurs :
Pavel Charnaok – Nick Grahut
Samuel Tomko (A) – Thibaut Farina
Charles Schmitt – Kevin Igier
Evan Andraud

Gardien :
Patrick Munson

Remplaçant : Olivier Richard (G).

Les commentaires sont fermés.