Équipes-types de Division 1 2020-2021 par les entraîneurs

3 439

Saison exceptionnelle, dispositif particulier !

Depuis plus de quinze ans (première édition en 2004), l’équipe Hockey Archives organise la désignation de l’équipe-type de la saison de Division 1 par les entraîneurs. Une tradition toujours très attendue qu’il a fallu repenser dans le contexte de cette saison singulière.
Il n’apparaissait nullement pertinent que les coachs puissent se positionner sur des équipes qui n’ont pas été affrontées. Dès lors, le choix s’est naturellement porté vers la désignation de deux équipes-types, une pour chaque poule.

Le principe est ensuite resté le même : chaque entraîneur de la saison a pu choisir qui était selon lui le gardien, les deux défenseurs, les ailiers et le centre les plus performants du groupe. Certains ont agrémenté le choix d’une justification toujours très éclairante.

Trêve de suspense, place désormais aux désignations.

L’équipe-type de la poule A :

Le panel de la poule A ne se porte malheureusement que sur six entraîneurs. Nous n’avons pas été en mesure de récolter les désignations de l’entraîneur-joueur des Albatros de Brest, Mathieu Gagnon.

Gardien : Łuba distingué

Le choix des coachs s’est majoritairement porté sur le gardien canadien d’origine polonaise Michael Łuba (photo ci-dessous). Pour sa deuxième saison en France après avoir performé au Cracovia Krakow, il apparaît comme un gardien fiable et régulier qui a beaucoup plu aux tacticiens. Auteur de superbes performances, il a longtemps permis aux Dogs de Cholet de demeurer un concurrent légitime, ils termineront d’ailleurs sur le podium.

L’autre gardien cité faisait partie de l’équipe-type de la saison passée, dont il avait récolté toutes les voix.

Les votes : Michael Łuba (Cholet – 4 voix) – Ronan Quemener (Caen – 2 voix)

luba

Défenseurs : un départage au nombre de matchs

Commençons par celui qui est naturellement désigné : avec quatre voix, le défenseur canadien Alexandre Perron-Fontaine (photo ci-dessous) rejoint l’équipe-type.

Le Corsaire est devenu un incontournable de la Division 1. Après une très grosse première saison avec Briançon en 2017-2018, Perron-Fontaine apparaissait déjà dans l’équipe-type de la saison suivante (2018-2019), tandis qu’il portait les couleurs des Albatros. Il ne lui manquait qu’une voix la saison passée, c’est donc une nouvelle désignation légitime pour le Canadien.

perron fontaine

Pour l’accompagner, il a fallu départager deux joueurs au même nombre de votes : le Slovaque des Corsaires de Dunkerque Lubomir Dinda et le Tchèque des Remparts de Tours Alex Pisarik comptent chacun deux voix. Il a donc été décidé d’attribuer la place au second nommé, qui a joué l’intégralité des rencontres de la saison régulière.

Ce critère de départage ne rend pas moins le choix légitime. Avec treize points en douze matchs, Alex Pisarik (photo ci-dessous, de face) fut le défenseur offensif le plus prolifique de la poule A. Il fait également partie des rares joueurs au-delà des dix matchs joués à n’avoir concédé aucune minute de pénalité. Déjà sous contrat pour les Remparts à l’horizon de la saison 2021-2022, Pisarik aura encore l’occasion de briller sur les patinoires de la Division.

Les votes : Alexandre Perron-Fontaine (Nantes – 4 voix) – Alex Pisarik (Tours – 2 voix) – Lubomir Dinda (Dunkerque – 2 voix) – Adam Beveridge (Tours – 1 voix) – Hubert Genest (Nantes – 1 voix) – Ludovic Karsh (Cholet – 1 voix) – Adam Young (Dunkerque – 1 voix)

pisarik

Centre : un centre… bien excentré !

C’est toute la difficulté de la saison : avec cette formule scindée en deux groupes, les « collèges d’électeurs » sont particulièrement réduits, et la désignation d’une équipe-type pour si peu de votants relève du casse-tête. Le joueur choisi n’est pour ainsi dire pas pleinement à son poste, mais il récolte une voix au centre (comme tous les centres cités) et deux sur les ailes. Avec trois citations sur six entraîneurs, soit le troisième total pour la ligne d’attaque, nous portons dans l’équipe la présence de l’américain de Cholet Ryan Tait.

