Un vent frais pour aérer les joueurs dans la bulle

132

Après le renfort des finalistes d’Extraliga, les Tchèques ont abordé les rencontres contre leurs voisins slovaques avec 28 joueurs, soit exactement le nombre autorisé aux Championnats du monde cette année pour tenir compte du contexte sanitaire. Mais ce n’est pas encore l’effectif définitif. Après son titre de champion KHL (comme étranger surnuméraire en finale), Jiří Sekáč vient s’y incruster après avoir fait le trajet depuis la Russie en voiture. Les arrivées de Michal Moravčík et Jiří Smejkal en provenance de Finlande sont également programmées.

Le staff tchèque a aussi listé les huit joueurs de NHL sélectionnés pour les Mondiaux : Dominik Kubalík, David Kämpf, Filip Hronek, Filip Zadina, Jakub Vrána, Filip Chytil, Libor Hájek et Radim Šimek. Une annonce attendue… mais peut-être un peu prématurée. Au moment où son nom était cité, Šimek ne jouait déjà plus depuis une semaine en NHL à cause d’une blessure au haut du corps. Il ne rejouera pas de la saison et ne viendra sûrement pas. Kämpf s’est également désisté car il préfère soigner une blessure. Le forfait de Pavel Zacha est confirmé : il joue blessé avec New Jersey en étant dispensé d’entraînement.

tch svkLe nombre exact de renforts reste encore à affiner, mais il devra en tout cas y avoir autant de partants. Hormis Tomáš Zohorna qui s’est vu accorder du temps pour se soigner, les autres joueurs tournent donc tous pour avoir leur chance pendant ces deux jours.

Le premier match n’est satisfaisant que par son résultat pour les Tchèques. Dominés, ils gagnent par deux buts consécutifs à cinq minutes de la fin. D’abord, sur un palet dégagé dans la bande par Andrej Šustr, Lukáš Radil file sur l’aile droite et centre pour Rudolf Červený seul au second poteau. Ensuite, David Tomášek recule pour se placer dans le cercle droit et recevoir la passe de derrière la cage de Matěj Blümel, qui poursuit sa très bonne première saison internationale (8 points en 8 matches). « Aucune raison de le retrancher pour l’instant », confirme le sélectionneur Filip Pešán après le match à propos du joueur de 20 ans.

Une précision nécessaire car les Tchèques ont renvoyé des joueurs à la maison entre les deux rencontres, initiative assez rare pour une équipe qui joue deux fois à un jour d’intervalle. Dans le même temps, Pešán fait savoir qu’un gardien sera retranché après le second match. Une information importante au moment où Roman Will vient de réussir un blanchissage en bloquant notamment deux tirs de sa botte droite sur des échappées du rapide prodige slovaques de 17 ans Juraj Slafkovský. Difficile de faire mieux, donc, pour Petr Kváča, qui fait ses débuts internationaux avec la pression du couperet annoncé après le match.

Il faut dire que Will a été aidé par son poteau. Adrián Holešinský a dévié du revers un palet envoyé à la cage par Mislav Rosandič : une action quasi-parfaite… mais le palet a ricoché sur le poteau et longe la ligne de but. Sur ce point-là, Kváča aura encore plus de chance le lendemain : Peter Cehlárik place sa crosse entre ses jambes pour dévier un tir de la ligne de la bleue et lève les bras… mais la rondelle frappe tour à tour les deux poteaux ! Kváča sera encore sauvé par son montant sur un palet passé sous son bras.

Néanmoins, pour un premier match international, Kváča ne s’en sort pas mal. Il signe un très bel arrêt-réflexe pour rattraper de justesse du gant un tir du revers de l’insatiable Slafkovský qui semblait s’être ouvert la cage. Le gardien de Liberec encaisse certes un but, mais il ne peut pas lui être reproché : pendant un changement de ligne tchèque, Miloš Roman décale sur le côté droit Martin Faško-Rudáš qui s’avance seul face au gardien et ajuste un tir en lucarne. Les Tchèques donnent beaucoup plus de travail au gardien slovaque Branislav Konrád et marquent finalement deux fois. Adam Musil a ouvert le score entre les bottes du portier sur passe de derrière la cage de Jakub Flek. Pendant une pénalité différée, à 6 contre 5, le slap d’Andrej Šustr échappe au gant de Konrád pour le but gagnant. Ce succès, il faut le préserver pendant une minute à 3 contre 5 après des pénalités de Šulák et Sklenička. La fin de match est difficile et Petr Kváča laisse éclater sa joie et son soulagement à la sirène.

