L’équipe-type 2019-2020 de Division 1, élue par les entraîneurs

4 896

Comme chaque année, Hockey Archives a sondé les 14 coachs des équipes de Division 1 pour désigner l’équipe-type de la saison. Une saison émaillée d’une fin d’exercice anticipée, alors que la compétition en était aux quarts de finale. C’est donc essentiellement sur la saison régulière qu’a porté le choix des entraîneurs, qui vous le verrez, se sont rejoints sur certains postes, tandis que d’autres ont été plus « disputés ».

La consigne n’a pas changé : désigner le gardien, les deux défenseurs, l’ailier gauche, le centre et l’ailier droit qui, selon eux, ont été les plus dominants à leur poste. Vous retrouverez tout d’abord la désignation des postes, puis en bas d’article le détail du choix de chaque entraîneur, parfois agrémenté des raisons qui motivent cette sélection.

Gardien : un plébiscite français

Cela ne sera pas une surprise pour les suiveurs attentifs de ce championnat, le gardien du championnat est l’international français des Drakkars de Caen, Ronan Quemener (photo ci-dessus). Il était l’attraction de la dernière intersaison avec son choix de revenir en Normandie (il avait terminé sa formation à Rouen entre 2006 et 2009) pour rallier une école de kinésithérapie. Ne pouvant rejoindre les Dragons qui avaient déjà pris les décisions pour ce poste en présence de Matija Pintaric, les Drakkars n’ont pas laissé passer cette véritable aubaine. Et Quemener leur donna raison : il enregistre une moyenne en saison régulière de 1,94 but encaissé par match, la meilleure moyenne depuis Sebastian Ylönen avec Bordeaux en 2014-15 (1,82). Il totalise également 4 jeux blancs, le meilleur total du championnat devant Lino Chimienti (Cergy – 3 blanchissages). Son influence dépasse largement le vestiaire caennais et les coachs ne s’y sont pas trompés puisqu’ils l’ont tous désigné gardien de la saison. Après Quentin Papillon, c’est la deuxième saison consécutive qui aboutit à la désignation du dernier rempart de Caen.

Les votes : Ronan Quemener (Caen – 14 voix)

Défenseurs : un incontournable et une belle bagarre

C’est au poste de défenseur que l’on retrouve l’autre joueur à avoir fait le plein : 14 voix sur 14 possible, pour le seul joueur à être désigné dans l’équipe-type de la saison pour la deuxième fois consécutive. Le Québécois Philippe Bureau-Blais (photo de couverture) des Jokers de Cergy conserve sa place. Déjà crédité de 12 désignations en 2018-2019, il a cette saison fait l’unanimité auprès des entraîneurs. Avec 7 buts et 25 passes, le natif de Candiac a été le défenseur offensif le plus prolifique de la saison, présent dans le top 15 des pointeurs de la Division. Il s’agit de sa meilleure fiche depuis son arrivée en France, de même que pour son ratio (+20). Un choix qui est donc apparu indiscutable pour les coachs.

La deuxième place fut bien plus disputé, puisque sept autres défenseurs ont été cités. Nous aurions pu conserver la charnière défensive de la saison dernière avec Alexandre Perron-Fontaine qui est passé entre temps de Brest à Nantes et qui a récolté trois votes, mais son absence de six matchs en saison a peut être joué en sa défaveur. Il compte autant de votes que l’insaisissable Adam Young des Corsaires de Dunkerque, salué par les tacticiens. Mais avec une désignation de plus, c’est l’Américain Duggie Lagrone (photo ci-dessous) qui récolte la place. Pour sa première expérience européenne, Lagrone a été rapidement promu assistant chez les Éléphants de Chambéry. Il apparaît dans les avis comme un rouage essentiel dans la bonne saison des Savoyards. Joueur de devoir, il a marqué certains entraîneurs par sa combativité.

Les votes : Philippe Bureau-Blais (Cergy – 14 voix) – Duggie Lagrone (Chambéry – 4 voix) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes – 3 voix) – Adam Young (Dunkerque – 3 voix) – Francis Ballet (Dunkerque – 1 voix) – Nicolas Deshaies (Marseille – 1 voix) – Cam Marks (Neuilly – 1 voix) – Gasper Susanj (Tours – 1 voix)

Ailier gauche : prime au meilleur marqueur

Il est plutôt logique de garder une place pour le joueur qui totalise le meilleur total de points pour la saison. C’est encore plus vrai quand il atteint les 50 points et présente une moyenne à deux points par match, ce qui n’était plus arrivé depuis la saison 2013-2014 (Miro Kristin 55 pts / 2,12 pour Lyon, accompagné d’Etienne Brodeur 52 pts / 2,00 pour Bordeaux).

