Parfait début de saison pour la Suède

130

Finlandais et Suédois ne pouvaient pas rêver une meilleure fin de week-end. Ils se retrouvent pour une finale dans ce Tournoi Karjala, les deux rivaux nordiques ayant parfaitement négocié les obstacles russes et tchèques.

Deux absents de marque dans cette rencontre : le défenseur suédois Calle Själin et l’attaquant finlandais Mikael Ruohomaa sont blessés. Cela n’arrange pas les affaires de Leksand, une équipe qui a connu de très bonnes performances en automne, puisqu’il s’agit de deux de ses protégés. Malgré ces bons résultats, le club de Dalécarlie se serait bien passé de deux blessés de plus avec une infirmerie déjà bien remplie, dont deux blessures à longue durée de Mattias Ritola et Johan Fransson. Le cas Ruohomaa est d’ailleurs inquiétant puisque le centre 32 ans devra observer une absence de quatre à six semaines. C’est malheureusement le prix des équipes qui ont le vent en poupe : leurs joueurs en forme sont appelés en équipe nationale et ne sont pas à l’abri d’une blessure.

En ouverture du tournoi, la Finlande était parvenue à inscrire ses trois buts contre la Russie en supériorité numérique. Une étonnante performance… mais les Lions de Jukka Jalonen vont connaître le même sort de la part des Suédois !

Lindbohm en prison dans le premier tiers-temps, il reste une vingtaine de secondes de supériorité suédoise. Suffisamment pour la Tre Kronor, Christian Djoos, descendu très bas côté droit, centre et trouve la palette d’Anton Lander qui marque : 1-0.

En deuxième période, c’est au tour de Pakarinen de rejoindre le banc des pénalités. Du rond droit, Jesper Olofsson décoche un tir qui rebondit plusieurs fois, finalement contré par Ohtamaa qui marque dans son propre but. Puis, après seulement neuf secondes d’avantage numérique (!), Henrik Tömmernes triple la mise pour la Suède d’un tir lointain, Carl Klingberg faisant écran pour masquer Olkinuora : 3-0 après 40 minutes de jeu.

Réussite maximale de la Suède sur son jeu de puissance, alors que les Finlandais ont mis beaucoup d’application à boucher les angles sur leur but. Après seulement 2’31 de jeu en troisième période, la Finlande est au forcing, et Heikki Liedes réussit à tromper la vigilance de Lars Johansson : 3-1, ce sera le score final.

lars johanssonTrois matchs, trois victoires : le début de saison de l’équipe de Suède est remarquable. La sélection de Johan Garpenlöv la doit en grande partie à ses gardiens, dont Lars Johansson aligné deux fois sur trois. Le gardien du SKA Saint-Pétersbourg, qui connaît une nouvelle saison solide en KHL avec 93,5% en 20 matchs, n’aura encaissé que 2 buts en 2 rencontres sur 37 lancers adverses. Johansson s’est clairement immiscé dans la bataille pour figurer dans l’équipe olympique. En admettant que les deux premières places devraient être attribuées à Jacob Markström et Robin Lehner, les deux meilleurs représentants suédois en NHL, et que Linus Ullmark connaît des performances en dents de scie à Boston, Johansson a toutes ses chances de faire le voyage à Pékin.

Commentaires d’après-match

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : « Je suis satisfait de ce que j’ai vu, tant au niveau individuel qu’au niveau collectif. Dans l’ensemble, je suis content de ce tournoi. Aujourd’hui, il y avait clairement la place pour plus d’un but, mais l’efficacité nous a fait défaut. La Suède a été très efficace en marquant leurs buts en supériorité numérique, nous ne pouvons blâmer personne pour ces buts. »

Finlande – Suède 1-3 (0-1, 0-2, 1-0)
Dimanche 14 novembre 2021 à 17h30 à la Hartwall Areena d’Helsinki. 7776 spectateurs.
Pénalités : Finlande 6′ (2′, 4′, 0′), Suède 4′ (4′, 0′, 0′).
Tirs : Finlande 19 (8, 6, 5), Suède 29 (9, 7, 13).

Évolution du score :
0-1 à 14’28 : Lander assisté de Djoos et Klingberg (sup. num.)
0-2 à 35’00 : J. olofsson assisté de Tömmernes et Bristedt (sup. num.)
0-3 à 38’00 : Tömmernes assisté de Bristedt (sup. num.)
1-3 à 42’31 : Liedes

Finlande

Attaquants :
Jere Innala – Valtteri Filppula (A) – Iiro Pakarinen (2′)
Harri Pesonen – Ville Petman – Toni Rajala
Heikki Liedes (+1) – Miro Aaltonen (+1) – Niko Ojamäki (+1)
Teemu Tallberg – Hannes Björninen – Marko Anttila (C)

Défenseurs :
Vili Saarijärvi– Atte Ohtamaa (A)
Petteri Lindbohm (2′) – Sami Vatanen
Tony Sund (+1) – Miika Koivisto (+1)
Kasper Kotkansalo (2′) – Jarkko Parikka

Gardien :
Jussi Olkinuora

Remplaçant : Niclas Westerholm (G).

Suède

Attaquants :
Mathias Bromé — Anton Lander (A) — Carl Klingberg
Pontus Holmberg — Fredrik Olofsson — Anton Bengtsson
Leon Bristedt (-1) — Linus Johansson (A, -1) — Joakim Nygård (-1)
Dennis Everberg — Jacob de la Rose — Jesper Olofsson

Défenseurs :
Henrik Tömmernes (C) — Jonathan Pudas
Emil Djuse (2′) — Christian Folin (2′)
Christian Djoos (-1) — Niklas Hansson (-1)

Gardien :
Lars Johansson

Remplaçant : Gustaf Lindvall (G).

Les commentaires sont fermés.