Rögle BK – Tappara Tampere (finale de la CHL)

330

La finale de Champions Hockey League va sacrer une équipe qui n’a jamais atteint le sommet du hockey européen. Tappara a terminé sur le podium de la coupe d’Europe en 1980, 1983 et 1988, derrière l’indétrônable CSKA Moscou. Le Rögle BK, pour sa part, n’a tout simplement remporté aucune compétition de toute son histoire.

Et pourtant, cette finale s’annonce fantastique, car ces deux équipes proposent un hockey de très haut niveau, un dynamisme et un rude sens de l’adversité.

Les deux équipes ont conclu la première phase en première position de leur groupe respectif et chacune des deux équipes a dû s’employer pour aller chercher la victoire. Tappara s’est imposé au forceps face à Berlin (5-4 a.p) et Lugano (3-2 a.p) et a été sévèrement corrigé à Skellefteå (6-1). Quant à Rögle, Munich lui a rendu la vie dure. Les Suédois ont remporté une victoire (4-3) et ont subi la défaite en Allemagne (2-1).

Les séries finales ont été de vraies batailles pour avancer dans la compétition. Aucune des deux équipes n’a eu de parcours facile. Tappara a tout d’abord vaincu après un nul à Växjö (2-2). Ensuite les surprenants Dragons de Rouen ont arraché un nul à Tampere (3-3), mais les Finlandais se sont imposés au match retour face à une belle résistance normande (0-3). Enfin la demi-finale s’est déroulée en une manche face à Munich. Le Tappara a imposé sa rigueur (3-0).

2022 03 01 rogle tappara2Les Suédois ont cravaché face aux Lions de Zurich avec des scores serrées (3-4 et 3-1). Le Sparta Prague a tout donné et n’a pas rendu l’affrontement facile avec un match retour compliqué pour les Suédois vaincus à Prague (1-3). Enfin, Rögle a réussi à se défaire des talentueux et multiples champions d’Europe, Frölunda Göteborg.

Maintenant tout se joue lors de cette finale à Ängelholm, la cité du club de Rögle. L’attaquant du club local Leon Bristedt plante le décor : « Nous avons une bonne opportunité de faire quelque chose d’énorme et quelque chose qui n’a jamais été fait ici. L’équipe et toute la ville se mobilisent et nous ferons de notre mieux pour écrire l’histoire. Il n’a pas été particulièrement difficile de se préparer malgré l’enchainement des matches. C’est bien quand il y a beaucoup de matches et que ça se passe bien, alors c’est plus facile de garder confiance. Cela aurait été plus difficile s’il n’y avait pas eu de matchs pendant un certain temps et cela aurait été plus stressant. »

Cette équipe se repose sur un gardien de très haut niveau avec Christoffer Rifalk. Il « tourne » à plus de 91% en championnat et surfe à 94% sur ses huit matchs de CHL. Pour le reste, difficile d’y voir un point faible. Le groupe propose une défense solide, des lignes d’attaque menées par Ludvig Larsson (14 points en 12 matchs) et un jeu de puissance foudroyant, le plus efficace de la compétition. Ted Brithén a raté les cinq derniers matches et Adam Tambellini était absent lors des deux derniers. Lors de l’entraînement, les deux joueurs étaient sur la glace, mais la décision de jouer le match doit se prendre en dernière minute. Tambellini est présent, pas Brithén.

Tappara Tampere est également très fort et domine la ligue finlandaise, à la fois cette saison et historiquement. L’équipe a remporté le championnat 17 fois, ce qui représente le record national. Le dernier titre a été conquis en 2017. Cette saison, ils sont actuellement en tête de la ligue et sont un candidat solide pour remporter le titre de champion.

Le coach Jussi Tapola reste pragmatique sur cette finale : « Notre objectif était de faire les séries éliminatoires, puis de gagner la CHL. Avec les séries dans le rétroviseur, il ne nous reste plus qu’à faire une solide performance de plus ».

Tappara affrontera l’un de ses anciens joueurs, Valtteri Kemiläinen, qui a marqué le cœur des fans entre 2016 et 2021. Ayant fini sa saison en KHL, le champion olympique s’est engagé pour Rögle avant de partir aux Jeux olympiques (où il a remporté la médaille d’or). L’international tchèque Vojtěch Mozik est dans le même cas.

Là aussi, le gardien va être prépondérant dans cet affrontement. Christian Heljanko s’est montré déterminant à plusieurs reprises. Tous les secteurs sont valorisés avec une jeunesse finlandaise qui arrive au top niveau. Mais c’est l’ancien Kristian Kuusela qui domine le secteur avec 13 points en 13 matchs.

La patinoire d’Ängelholm est pleine, et entièrement verte à la couleur du maillot de l’équipe. Bien évidemment les supporters du Tappara ont fait le déplacement. Le public et le puissant kop de supporters suédois envoie un message clair : le sixième homme est bien dans les tribunes. Les chants des supporters résonnent à pleine puissance. Avant même le coup d’envoi, c’est une belle finale qui se présente.

Dés le coup d’envoi, les joueurs du Tappara vont à la cage pour envoyer un premier palet et le rebond provoque un énorme regroupement devant Ryfalk (0’57). C’est sur un rythme très rapide que la partie s’engage.  Le patinage est intense et Bengtsson entre en zone offensive à une vitesse impressionnante et tire. Sur son rebond, il transmet le palet à Daniel Zaar, qui arrive, lui aussi, à pleine vitesse. Heljanko est battu (2’53 : 1-0). Rögle est bien parti, mais les Finlandais réagissent et s’emploient pour aller mener le danger sur la cage adverse. La partie ne baisse pas de rythme mais les verts trouvent les ouvertures les plus dangereuses, avec Granath, par exemple, qui bien décalé, décoche un tir à la cage (5’56).