Le Californien a été le meilleur buteur du championnat avec quatorze buts (à égalité avec Éric Léger du Mont-Blanc). Il est notamment crédité de deux buts vainqueurs. Après deux saisons passées en Division 1, le club choletais a annoncé son départ pour un club de Ligue Magnus. Il « profite » du fait qu’aucun centre ne se soit détaché cette saison dans la poule, mais son excellente saison mérite sans contestation une désignation.

Les votes : Ryan Tait (Cholet – 1 voix [+2]) – Mathieu Ayotte (Neuilly-sur-Marne – 1 voix) – Frédéric Bergeron (Nantes – 1 voix) – Édouard Dufournet (Nantes – 1 voix) – Karl Leveillé (Nantes – 1 voix) – Jeremiah Luedtke (Cholet – 1 voix)

Ailiers : un duo québécois

Les entraîneurs ont choisi les deux meilleurs marqueurs de la saison régulière.

Pour l’aile gauche, on retrouve l’ancien Briançonnais Félix Chamberland (photo ci-dessous). Avec une fiche statistique complète (onze buts, quatorze passes dont un volume de neuf points en supériorité), Chamberland aura été un artisan majeur de l’excellente saison nocéenne. Ce recrutement majeur du côté des Bisons, pour un joueur qui a déjà fait ses preuves en élite dans une équipe pourtant en plein tourment, a porté ses fruits. Félix Chamberland a su convaincre quatre entraîneurs sur les six votants.

Même résultat pour l’ailier droit, meilleur marqueur de la saison régulière, le Nantais Brendan Hamelin (photo après l’équipe-type). Une première saison en France où il aura su se mettre totalement au service de son équipe. Avec 26 points en douze parties, celui qui porte son année de naissance sur le maillot aura surtout contribué à faire briller la redoutable attaque des Corsaires : 28e buteur, il est en revanche de très loin le meilleur passeur avec 21 mentions, soit sept de plus que Félix Chamberland ou Jeremiah Luedtke. Outre le fait d’être le meilleur marqueur, il enregistre le meilleur ratio de la saison avec un superbe +21, loin devant ses coéquipiers Karl Leveillé (+15), Cédric Custosse (+14) et Théo Lanvers (+13).

Les votes : Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne – 4 voix) – Brendan Hamelin (Nantes – 4 voix) – [Ryan Tait (Cholet – 2 voix +1)] – Baptiste Bruche (Neuilly-sur-Marne – 1 voix) – Vit Budinsky (Dunkerque – 1 voix)

chamberland

L’équipe-type de la poule A :
Michael Łuba (Cholet)
Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) – Alex Pisarik (Tours)
Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne) – Ryan Tait (Cholet) – Brendan Hamelin (Nantes)

hamelin

Le détail des votes :

Mathieu Gagnon (Brest) : non communiqué

Luc Chauvel (Caen) : Ronan Quemener (Caen) / Adam Young (Dunkerque) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne) – Ryan Tait (Cholet) – Brendan Hamelin (Nantes)

Julien Pihant (Cholet) : Michael Łuba (Cholet) / Adam Beveridge (Tours) – Ludovic Karsh (Cholet) / Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne) – Jérémiah Luedtke (Cholet) – Ryan Tait (Cholet)

Pierrick Rézard (Dunkerque) : Michael Łuba (Cholet) / Lubomir Dinda (Dunkerque) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne) – Frédéric Bergeron (Nantes) – Vit Budinsky (Dunkerque)

Martin Lacroix (Nantes) : Michael Łuba (Cholet) / Hubert Genest (Nantes) – Alex Pisarik (Tours) / Ryan Tait (Cholet) – Mathieu Ayotte (Neuilly-sur-Marne) – Brendan Hamelin (Nantes)

François Dusseau (Neuilly-sur-Marne) : Ronan Quemener (Caen) / Lubomir Dinda (Dunkerque) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Félix Chamberland (Neuilly-sur-Marne) – Karl Leveillé (Nantes) – Brendan Hamelin (Nantes)

Julien Guimard (Tours) : Michael Łuba (Cholet) / Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) – Alex Pisarik (Tours) / Baptiste Bruche (Neuilly-sur-Marne) – Edouard Dufournet (Nantes) – Brendan Hamelin (Nantes)

« Gardien : Michael Luba de Cholet pour sa régularité tout au long de la saison ce qui aura permis à Cholet d’obtenir de belles performances.

Défenseurs : Alexandre Perron-Fontaine de Nantes, qui a une excellente vision, est très rapide et mobile. Il est capable de se joindre à l’attaque, tout en étant l’un des fers de lance de la défensive des Corsaires de Nantes tout au long des 12 matchs.

