Deux points pour Klagenfurt, un point pour Matija

409

Les Dragons de Rouen font leur grand retour en CHL ! Pour leur troisième participation à la compétition, les Normands devront retenir les leçons de la campagne 2016-2017 et répéter les exploits de l’édition 2018-2019 où ils étaient parvenus à sortir des poules, seul représentant national à avoir réussi cette performance, avant de tomber en huitièmes de finale face aux Autrichiens de Salzbourg.

L’Autriche dont il est toujours question avec l’adversaire du soir : le Klagenfurter AC. Les Rouges sont pour leur part rompu à l’exercice puisqu’il entame leur quatrième CHL, et avaient pris part à la dernière édition en date. Plusieurs joueurs étaient déjà dans l’effectif comme les défenseurs d’origines nord-américaines Steven Strong et Kele Steffler, l’ailier canadien Nick Petersen, l’expérimenté Thomas Koch ou encore le prolifique centre slovène Rok Tičar, en retour du tournoi de qualification olympique.

Les deux formations ne s’étaient affrontées qu’une seule fois dans l’histoire, le 2 décembre 1994 à l’Ile Lacroix, à l’occasion d’une compétition qui n’a pas fait date, la coupe des ligues européennes. Les Dragons s’étaient imposés 7-3 avec un triplé de Franck Pajonkowski.

Cette rencontre sera l’occasion de jauger les hommes de Fabrice Lhenry qui sont sur le papier en droit d’espérer réitérer la qualification au prochain tour, dans un groupe G franchement ouvert en compagnie des Danois de Rungsted et des Ukrainiens de Donetsk, s’étant affrontés plus tôt dans la journée avec une victoire de Rungsted aux tirs au but.

Les Rouennais ne profitent pas d’une première faute de Schumnig. Pire encore, juste sur le retour à cinq, Mark Flood loupe totalement sa relance qui se transforme en passe décisive pour Manuel Ganahl : le joueur à l’horrible maillot du « top scorer » n’a plus qu’à convertir l’offrande pour l’ouverture du score autrichienne (1-0, 2’48). Poussés à leur tour à la faute avec Sacha Guimond, les Normands doivent faire preuve de solidarité pour tuer la première infériorité de leur partie, puis la deuxième quand David Gilbert est envoyé au banc.

Dominés une bonne partie du tiers mais comptant sur un solide Pintarič, les jaune et noir parviennent à sortir en fin de période. Sur un lancer anodin, Dahm perd le contact avec le palet mais l’un de ses défenseurs a fait la voiture balai. Sur une réponse bien moins anodine de Tičar, Pintarič se retrouve dans la même situation que son homologue mais il a pour sa part le réflexe de se retourner pour regagner la rondelle. Rouen va alors trouver la faille peu de temps avant la sirène : sur un jeu à trafic devant la cage, le palet dévié par Dahm rebondit sur le patin de Rolands Vigners et passe la ligne. Les Autrichiens s’en plaignent, prétextant le but du plat du pied, mais il est considéré à raison après une revue vidéo qu’il n’y a pas de geste manifeste du Letton (1-1, 19’44).

Au retour sur la glace, le gardien rouennais est de nouveau à la parade par deux fois devant Samuel Witting. Le public se voit une nouvelle occasion de crier au scandale en réclamant une faute quand l’un des leurs trébuche seul et offre une opportunité rouennaise annihilée par le repli rouge. Le faux rythme de la période voit peut-être une occasion de s’altérer quand Loïc Lampérier offre aux « Rotjacken » leur troisième supériorité de la rencontre, qu’ils ne convertissent pas. Ils en ressortent toutefois avec une domination renforcée, mais improductive face à une défense normande bien en place et un gardien toujours des grands soirs, comme sur le départ en un contre un de Thomas Vallant à quelques secondes du terme.