Une bonne nouvelle attendra le débutant juste après le match : le gardien retranché est Jan Růžička, qui compte lui aussi 1 seul match international au compteur. Une décision qui pourrait bien attribuer une place pour les Mondiaux. Le staff tchèque semble satisfait de son trio de gardiens (le troisième larron est le champion KHL Šimon Hrubec qui a eu droit à des jours de repos après les play-offs). Pešán a décidé de ne pas appeler Bartošák pour le moment. L’hypothèse du jeune gardien Josef Kořenář a été évoquée mais la piste est abandonnée après les récentes discussions avec les Sharks de San José, car il finira la saison en AHL.

Dane le camp slovaque, le troisième gardien Matej Tomek, resté toujours remplaçant pendant cette préparation, sera remplacé par un gardien d’AHL, Adam Húska. Après l’annulation des play-offs AHL (sauf pour la division Pacifique), l’attaquant Róbert Lantoši est aussi attendu, mais les renforts d’outre-Atlantique devraient être rares. Les renforts sont simplement deux jeunes joueurs du champion slovaque Zvolen, le défenseur Michal Ivan et l’attaquant physique et efficace dans le slot Miloš Kelemen. Les attaquants Daniil Fominych et Andrej Kollár (ce dernier sur blessure) cèdent leur place.

Commentaires après le premier match

Filip Pešán (entraîneur de la République tchèque) : « Nos adversaires étaient plus mobiles que nous. Ce n’était pas une surprise, nous savions qu’ils avaient amené une jeune équipe qui patinait fort. Sur une glace aussi petite que la O2 Arena, la vitesse est un atout important. Nous n’avons pas gagné nos duels, nous avions tous systématiquement un pas de retard. La trajectoire vers le résultat final a été très difficile. Ce n’est qu’à partir du milieu du troisième tiers que nous avons commencé à ressembler un peu à l’équipe que nous voulons être. Paradoxalement, la ligne des finalistes (Stránský-Špaček-Lenc) a été la meilleure. Ce n’est pas facile pour les joueurs qui sont dans la bulle depuis des semaines de trouver l’énergie pour s’entraîner chaque jour… Pour moi, la pièce a deux faces : je suis content d’avoir pu travailler avec ces joueurs et les connaître, mais d’un autre côté, on a pu voir quel vent frais les finalistes ont apporté à l’équipe. »

Roman Will (gardien de la République tchèque) : « Pour moi, l’équipe nationale est le sommet que l’on peut connaître. Aller aux championnats du monde serait un honneur incroyable, j’espère y être. C’est un énorme objectif mais j’essaie de ne pas y penser parce que ça ne peut qu’affecter mon entraînement de demain matin. Bien sûr, si j’avais pris deux buts [sur les deux contre-attaques de Slafkovský], le match aurait été différent. Mais Andrej Šustr est très bien revenu sur la première et l’a gêné. Je préfère pointer les trois de suite bloqués Hanzl & co en deuxième période, je pense que c’était le tournant. »

Commentaires après le deuxième match

Filip Pešán (entraîneur de la République tchèque) : « Nous étions plus forts sur le palet, plus solidaires, plus endurants et plus courageux dans les combats individuels. Le visage de l’équipe était plus visible qu’au match précédent. Comme la Slovaquie au premier match, nous avons buté sur un excellent gardien cette fois. Mais les dernières secondes ont été un spectacle désagréable. Quand on ne marque pas en contre, on doit au moins jouer le palet en sécurité. J’ai recadré Radan Lenc dans le vestiaire pour ça. »

Petr Kváča (gardien de la République tchèque) : « Je ne pensais pas du tout au championnat du monde. C’était mon premier match en équipe nationale, mon unique objectif était la victoire. Merci aux gars pour m’avoir immensément aidé. Je mentirais si je disais que je n’étais pas nerveux. Mais j’ai essayé de rester calme. C’est un niveau supérieur. Mais après le premier arrêt, je me suis un peu détendu. J’imagine que c’est ainsi que tout joueur imagine son début. Je voulais gagner à tout prix. Je suis très reconnaissant de la chance qui m’a été donnée. »

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « C’était une soirée frustrante. On ne peut pas jouer sans fin des matches à 1 but. Cela indique la qualité défensive de l’équipe tchèque. Mais nous devons trouver des moyens de marquer. La plupart de temps, en bonne position, on invente une passe puis une autre et encore une autre pour chercher une cage ouverte. Nous devons tirer quand nous le pouvons. Nous devons asperger le gardien de tirs, le forcer à intervenir, faire des écrans devant lui. Nous avons gâché de bonnes positions de tir. »

Premier match

République tchèque – Slovaquie 2-0 (0-0, 0-0, 2-0)
Jeudi 6 mai 2021 à 17h20 à l’O2 Arena de Prague. Huis clos.
Arbitres : Robin Šír et Antonín Jeřábek assistés de Josef Špůr et Michal Axman.
Pénalités : Tchéquie 4′ (0′, 2′, 2′) ; Slovaquie 2′ (0′, 0′, 2′).
Tirs : Tchéquie 19 (4, 7, 8) ; Slovaquie 24 (11, 6, 7).