Avec lui, Alex Pisarik. Il a été le meilleur pointeur féfenseur de notre poule avec 13 points. C’est un défenseur offensif qui aime se joindre à l’offensive des Remparts de Tours, et c’est un bon leader pour les Remparts depuis deux saisons.

Ailiers : Brendan Hamelin a connu une première saison où il a su faire la différence pour son équipe.

Capable de scorer et d’être un excellent passeur avec 21 passes, ce qui lui fait un total de 26 points. 

Baptiste Bruche a joué 7 matchs mais a inscrit 14 points. C’est le deuxième meilleur pointeur français derrière Pierre Antoine Devin. Une belle performance en licence bleue avec le club de Neuilly en provenance d’Amiens. Il a su dynamiser l’attaque de Neuilly et à chaque apparition faire de très belles choses. Il est une preuve de la belle réussite de ces licences bleues mises en place par la FFHG.

Centre : Edouard Dufournet. Un centre d’expérience qui a été régulier et très utile à son équipe dans beaucoup de moments. C’est un guerrier qui ne cesse de travailler pour son équipe, avec une excellente discipline. »

L’équipe-type de la poule B :

Gardien : un Slovaque devant le filet

À Strasbourg, un Hiadlovský en a très rapidement remplacé un autre. Mais à l’instar de Vladimir, Tomáš s’est vite rendu efficace. Pour sa troisième saison dans l’effectif alsacien et la deuxième en Division 1, Tomáš Hiadlovský (photo ci-dessous) est désigné meilleur gardien de la poule B.

Le natif de Trenčín n’a pas le meilleur pourcentage d’arrêts de la poule des gardiens principaux (90,73% contre 91,35% pour Victor Goy), il n’a pas signé de jeu blanc cette saison, mais sa régularité au fil de la saison a fait la différence. C’est ce qui a convaincu quatre entraîneurs du groupe. Le finaliste devance son adversaire Hunter Vorva, qui récolte deux voix. Le dernier bulletin est en forme de pari d’avenir : il récompense l’émergence d’un jeune gardien français, Florian Gourdin.

Les votes : Tomáš Hiadlovský (Strasbourg – 4 voix) – Hunter Vorva (Marseille – 2 voix) – Florian Gourdin (Clermont-Ferrand – 1 voix).

hiadlovsky

Défenseurs : l’Étoile Noire domine

Si la finale a consacré les Spartiates, il n’en demeure pas moins que les Strasbourgeois ont remporté la saison régulière en présentant la meilleure défense de la poule (et du championnat). Il n’est donc rien d’étonnant à ce que les coachs complètent le trio arrière par deux coéquipiers de Hiadlovský.

Le meilleur total des votes pour ce poste revient au Canadien Kevin Massy (photo ci-dessous). Pour sa première expérience en France, l’imposant défenseur s’est montré performant à tous les niveaux : il a joué de grosses minutes, s’est révélé très propre (dix minutes de pénalité cumulées) et a parfaitement tenu son rôle de défenseur offensif avec quinze points en saison régulière dont sept buts. Massy a été particulièrement précieux en unités spéciales, avec neuf points en supériorité numérique.

massy

Un défenseur offensif canadien, né en 1995, sortant du circuit scolaire d’Alberta, qui a connu sa première expérience européenne sous les ordres de Daniel Bourdages, cela ne vous rappelle personne ? Les entraîneurs prennent les deux pour le prix d’un puisque le deuxième désigné est Colton Waltz (photo ci-dessous).

Si son jeu diffère quelque peu de celui de son compatriote, Waltz s’est également révélé un artisan de la belle saison alsacienne. Son efficacité défensive comme offensive (il est crédité lui aussi de quinze points en onze matchs) ont séduit au-delà de l’Iceberg, et au-delà même de la Division puisque les deux joueurs poursuivront l’aventure ensemble en Ligue Magnus la saison prochaine, avec l’Hormadi d’Anglet.

Les autres citations pour ce poste nous amènent à Marseille et à Épinal.

Les votes : Kévin Massy (Strasbourg – 5 voix) – Colton Waltz (Strasbourg – 4 voix) – Aurélien Chausserie-Laprée (Marseille – 2 voix) – Martin Charpentier (Épinal – 1 voix) – Nicolas Deshaies (Marseille – 1 voix) – Colin Morillon (Marseille – 1 voix)

waltz

Centre : un repêchage clermontois

Ils sont deux joueurs à récolter deux votes pour ce poste, mais le choix final se portera sur un troisième homme.