Le Français Pierre-Charles Hordelalay s’est montré dominant en réalisant sa saison la plus aboutie statistiquement auprès des Jokers de Cergy. Meilleur marqueur en étant à la fois le meilleur buteur (25) et co-meilleur assistant (25) du championnat, prolifique lors de 18 rencontres sur 25 jouées, il s’est révélé incontournable auprès des entraîneurs qui l’ont désigné à une seule exception.

Les votes : Pierre-Charles Hordelalay (Cergy – 13 voix) – Matthew Brenton (Nantes – 1 voix)

Centre : le duo complété

Dans le recueil des opinions des entraîneurs, une forte tendance s’est dégagée : quand Pierre-Charles Hordelalay était cité, il l’était bien souvent avec son compère de ligne Max Kalter (photo ci-dessus). C’est donc tout naturellement qu’il occupe le poste de centre dans cette équipe-type de la saison, avec 10 voix récoltés.

À l’instar de son compatriote Duggie Lagrone, Kalter s’est mis en évidence dès sa première expérience européenne. Sa complémentarité avec Hordelalay fut de suite évidente et a mis à mal les défenses adverses tout au long de l’exercice avec 94 points cumulés à eux deux (27% des points totalisés par les Jokers). Il s’est notamment illustré en inscrivant de nombreux buts décisifs. Derrière lui, quatre autres joueurs furent cités, dont Karl Leveillé cité en tant que centre mais aussi sur l’aile droite.

Les votes : Max Kalter (Cergy – 10 voix) – Frédéric Bergeron (Nantes – 1 voix) – René Jarolin (Strasbourg – 1 voix) – Vladimir Kubus (Montpellier – 1 voix) – Karl Leveillé (Nantes – 1 voix + 2)

Ailier droit : America first

Si plusieurs postes n’ont souffert d’aucune contestation, celui d’ailier droit a creusé la tête de bien des entraîneurs. Neuf ailiers droits ont été cités, témoignage d’une réelle ouverture à cette position où il fut difficile d’extraire un leader. C’est donc avec 5 voix que le collège a désigné Michael Floodstrand (photo ci-dessous), des Spartiates de Marseille. L’ancien capitaine d’Harvard, vainqueur des Mondiaux U18 en 2015, fut le meilleur marqueur marseillais cette saison. Son jeu dynamique fut apprécié des entraîneurs qui l’ont désigné, parfois après une longue réflexion. Avec Lagrone et Kalter, ce sont donc trois joueurs américains qui composent cette équipe-type. Un petit exploit alors que les États-Unis sont loin d’être la nation la plus représentée en Division 1, et qu’il faut remonter de plus de 10 ans pour trouver le dernier joueur américain qui fut désigné dans l’équipe-type de la saison (Garrett Larson pour Neuilly, en 2007-2008). Derrière Floodstrand, Karl Leveillé récolte deux votes (plus un au poste de centre), puis une myriade de joueurs à une voix.

Les votes : Michael Floodstrand (Marseille – 5 voix) – Karl Leveillé (Nantes – 2 voix + 1) – Vit Budinsky (Dunkerque – 1 voix) – Pierre-Antoine Devin (Caen – 1 voix) – Matej Hamrak (Nantes – 1 voix) – Marek Ruzicka (Tours – 1 voix) – Ryan Tait (Cholet – 1 voix) – Sébastien Trudeau (Strasbourg – 1 voix) – Ville Vepsäläinen (Mont Blanc – 1 voix)

L’équipe type de la saison 2019-2020 : Ronan Quememer (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Duggie Lagrone (Chambéry) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Michael Floodstrand (Marseille)

 

Le détail des votes :

Nicolas Favarin (Brest) : Ronan Quemener (Caen)/- Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Adam Young (Dunkerque) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – René Jarolin (Strasbourg) – Ville Vepsäläinen (Mont-Blanc)

 

Luc Chauvel (Caen) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Francis Ballet (Dunkerque) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Michael Floodstrand (Marseille)

 

Jonathan Paredes (Cergy) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Adam Young (Dunkerque) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Michael Floodstrand (Marseille)

« Mon gardien sera Ronan Quemener, mais nous pouvons également citer Lino Chimienti qui compte 21 victoires pour 24 apparitions, et Victor Goy du Mont-Blanc, qui a connu une très belle progression.

En défense, Philippe Bureau-Blais. Avec lui, c’est plus dur de choisir car il y a vraiment du choix : Duggie Lagrone de Chambéry avec l’une des meilleures fiches de pointage à égalité numérique, Derek Perl de Cergy qui fait +17 pour sa première saison en France, Nicolas Deshaies de Marseille qui réalise certainement sa meilleure saison comptable avec 9 buts, Adam Young de Dunkerque, très rapide, un quaterback qui a certainement manqué d’un peu d’efficacité, Pavel Pisarik de Tours et ses trois buts gagnants, ou encore Alexandre Perron-Fontaine de Nantes, pour qui ce n’était pas la plus grosse saison certainement du fait de sa blessure, mais qui reste un arrière mobile avec beaucoup de vitesse. [le choix se portera finalement sur Adam Young].

