Division 3 – Place aux play-offs !

726

Le mois de février s’achève, et avec lui la phase régulière de la Division 3. Pas de révolution dans les classements respectifs, mais de derniers points pris pour déterminer les positions et la suite de la compétition.

La poule A s’est achevée sur un sans-faute pour les Aigles de la Roche sur Yon (42 points). Les Vendéens n’auront pas concédé le moindre point sur les 14 rencontres disputées, et ont conclu le travail ce week-end en s’imposant sur la glace basque du dauphin, Anglet 2 (29 points) (0-9). Les deux formations filent en huitièmes de finale, en ayant trusté la tête depuis le début d’exercice.

Tours 2 (28 points) et Orléans (26 points) ont bien cherché à devancer les Angloys, mais ils échouent à quelques points. Les Remparts pourront regretter une saison assez inconstante, malgré un dernier mois à trois victoires. Les Renards auront pour leur part soufflé le chaud et le froid, à l’instar de ce mois où ils furent capables de disposer d’Anglet (5-4), puis de concéder un point à domicile contre Rennes (3-2 t.a.b). Ils disputeront les play-offs aux côtés de Bordeaux 2 (19 points) qui n’a jamais pu peser dans la poule mais qui n’a jamais été inquiétée non plus.

Deux équipes se disputaient la dernière place qualificative, et elles s’affrontèrent le dimanche 13 février pour déterminer celle qui prolongerait cette saison. Avec notamment un quadruplé de Benjamin Aimé, Cholet 2 prit nettement le meilleur sur Rennes (11-4), ce qui permit aux Dogs de passer de passer devant les Cormorans. Malgré la défaite en dernier match contre la Roche (1-3), cela allait suffire pour conserver le dernier ticket, les Bretons ne prenant qu’un point à Orléans (11 points pour Cholet 2, 10 points pour Rennes). Une déception pour les Rennais, qui ont pu disposer cette saison d’une équipe compétitive pour la première fois depuis pas mal de temps, et qui loupe les play-offs pour un rien. Gageons que les bases sont posées pour un avenir un peu plus radieux. À la dernière place, Limoges termine très loin sa saison chaotique (3 points), émaillée de problèmes extra-sportifs au sein du club omnisports.

Meilleurs marqueurs de la poule :
1- Bohus Farkasovsky (La Roche sur Yon) – 48 points (7+41)
2- Kamil Rajnoha (La Roche sur Yon) – 39 points (29+10)
3- Oliver Resetar (Orléans) – 39 points (23+16)

tours b(Illustration : Charlotte TacarLo)

Il y a longtemps eu lutte à trois pour déterminer les deux équipes qui accéderaient aux huitièmes de finale à l’issue de la poule B. Les deux lauréats seront finalement deux réserves : Amiens 2 (36 points) et Caen 2 (34 points). En retard d’un match, il aura tout de même fallu attendre la régulation de ce week-end pour que les Gothiques remportent le groupe, au bénéfice d’un succès contre Garges-Paris (5-1).

En bonne position la majeure partie de la phase régulière, les Castors d’Asnières (28 points) ne sauront finalement éviter les barrages, en perdant notamment ce mois-ci contre les deux équipes à l’avant (défaite 6-2 à Caen et 4-7 contre Amiens). Cela passe sans trembler pour Cergy 2 (24 points), à la quatrième place depuis des mois. Le début de saison fut compliqué pour les Tigres, mais Boulogne-Billancourt (17 points) sera également au rendez-vous des séries.

Brest 2 (13 points) n’aura finalement remporté qu’un seul match ce mois-ci, mais il s’agissait du match à ne pas perdre. En s’imposant face à Garges-Paris (9 points) le 6 février (10-6), les Albatros ne savaient pas que ce succès les qualifierait, au détriment de l’adversaire du jour. Les Grizzlys qui étaient en retard de calendrier ont bien tenté de recoller, en s’imposant par exemple face à l’ACBB (6-5), mais ce sera un peu court pour les joueurs d’Yvon Marie qui ne poursuivront pas la saison. Les Lions de Compiègne (7 points) terminent lanterne rouge, mais finissent tout de même sur une bonne note avec un très large succès face à Brest (13-1), pour partie expliqué par le voyage des Finistériens à dix joueurs et un gardien.

Meilleurs marqueurs de la poule :
1- Florian Dupuis (Asnières) – 29 points (11+18)
Matteo Orme-Lynch (Amiens 2) – 29 points (11+18)
3- Quentin Labanowicz (Caen 2) – 27 points (14+13)

asnieres(Illustration : Charlotte Rossignol)

En poule C, il a fallu attendre ! Tant au sujet de la qualification en huitièmes de finale que de celui de l’accès aux play-offs, le match replacé ce samedi entre Châlons en Champagne et Dijon présentait un enjeu crucial. Et à ce petit jeu là, les grands gagnants furent les Gaulois de Châlons, qui viennent à bout des Ducs et les empêchent par la même occasion de prendre la deuxième place (6-4).