Comme évoqué pour la poule A, les affres de la saison ont conduit les tacticiens à adapter leurs alignements. À Clermont-Ferrand par exemple, Ramon Sopko a dû pallier l’absence de son centre Filip Hudak pour la moitié de l’exercice. Mais il pouvait compter dans son effectif sur un attaquant polyvalent, centre de formation, Radovan Cútt. Avec une voix au poste de centre, et deux autres en tant qu’ailier, le Slovaque mérite sa désignation dans l’équipe-type de la saison.

Arrivé la saison dernière en France, rejoignant son routard de frère (Milan, passé par Orléans, Cholet, Meudon, Limoges et Valenciennes), Cútt a rempli à merveille son rôle de joueur utile. Meilleur marqueur (avec seize points) d’une équipe des Sangliers qui aura connu un parcours difficile, son expérience aura été un point fort dans cet effectif plutôt jeune.

Mention spéciale à Artyom Dmitrichev (Marseille) et Dominik Fujerik (Épinal), qui sont les deux joueurs à récolter deux votes pour ce poste.

Les votes : Radovan Cútt (Clermont-Ferrand – 1 voix [+2]) – Artyom Dmitrichev (Marseille – 2 voix) – Dominik Fujerik (Épinal – 2 voix) – Augustin Nalliod-Izacard (Marseille – 1 voix) – Louis Olive (Strasbourg – 1 voix)

Ailiers : un Spartiate et un retour

L’équipe-type de la saison passée consacrait le marseillais Michael Floodstrand. Son successeur est russe, en la personne de Maxim Makarov (photo de couverture). Formé au SKA Saint-Pétersbourg, Makarov est revenu d’une saison blanche et s’est tout de suite mis au diapason d’une offensive équipe provençale. Avec dix buts marqués (agrémentés de dix passes), il a été le meilleur buteur de l’équipe en saison régulière, et a su l’être de surcroît lors du week-end à Cergy avec trois buts dont deux en finale.

Capable de jouer des deux côtés comme il l’a fait cette saison, il récolte deux voix pour l’aile droite, une voix pour l’opposé. Nous suivons la désignation de son coach Luc Tardif pour lui confier l’aile gauche – position qu’il a occupée lors du Final Four – de cette équipe-type de la poule B.

bicha

Le dernier joueur de cette équipe a déjà reçu les honneurs de cette sélection. Lors de la saison 2018-2019, il complétait la ligne offensive d’Alexandre Demers (Briançon) et Samuli Kivimäki (Brest), et était accompagné… d’Alexandre Perron-Fontaine, alors à Brest. Meilleur marqueur du groupe cette saison avec 23 points au compteur, c’est donc un retour légitime pour le Tchèque Mikuláš Bícha (photo ci-dessus).

Le joueur du Mont-Blanc récolte trois voix, il devance ainsi son coéquipier Éric Léger (deux votes). Bícha brille par sa régularité offensive : depuis son arrivée en Haute-Savoie (et son arrivée en France si on ajoute la saison 2013-2014 avec Amnéville), il n’a pas connu la moindre saison sous les vingt points personnels. C’est même une montée de puissance puisque pour la première fois en quatre saisons de Division 1, il affiche une moyenne de points par match au-delà de deux (2,09).

Les votes : Mikuláš Bícha (Mont-Blanc – 3 voix) – Maxim Makarov (Marseille – 3 voix) – [Radovan Cútt (Clermont-Ferrand – 2 voix +1)] – Éric Léger (Mont-Blanc – 2 voix) – Jérémy Arès (Mont-Blanc – 1 voix) – Michal Duras (Strasbourg – 1 voix) – Sébastien Trudeau (Strasbourg – 1 voix) – Gaëtan Villiot (Marseille – 1 voix)

L’équipe-type de la poule B :
Tomáš Hiadlovský (Strasbourg)
Kévin Massy (Strasbourg) – Colton Waltz (Strasbourg)
Maxim Makarov (Marseille) – Radovan Cútt (Clermont-Ferrand) – Mikuláš Bícha (Mont-Blanc)

Le détail des votes :

Sylvain Roy (Chambéry) : Tomáš Hiadlovský (Strasbourg) / Colton Waltz (Strasbourg) – Aurélien Chausserie-Laprée (Marseille) / Éric Léger (Mont-Blanc) – Artyom Dmitrichev (Marseille) – Maxim Makarov (Marseille)