L’ailier gauche sera Pierre-Charles Hordelalay, mais j’ai aussi beaucoup aimé Mikulas Bicha du Mont-Blanc, qui apporte beaucoup de danger.

Mon centre sera Max Kalter, très jeune qui pour sa première saison en France aura vite formé un gros duo avec Pierre-Charles. On lui doit 5 buts gagnants. Cependant, nous pouvons citer également René Jarolin de Strasbourg. C’est un joueur d’expérience, vraiment très fort dans le slot.

Enfin pour l’aile droite, je choisis Michael Floodstrand de Marseille, mais j’ai aussi beaucoup aimé la saison de Kévin Da Costa qui a joué à droite chez nous et a plutôt bien fait, Vit Budinsky de Dunkerque qui est toujours aussi précieux ou Karl Leveillé de Nantes, qui compte 20 buts quand même. »

 

Alexandre Gagnon (Chambéry) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Michael Floodstrand (Marseille)

 

Julien Pihant (Cholet) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Duggie Lagrone (Chambéry) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Ryan Tait (Cholet)

 

Eric Sarlieve (Clermont-Ferrand) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Duggie Lagrone (Chambéry) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Karl Leveillé (Nantes) – Michael Floodstrand (Marseille)

 

Antoine Richer (Dunkerque) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Adam Young (Dunkerque) / Matthew Brenton (Nantes) – Frédéric Bergeron (Nantes) – Vit Budinsky (Dunkerque)

 

Luc Tardif (Marseille) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Nicolas Deshaies (Marseille) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Pierre-Antoine Devin (Caen)

 

Julien Guimard (Mont-Blanc) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Duggie Lagrone (Chambéry) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Matej Hamrak (Nantes)

« Vraiment pas facile de sortir des joueurs dans le championnat D1 car celui-ci était très disputé et serré. Certains joueurs ont connu un excellent début puis plus rien et l’inverse pour d’autres qui ont permis des succès importants à leur équipe à partir de décembre comme Juntheikki de Brest ou encore Floodstrand de Marseille, il y avait de nombreux excellents joueurs de hockey dans ce championnat passionnant.

Je suis un peu déçu qu’il n’y ait pas plus de jeunes Français qui éclosent dans ce championnat. Des joueurs comme Samuel Guer, Louis Olive, Téo Sarlieve et plein d’autres qui doivent devenir des leaders mais quand on regarde les stats seulement 5 Français (Da Costa, Hordelalay, Franck, Deshaies et Vrielynck) dans les 30 meilleurs pointeurs de la division 1 et ce sont des joueurs déjà bien expérimentés…

Voici mon équipe type pour la saison 2019-2020 ;

– Un gardien de but : CAEN – Ronan Quemener
Il a porté très haut son équipe et a permis de nombreux succès à lui seul pour les Drakkars, heureusement pas contre nous ! Ronan est un gardien de niveau Magnus voire international, je le connais c’est un garçon exemplaire sur la glace et hors glace, également très bien formé par un excellent entraineur de gardiens.

– Deux défenseurs : CHAMBERY – Donald Lagrone
Défenseur très rapide et mobile qui a permis à Chambéry d’avoir une excellente relance mais également un défenseur offensif capable de prêter main forte à l’attaque.

CERGY – Philippe Bureau-Blais
Déjà dans l’équipe type la saison passée, il a été encore déterminant dans le système de Jonathan Paredes avec de nombreuses qualités qui lui permettent d’être le défenseur le plus complet de la division 1.


– Un ailier gauche : CERGY – Pierre-Charles Hordelalay (photo ci-dessous)
Ailier qui dynamite les défenses adverses avec une bonne explosivité et de très bonnes mains, qui font de lui un buteur et un passeur hors pair, ce qui lui a permis de terminer meilleur pointeur de la division 1 avec 50 points. Il était également très bien entouré avec Kalter et Da Costa lorsque l’on a joué Cergy.


– Un centre : CERGY – Max Kalter
Profil très polyvalent, très bon joueur de centre : passeur (24 ass.) et buteur (22 buts) avec une très bonne vision de jeu. Pas un grand gabarit mais très rapide et explosif, une excellente complémentarité avec Hordelalay.

– Un ailier droit : NANTES – Matej Hamrak
Très puissant et travailleur sur la deuxième ligne des Corsaires, il a apporté beaucoup de vitesse et d’expérience dans une équipe qui avait une avalanche de top attaquants .