Les Lions de Lyon, qui ont tranquillement achevé leur saison sans la moindre défaite poussés une seule fois en prolongations (41 points), accèdent donc en huitièmes de finale accompagnés d’une équipe surprise : dans une poule avec autant de noms ronflants et la réputation de groupe le plus relevé, on ne pouvait supposer le parcours de Dammarie-les-Lys (22 points). Les Caribous furent une véritable révélation dans cette saison de Division 3, et ils chercheront à briller encore durant ces play-offs, forts de cette qualification directe.

Ils y croiseront peut-être de nouveau Metz (21 points) ou Champigny sur Marne (21 points), qui n’échouèrent finalement qu’à une victoire de la qualification directe, à l’instar donc de Dijon qui achève sa saison régulière à une décevante cinquième place (20 points). Ils avaient amorcé un improbable retour en s’imposant face à Metz (2-1) et à Strasbourg 2 (0-3) : les Gaulois de Châlons en Champagne créent la surprise en récoltant le dernier ticket pour les play-offs dans les tous derniers instants de la saison (19 points).

Strasbourg 2 (18 points) devait espérer un succès dijonnais ce week-end, mais les Alsaciens laissent finalement filer les play-offs en raison de la victoire châlonnaise. Ce n’est pas tout à fait illogique au regard des grandes difficultés alsaciennes dans cette fin de saison régulière, où ils furent notamment poussés en prolongation (2-3 a.p) par la lanterne rouge, Luxembourg (6 points).

Meilleurs marqueurs de la poule :
1- David Kubovcik (Lyon) – 47 points (25+22)
2- Aloïs Franzino (Lyon) – 40 points (18+22)
3- Vladimir Mikula (Châlons en Champagne)– 32 points (8+24)

dijon(Illustration : Roger Sauvageot)

Plus de match ce week-end au programme de la poule D, qui s’est achevée samedi dernier. Avec une forte fin de saison marquée par huit succès consécutifs, Gap 2 (36 points) remporte le groupe et se qualifie pour les huitièmes de finale. Pour leur dernière rencontre de saison, les Rapaces menés de deux buts ont renversé la tendance face à Avignon, prétendant aux deux premières places (3-2). Ce résultat fut au bénéfice des Boucaniers de Toulon (33 points) qui perdaient dans le même temps face à Briançon (3-6) et qui peuvent remercier les Gapençais d’avoir fait le travail. Malgré le point retiré administrativement, les Varois remplissent l’objectif et joueront leur chance en play-offs.

Les Castors d’Avignon ont tenu la tête un temps, mais ils doivent finalement se contenter de la troisième place (32 points). Ils devront passer par les barrages, avec certes un privilège à l’adversaire, mais peut être un tableau plus compliqué par la suite. Ils devancent Briançon 2 pour un point (31 points). Les deux équipes se sont affrontées sur la glace de René Froger mi-décembre, et des problèmes autour de l’arbitrage ont conduit les instances à entériner un résultat nul entre elles. Les deux autres formations à passer aux séries seront Annecy 2 (27 points), qui a dévissé après un bon début de saison, et Nice 2 (23 points), qui n’a pas joué le haut de tableau tout en se préservant du bas.

Dans cette poule à neuf équipes, trois effectifs ont rapidement montré leurs limites et n’ont pu se mêler à la lutte pour les play-offs. La saison est donc terminée pour Nîmes (12 points), Chambéry 2 (10 points) et Villard de Lans 2 (10 points). En battant les Ours en prolongation au terme d’un match marathon (8-7 a.p), les Éléphants ont su dans les derniers instants céder la dernière place du groupe.

Meilleurs marqueurs de la poule :
1- Aurélien Macon (Nice 2) – 35 points (24+11)
2- Roman Vondracek (Gap 2) – 35 points (19+16)
3- Roman Novotny (Toulon) – 33 points (17+16)

briancon2 gap2(Illustration : Aline Roul)

Les play-offs de la Division offrent une formule singulière, qu’il convient de repréciser.

Les six premières équipes de chaque groupe se sont qualifiées pour les séries.
Les formations terminées aux deux premières places atteignent directement les huitièmes de finale.

Pour autant, elles ne sont guère au repos d’ici là puisqu’elles vont disputer les matchs d’interclassement. Aucune élimination à l’issue de cette confrontation aller-retour, mais les vainqueurs seront les têtes de série du tableau des play-offs.

Les affiches de ces matchs d’interclassement sont donc :
La Roche sur Yon (1A) – Caen (2B)
Amiens 2 (1B) – Anglet 2 (2A)
Lyon (1C) – Toulon (2D)
Gap 2 (1D) – Dammarie les Lys (2C)

Les équipes classées entre la troisième et la sixième place de chaque poule de saison régulière disputeront les barrages. Ceux ci ont d’ailleurs démarré ce week-end à Cholet. Il s’agira de confrontations en aller-retour, les qualifiés accèdent aux huitièmes de finale, alors que la saison s’arrêtera pour les perdants.

Le programme des barrages :
Tours 2 (3A) – Brest 2 (6B)
Asnières (3B) – Cholet 2 (6A)
Orléans (4A) – Boulogne Billancourt (5B)
Cergy 2 (4B) – Bordeaux 2 (5A)
Metz (3C) – Nice 2 (6D)
Avignon (3D) – Châlons en Champagne (6C)
Champigny (4C) – Annecy 2 (5D)
Briançon 2 (4D) – Dijon (5C)

Les commentaires sont fermés.