Division 3 – de l’indécision (presque) partout

976

Il faut descendre au classement pour voir les incidences de ce mois de décembre dans la poule A de Division 3. Statu-quo pour le trio de tête, avec le leader La Roche-sur-Yon toujours invaincu, ayant disposé facilement de Rennes en début de mois (12-0). Les Aigles sont toujours suivis par Anglet 2 et Tours 2, qui se sont affrontés deux fois sur le mois. Si les Remparts l’ont emporté à domicile avec sept buteurs différents (7-5), le jeune gardien Maxime Loubier a brillé au Pays Basque le week-end suivant, sans encaisser le moindre but (3-0). L’Hormadi compte ainsi toujours trois points d’avance sur les Tourangeaux, mais un match en plus. Orléans a conservé sa quatrième place, avec une victoire en prolongation face à Cholet 2, sur un but vainqueur de Valentin Detouteville après seulement cinq secondes de temps supplémentaire (6-7 a.p).

Cholet qui a justement animé le bas de tableau en ce dernier mois de l’année : si l’équipe première joue actuellement les premiers rôles en Division 1, la réserve est sortie de sa torpeur en enregistrant pour premiers points de la saison deux victoires et une défaite bonifiée à Orléans, vue auparavant. Les Dogs ont disposé par deux fois de Limoges, avec une frayeur en fin de match aller sur un retour incomplet des Taureaux de Feu (6-5), puis une victoire plus nette à l’extérieur grâce notamment à un quadruplé de Mattéo Logeat-Bouhier (3-8). Ils reviennent ainsi à égalité de points de Bordeaux 2, cinquième sans match puisque la rencontre face à Limoges a été reportée. Avec sa double défaite, les Limougeauds ferment la marche avec Rennes, qui aura eu le déplacement à la Roche pour seule partie.

Oliver Resetar (Orléans) est le meilleur marqueur de la poule, avec 27 points (18+9).

bordeaux d3
(Illustration : Charlotte TacarLo)

Une situation bien différente dans la poule B avec du changement chez les leaders. Nous avions laissé fin novembre une équipe d’Amiens 2 invaincue, c’est désormais révolu avec l’unique match de décembre pour la réserve amiénoise, ayant chuté face à Caen 2. Sans renfort du groupe élite, les Samariens ont concédé une lourde défaite (2-7) avec pour bourreaux principaux Quentin Labanowicz (6 points, 4+2) et Olivier Vandecandelaere (5 points, 2+3). Ce match a permis aux Caennais de passer devant Amiens, tout comme Asnières qui prend la tête du classement pour deux points. Les Castors ont également joué une seule fois et se sont imposés face à Compiègne, tandis que le meilleur marqueur du groupe, Florian Dupuis, ajoutait une assistance à son compteur de neuf buts et dix mentions (5-1). Le trio a creusé l’écart sur l’équipe en quatrième position, Cergy 2, qui n’a pas joué du mois.

En deuxième partie de tableau nous retrouvons les Tigres de Boulogne-Billancourt, victorieux le week-end dernier de Brest 2, qu’ils devancent désormais. Il faut préciser que pour cette rencontre, dix joueurs de champ seulement avaient pu faire le déplacement depuis la Bretagne (6-1). Défaits à Asnières, les Lions de Compiègne suivent et devancent pour un point l’entente Garges-lès-Gonesse – Paris, au repos sur le mois.

caen d3
(Illustration : Charlotte Rossignol)

L’horizon est totalement dégagé pour Lyon en tête de la poule C. Le LHC a pu creuser l’écart avec trois larges victoires sur décembre, d’abord à Dammarie-lès-Lys pour un jeu blanc de Sidney David (0-10), puis la « revanche » face à Champigny, seule équipe à avoir volé un point aux Lyonnais au match aller (7-1) et enfin à Strasbourg 2 (4-11). Dans ces conditions, le meilleur marqueur de la poule (et largement meilleur marqueur du championnat) se régale : le Slovaque David Kubovcik compte 43 points avec 22 buts et 21 assistances. Les Rhodaniens dont l’objectif affiché est la montée en Division 2 peuvent déjà se tourner vers la seconde phase, avec 11 points d’avance sur leur dauphin, Dijon. Bilan mitigé pour les Bourguignons qui ont débuté par une défaite bonifiée chez la lanterne rouge, Luxembourg (6-5 a.p), avant de se reprendre et de s’imposer face à Metz (3-1). La troisième place est désormais occupée par les Élans de Champigny-sur-Marne, à trois points des Dijonnais. Après la logique défaite à Lyon, les hommes de Franck Legou ont bien réagi en s’imposant sur la glace de Châlons en Champagne, grâce à des buts en fin de partie inscrits par l’international algérien Junaid Zouaoui et le Suédois Lukas Viklander (3-5).