2021 Rouen Pintaric 2

La troisième période démarre sur les mêmes bases, et Samuel Witting perd à nouveau son duel face à « Pinta », idem pour Thomas Koch et Nicholas Petersen. Clairement dominés, les Dragons bénéficient d’une fenêtre de respiration avec la pénalité appelée contre le bien-nommé Steven Strong. La recrue Kelsey Tessier se fait des amis en jouant un palet gelé par Sebastian Dahm, mais les unités spéciales restent muettes des deux côtés.

Dans les dix dernières minutes, le gardien slovène réalise un nouvel arrêt formidable devant Hundertpfund, au jeu plus simple que la prononciation de son nom de famille, et les supporters locaux continuent de réclamer des pénalités à chaque fois qu’un rouge tombe au sol. Les joueurs autrichiens ne masquent plus leur profonde frustration au moment de regagner les bancs : « Ronchons et Dragons ». Et les Rouennais de passer tout proche de poser la cerise sur le gâteau avec David Gilbert qui récupère un rebond de derrière la cage, mais son lancer touche le poteau comme l’a confirmé la vidéo.

C’est un point de pris pour le représentant français, et c’est déjà un petit miracle sur l’instant. Les prolongations vont toutefois tourner court car les locaux prennent le jeu à leur compte et s’en remettent à leur buteur providentiel, le Canadien Nick Petersen qui permet en deux fois à son équipe de l’emporter dans la douleur (2-1, 60’43).

Les Autrichiens auront longtemps buté, râlé, concédé un point, mais ils sauvent l’essentiel au bout du compte. Les Dragons peuvent pour leur part prendre la route de l’Ukraine avec un point providentiel dans leurs bagages, tant ils auront subi le jeu dans la partie. Ils peuvent une fois encore remercier Matija Pintarič, artisan majeur pour cette défaite bonifiée qui pourrait compter au moment du bilan.

Klagenfurt (AUT) – Rouen (FRA) 2-1 après prolongation (1-1, 0-0, 0-0, 1-0)
Vendredi 3 septembre 2021 à 20h20 au Stadthalle de Klagenfurt
Arbitres : MM. Ladislav Smetana (TCH) et Christoph Sternat (AUT), assistés de MM. Simon Riecken (AUT) et Elias Seewald (AUT)
Pénalités : Klagenfurt 4’ (2’, 0’, 2’, 0’) ; Rouen 6’ (4’, 2’, 0’, 0’)
Tirs : Klagenfurt 45 (12, 16, 15, 2) ; Rouen 17 (14, 2, 1, 0)

Evolution du score :
1-0 à 2’48 : Ganahl assisté de Tičar
1-1 à 19’44 : Vigners assisté de Guttig
2-1 à 60’43 : Petersen assisté de Tičar et Bruggisser

Klagenfurt

Attaquants :
Matt Fraser – Thomas Koch – Lukas Haudum
Manuel Ganahl – Rok Tičar (+1) – Nick Petersen (+1)
Johannes Bischofberger – Thomas Hundertpfund – Samuel Witting
Stefan Geier – Daniel Obersteiner – Manuel Geier

Défenseurs :
Clemens Unterweger (+1) – Phillip Bruggisser (+2)
Steven Strong (-1, 2’) – Martin Schumnig (-1, 2’)
Kele Steffler – Thomas Vallant

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçants : Jakob Holzer (G), Christoph Tialler, Dennis Sticha. Absent : Paul Postma (tir dans le pied)

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier (2’) – Anthony Guttig (+1) – Rolands Vigners (+1)
Joris Bedin – Andrew Johnston (-1) – Vincent Nesa
Joël Caron – Kelsey Tessier (-1) – David Gilbert (-1, 2’)
Quentin Tomasino  – Théo Gueurif – Joran Reynaud

Défenseurs :
Florian Chakiachvili – Dylan Yeo (-1)
Sacha Guimond (-1, 2’) – Marc-André Dorion
Yoan Salve – Mark Flood (C)

Gardien :
Matija Pintarič

Remplaçant : Valentin Duquenne (G), Kaylian Leborgne. Absent : Enzo Cantagallo (épaule).

Les commentaires sont fermés.