Évolution du score :
1-0 à 53’32 : Červený assisté de Radil et Šustr
2-0 à 54’17 : Tomášek assisté de Blümel

Désignés joueurs du match : Roman Will pour la République tchèque et Július Hudáček pour la Slovaquie.

Tchéquie

Attaquants :
Matěj Blümel (+1) – Rudolf Červený (+1) – Hynek Zohorna
Lukáš Radil (+1) – Robin Hanzl (A, +1) – David Tomášek (+1)
Pavel Kousal – Ondřej Najman – Adam Musil (+1)
Matěj Stránský (2′) – Michal Špaček – Radan Lenc (A)
Jakub Flek

Défenseurs :
Andrej Šustr (+1) – Ondřej Vitásek (+1, 2′)
Vojtěch Mozík (+1) – David Musil (+1)
Michal Jordán (C) – Dominik Mašín
Jan Ščotka

Gardien :
Roman Will

Remplaçant : Jan Růžička (G). En réserve : Petr Kváča (G), David Sklenička, Libor Šulák, Jakub Galvas, Tomáš Zohorna, Šimon Stránský, Jiří Sekáč.

Slovaquie

Attaquants :
Juraj Slafkovský – Marek Hrivík (A) – Peter Cehlárik (A)
Adrián Holešinský – Matúš Sukeľ (2′) – Martin Faško-Rudáš
Adam Liška (-1) – Miloš Roman (-1) – Pavol Regenda (-1)
Patrik Hrehorčák (-1) – Andrej Kollár (-1) – Dávid Buc (-1)

Défenseurs :
Adam Jánošík (C, -1) – Šimon Nemec (-1)
Mislav Rosandič – Samuel Kňažko
Martin Gernát – Mário Grman
Patrik Koch (-1) – Daniel Gachulinec (-1)

Gardien :
Július Hudáček

Remplaçant : Matej Tomek (G). En réserve : Branislav Konrád (G), Marek Ďaloga, Martin Bučko, Michal Krištof, Daniil Fominych.

Deuxième match

République tchèque – Slovaquie 2-1 (0-0, 1-1, 1-0)
Vendredi 7 mai 2021 à 20h00 à l’O2 Arena de Prague. Huis clos.
Arbitres : Vladimír Pešina et Jakub Šindel assistés de Josef Špůr et Jiří Ganger.
Pénalités : Tchéquie 12′ (2′, 4′, 6′) ; Slovaquie 8′ (2′, 4′, 2′).
Tirs : Tchéquie 23 (7, 11, 5) ; Slovaquie 22 (3, 12, 7).

Évolution du score :
1-0 à 23’57 : A. Musil assisté de Flek et Jordán
1-1 à 28’21 : Faško-Rudáš assisté de Roman
2-1 à 45’59 : Šustr assisté de Šulák

Désignés joueurs du match : Jakub Galvas pour la République tchèque et Branislav Konrád pour la Slovaquie.

Tchéquie

Attaquants :
David Tomášek (2′) – Robin Hanzl (A) – Matěj Blümel
Matěj Stránský – Michal Špaček (-1) – Radan Lenc (A, -1, 2′)
Jiří Sekáč (+1) – Šimon Stránský (+1) – Lukáš Radil (+1)
Hynek Zohorna (+2) – Adam Musil (+1) – Jakub Flek (+1)
Rudolf Červený

Défenseurs :
Libor Šulák (+1, 2′) – Jan Ščotka (-1, 2′)
Jakub Galvas (-1) – Michal Jordán (C, +1, 2′)
David Sklenička (2′) – Dominik Mašín (-1)
Andrej Šustr (+2)

Gardien :
Petr Kváča

Remplaçant : Jan Růžička (G). En réserve : Roman Will (G), Ondřej Vitásek, David Musil, Tomáš Zohorna. Retranchés : Vojtěch Mozík, Pavel Kousal, Ondřej Najman.

Slovaquie

Attaquants :
Adrián Holešinský (-1, 4′) – Marek Hrivík (A) – Peter Cehlárik (A)
Juraj Slafkovský – Matúš Sukeľ (-1) – Martin Faško-Rudáš (+1)
Adam Liška (-1) – Miloš Roman – Pavol Regenda (-1)
Patrik Hrehorčák – Dávid Buc (+1) – Daniil Fominych

Défenseurs :
Martin Gernát (+1) – Mislav Rosandič
Šimon Nemec (-1, 2′) – Marek Ďaloga (C, -1)
Mário Grman (2′) – Samuel Kňažko (-1)
Daniel Gachulinec (-1) – Martin Bučko

Gardien :
Branislav Konrád

Remplaçant : Matej Tomek (G). En réserve : Július Hudáček (G), Adam Jánošík, Patrik Koch, Michal Krištof, Andrej Kollár.

Les commentaires sont fermés.