Après, j’aurais bien mis mon gardien Victor Goy qui a fait une sacrée saison après 10 ans sans être n1 dans les cages. Il va encore progresser, après avoir regagné en confiance. Également un défenseur du Mont Blanc qui s’est illustré parmi les tops défenseurs : Arnaud Lazzaroni, très endurant et capable de faire toutes les phases de jeu. Il est peut-être élu le défenseur le plus utile à son équipe. »

 

 

 

Raimonds Danilics (Montpellier) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Duggie Lagrone (Chambéry) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Vladimir Kubus (Montpellier) – Michael Floodstrand (Marseille)

 

Martin Lacroix (Nantes) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Karl Leveillé (Nantes)

« Le gardien est indiscutablement Ronan Quemener, qui devrait être choisi par tous les coachs ! C’est de loin le meilleur gardien, il a été exceptionnel et a volé plusieurs matchs.

En défense, Philippe Bureau-Blais de Cergy est la référence du poste. C’est de surcroît le marqueur numéro 1 chez les défenseurs.
Avec lui je vais choisir mon joueur Alexandre Perron-Fontaine. Il a manqué une partie de la saison, et cela a correspondu avec nos difficultés. C’est un joueur très important dans l’équipe, sur la glace et en dehors. Il était déjà performant avec Brest, c’est une confirmation. Son ratio de points par match est très bon, il aurait pu être le meilleur défenseur offensif sans les matchs qu’il a manqué.

En attaque, Pierre-Charles Hordelalay et Max Kalter de Cergy sont complémentaires. Les meilleures armes offensives du championnat. Avec eux, je prends Karl Leveillé de chez nous. Il a marqué 20 fois, parmi lesquels plusieurs gros buts. Année après année il performe. C’est un excellent joueur dans les deux sens. »

 

Frank Spinozzi (Neuilly) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Cam Marks (Neuilly) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Karl Leveillé (Nantes)

« Ronan Quemener, gardien. Il est la raison des succès de Caen cette saison.

Philippe Bureau-Blais est le meilleur défenseur offensif de toute la ligue, tout en étant un joueur très fiable dans sa zone défensive.
Cam Marks est le meilleur défenseur défensif de tous les défenseurs. Il a dû jouer contre le premier bloc toute la saison mais finit dans les cinq premiers pour les + / –

À droite Karl Leveillé. Il y a droit, il a le meilleur lancer de la ligue.
Max Kalter au centre, car il est excellent offensivement tout en étant très coriace au niveau des mises au jeu et dans sa zone défensive.
Enfin Pierre-Charles Hordelalay, meilleur ailier gauche et peut être tout simple le meilleur avant de la saison. »

 

Daniel Bourdages (Strasbourg) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Gasper Susanj (Tours) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Sébastien Trudeau (Strasbourg)

« Pour Ronan Quemener, il n’y a aucun suspense. Les stats parlent d’elles-mêmes ! C’est un athlète dédié, qui travaille dur. Il récolte ce qu’il a semé.

En défense, Philippe Bureau-Blais. C’est le type de défenseur moderne : bon patineur, agile, habile, intelligent avec et sans le palet. De plus, il possède un excellent tir à la bleue. C’est un jeune homme qui ne s’en laisse pas compter malgré son gabarit. Chapeau à ce joueur.

Avec lui Gasper Susanj de Tours. C’est un joueur indispensable dans une équipe. Un guerrier, qui bloque des tirs, est toujours au contact, très responsable. Il peut jouer en supériorité, en infériorité, et il est toujours à 100%. Il possède de surcroît une belle fiche dans les +/- avec 15 points au compteur.

L’ailier gauche sera Pierre-Charles Hordelalay. Il est rapide et très créatif. Difficile à stopper tellement son anticipation dans le jeu est grande. Il démontre beaucoup de sang-froid dans l’action finale, ce qui explique sa production offensive. Une mention honorable à Michal Duras, qui est d’une très grande constance match après match et qui joue avec une intensité inégalable.

Sébastien Trudeau pour ailier droit. Il est celui qui me vient à l’esprit en premier lieu. On a l’impression que le palet reste collé à sa palette, il se crée énormément d’occasions à tous les matchs. Un petit gabarit mais très fougueux et très combatif, un excellent joueur d’équipe.

Enfin Max Kalter pour centre. C’est un joueur très solide, excellent dans les coins de la patinoire pour le cycling. Il possède un tir précis, une bonne vision du jeu. Il est compétitif et a été dominant cette saison avec Pierre-Charles Hordelalay. »

 

Claude Deveze (Tours) : Ronan Quemener (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) – Alexandre Perron-Fontaine (Nantes) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy) – Max Kalter (Cergy) – Marek Ruzicka (Tours)

 

(photographies de l’article : Denis Broyer)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

tristique fringilla porta. accumsan diam mi, mattis ipsum velit, Donec ut suscipit