Les Caribous de Dammarie-lès-Lys partagent la quatrième place avec les Graoullys de Metz. Si les Franciliens sont souverains à domicile (la défaite face à Lyon fut la première et seule à domicile, ils se reprirent le week-end suivant en disposant de Châlons en Champagne 6-1) et friables à l’extérieur (quatre défaites), la situation est à priori opposée pour les Lorrains qui peinent à la maison (une victoire et trois défaites) pour se reprendre en voyage (trois victoires en cinq matchs). Mais le mois de décembre, qui aura vu Metz s’imposer sur sa glace face à Strasbourg 2 (6-2) et s’incliner à Dijon, est-il annonciateur d’un changement de tendance ?

L’ancien pensionnaire de Division 2 Strasbourg occupe la sixième place, à égalité de points avec Châlons en Champagne. Un mois difficile pour ces deux équipes puisque la jeunesse alsacienne aura perdu à Metz puis face à Lyon, tandis que Châlons en Champagne s’inclinait à Dammarie puis face à Champigny. Ils devancent pour huit points l’équipe de Luxembourg détachée, mais qui a enfin marqué ses premiers points au bénéfice de la victoire face à Dijon. Le finlandais Herni Öörni fut l’auteur du but décisif en prolongation.

caen dammarie
(Illustration : Roger Sauvageot)

Le champ de tous les possibles est plus que jamais ouvert en poule D, avec une compétition toujours aussi serrée qui voit un nouveau leader à chaque fin de mois. Les Chevaliers du Lac d’Annecy 2 ont pris les commandes, forts de deux nettes victoires à domicile face à Nîmes (10-3) puis Chambéry (9-3). La formation conduite par Kévin Enselme est impériale à domicile, ce qui est peut être la seule certitude dans cette poule, avec quinze points pris sur quinze possible.

Avec un match en moins, elle devance les Castors d’Avignon à égalité de points en dépit du mauvais calcul sur le site fédéral. Les joueurs du Vaucluse l’ont emporté sans trembler à Villard-de-Lans (1-7) avant d’être conduits en prolongations par Briançon (3-4 a.p). La troisième place est occupée, trois points derrière par Gap 2 : défaits à Toulon en début du mois (5-3), les Rapaces ont ensuite enregistré deux victoires à domicile, dans le derby face à Briançon (8-3) puis contre Nice 2 (9-2). Les Aigles sont à égalité de points avec les Gapençais, ayant soufflé le chaud et le froid dans ce dernier mois de l’année, puisqu’avant cette défaite il y avait eu une victoire à Nîmes (4-7), qui succédait à une défaite « surprise » contre Chambéry (5-7).

Avec un match de moins qu’Avignon ou Gap, deux matchs de moins que Nice, mais à seulement un point, on retrouve les Boucaniers de Toulon, plus que jamais dans la course. La dynamique est bonne de surcroît du côté du Var, puisqu’au delà de la victoire face à Gap, l’équipe de l’entraîneur-joueur Josef Drzik s’est imposée largement à Chambéry (1-8). Ajoutons à ce groupe de prétendants Briançon 2, qui n’est jamais qu’à cinq points de la tête. Si nous avions vu la défaite dans le derby à Gap, puis celle en prolongations face à Avignon, les Diables Rouges s’étaient imposés au début du mois face à Villard de Lans (6-4).

C’est seulement à cette endroit du classement que le trou est creusé car on retrouve les trois dernières équipes à sept et huit points des Briançonnais. À la septième place, les Krokos de Nîmes ont quitté la dernière place. S’ils ont perdu à Annecy et face à Nice, les Nîmois ont remporté un match important face à Villard-de-Lans 2 (12-2). L’occasion pour le meilleur marqueur du groupe, Jordan Agliardi de s’ajouter quatre buts et quatre mentions à son total de 21 buts et 6 assistances. Les Isérois sont à égalité de points avec Nîmes, au sortir de ce mois difficile qui aura enregistré les défaites à Briançon, face à Avignon et chez les Gardois. La dernière place est occupée à un point par Chambéry 2, qui face à Toulon et à Annecy n’a pas su capitaliser sur sa belle victoire du début du mois à Nice, avec un quintuplé de Nicolas Lopes.

villard b
(Illustration : Aline Roul)

Les commentaires sont fermés.