Ramon Sopko (Clermont-Ferrand) : Hunter Vorva (Marseille) / Kévin Massy (Strasbourg) – Nicolas Deshaies (Marseille) / Radovan Cútt (Clermont-Ferrand) – Dominik Fujerik (Épinal) – Mikuláš Bícha (Mont-Blanc)

Jan Plch (Épinal) : Tomáš Hiadlovský (Strasbourg) / Kévin Massy (Strasbourg) – Martin Charpentier (Épinal) / Éric Léger (Mont-Blanc) – Dominik Fujerik (Épinal) – Maxim Makarov (Marseille)

Luc Tardif (Marseille) : Tomáš Hiadlovský (Strasbourg) / Colton Waltz (Strasbourg) – Colin Morillon (Marseille) / Maxim Makarov (Marseille) – Augustin Nalliod-Izacard (Marseille) – Gaëtan Villiot (Marseille)

Clément Rey et Marek Michalovic (Montpellier) : Hunter Vorva (Marseille) / Kévin Massy (Strasbourg) – Colton Waltz (Strasbourg) / Radovan Cútt (Clermont-Ferrand) – Artyom Dmitrichev (Marseille) – Mikuláš Bícha (Mont-Blanc)

Charles Lamblin et Christian Pouget (Mont-Blanc) : Florian Gourdin (Clermont-Ferrand) / Kévin Massy (Strasbourg) – Aurélien Chausserie-Laprée (Marseille) / Jérémy Arès (Mont-Blanc) – Louis Olive (Strasbourg) – Mikuláš Bícha (Mont-Blanc)

Christian Pouget : « Nous avons choisi de mettre en avant les joueurs français. En effet j’ai côtoyé ces dernières années, grâce à mon poste d’entraineur adjoint des équipes de France U16 et U18, beaucoup de jeunes formés dans l’hexagone. Nous considérons Charles et moi-même que le niveau de la D1 est adapté à leur développement et que beaucoup de clubs devraient en intégrer au maximum dans leur effectif (certains le font déjà) afin de limiter le nombre d’étrangers et leur donner du temps de glace pour progresser. »

Daniel Bourdages (Strasbourg) : Tomáš Hiadlovský (Strasbourg) / Kévin Massy (Strasbourg) – Colton Waltz (Strasbourg) / Michal Duras (Strasbourg) – Radovan Cútt (Clermont-Ferrand) – Sébastien Trudeau (Strasbourg)

« Gardien : Tomáš Hiadlovský

Il a connu sa meilleure saison depuis son arrivée à Strasbourg. De plus il a été très fort lors de la fin du championnat en étant très solide lors de nos victoires acquises dans la toute fin des rencontres, en prolongation et finalement dans les séances de tirs au but.

Défenseur gauche : Colton Waltz

Colton est un défenseur complet : excellent défensivement, il bloque les tirs et joue dur devant la cage. Il possède un puissant tir et beaucoup de précision. De plus, il a toutes les qualités d’un leader.

Défenseur droitier : Kévin Massy

Surement le défenseur le plus doué offensivement du championnat. Kévin a réussi à changer l’issue de quelques matchs cette saison par son habileté à dribbler et transporter le palet de sa zone défensive à la zone offensive pour créer de nombreuses occasions de buts.

Centre :  Radovan Cútt

Il est très fort sur les mises en jeu et habile en protection de palet. Radovan Cútt a connu une belle saison offensive avec une équipe qui était dans le bas du tableau.

Ailier Gauche :  Michal Duras

C’est un joueur qui se prépare et se présente à chaque match, à l’extérieur comme à domicile, en plus d’être un leader exceptionnel. Toujours dans les meilleurs scoreurs de son équipe, on ne peut pas se tromper avec un tel joueur.

Ailier droit : Sébastien Trudeau

Un autre grand professionnel, surement le joueur qui a le plus grand temps de possession du palet lors d’un match, il se crée toujours beaucoup d’occasions de but et est extrêmement compétitif.

Je sais qu’il y a beaucoup de Strasbourgeois dans ma sélection mais nous n’avons connu qu’une seule défaite dans les onze matchs de championnat avant d’aller au carré final en étant très diminué par le covid.

Bref ces joueurs méritent amplement leur nomination. »

(Photographies de l’article : Denis Broyer)

La saison de division 1 2020/21

 

Les commentaires sont fermés.