2022 03 01 rogle tappara0

Au fur et à mesure du temps qui passe, le Tappara est confronté à un problème avec une défense suédoise solide qui remportent beaucoup de bataille de conquêtes dans sa zone, pour évacuer le danger. Malgré tout, Tanus parvient à entrer en zone et tirer pour mettre Ryfalk à contribution (6’55). Le jeu de contre est parfaitement exécuté par les joueurs de Cam Abbott. Côté finlandais, on ne désarme pas et Puhakka conclu un bel enchainement collectif (10’42). L’échec-avant suédois se renforce et beaucoup de palets sont perdus par le Tappara qui essuie plusieurs contre-attaques tendues. Tambellini s’enfuit et conclut avec un tour de cage. Le pressing des verts est toujours plus intense et très haut, Tappara ne peut plus que tirer de loin, l’enclave suédoise est verrouillée. Sur une mise au jeu en zone offensive, un jeu collectif est élaboré et Jürgens envoi le puck, que Ryfalk a toutes les peines du monde à geler. Tappara, en fin de tiers, est dans un temps fort et Kuusela, au deuxième poteau, rate l’occasion de ce premier tiers (18’30). Tappara a envoyé à la cage 11 fois contre 5 pour son adversaire, mais a eu des difficultés à trouver la bonne ouverture.

En deuxième période, le jeu reprend sur les mêmes bases. Encore une fois l’occasion de but est vendangée avec une passe lumineuse de Virta, pour Tanus à l’opposé de la cage (21’30). Cette fois, les Finlandais assiègent la zone offensive mais Rögle tient bon. À l’issue, une entrée de zone, bien construite, est conclue par un shoot d’Everberg, capté par Heljanko de la mitaine (27’32). Sur la première pénalité du match, Tambellini envoi le puck à Zaar, qui reprend one-timer (29’22 : 2-0).

Encore une fois, Rögle fait preuve d’efficacité insolente. Les efforts finlandais ne sont pas concrétisés et les Suédois parviennent à mener au score. C’est tout le schéma de ce match qui s’illustre, pour le moment. Après le powerbreak, Tappara retrouve un nouveau temps fort et envoie de nombreux tirs sur Ryfalk, solide. Ensuite, le match est débridé, cela va d’une cage à l’autre à une vitesse impressionnante. Le temps tourne lui aussi très rapidement. En fin de période, Everberg envoie un puissant tir qu’Heljanko détourne de sa botte, en plein mouvement (39’02).

2022 03 01 rogle tappara3Les coéquipiers de Kuusela sont confrontés au même problème, Rögle ne laisse que peu d’espaces et relance très vite pour libérer sa zone. En troisième période, Rögle exerce encore une pression énorme, mais sur une offensive rapide, Merelä hérite du puck et le propulse en pleine cage (44’23 : 2-1). Tappara se redonne une chance de revenir dans la partie.

De nouveau, les verts accentuent le jeu offensif. Stål Lyrenäs traverse la zone du gardien pour dévier le puck, mais sans résultat. Le danger se rapproche encore du gardien Heljanko. En infériorité, Rögle tient le choc. C’est même, en sortie de prison, l’inévitable Everberg qui s’enfuit avec la rondelle. Face à Heljanko. Il lève son palet qui rebondit sur la barre (50’24). Everberg a raté l’occasion de faire le break définitivement. Cette partie est agréable, de vitesse, de technique mais Tappara n’est pas à la fête, car il y a beaucoup de jeu produit mais un manque d’espace cruel pour aller à la cage. Les cinq dernières minutes arrivent et Tampere met les bouchées doubles pour tenter de marquer ce but de retard. Tuulola nous gratifie d’un dribble magistral entre trois joueurs dans l’enclave, mais n’arrive pas à conclure. Par la suite, Seppälä envoie un puissant shoot dans le trafic, et sur le rebond c’est la mêlée de rugby pour pouvoir pousser le puck dans les cages (57’15). La sortie d’Heljanko, en toute fin de partie, n’y change rien. Rögle a été très fort pour tenir sa maigre avance d’un but.

Tappara a déployé une énergie incroyable, les deux équipes nous ont proposé le top niveau européen à une vitesse hallucinante. Mais c’est Rögle qui a eu l’efficacité pour gagner. Ce fut une très belle finale, qui couronne un club méconnu face aux grandes organisations de Suède.

Rögle BK est le meilleur club d’Europe qui conquiert son premier titre, alors que le club va fêter son 90e anniversaire en fin d’année, en décembre. Tappara a démontré qu’il fallait compter sur son club et ses nombreux jeunes dans l’avenir.

Lors de la cérémonie, avant la remise des médailles et du trophée, deux joueurs ont été honorés : l’Américain Ryan Lasch (Frölunda Göteborg) qui termine meilleur marqueur de la compétition avec 18 points. Enfin, Frederik Tiffels (Munich) a été élu MVP de la CHL.

2022 03 01 rogle tappara

Commentaires d’après-match :

Mattias Sjögren (capitaine de Rögle) : « On a construit ça depuis plusieurs années, les exigences sont fortes dans le groupe et aller jusqu’au bout compte beaucoup pour tout le monde. Surtout en ce moment, avec dix matches à jouer avant d’entrer dans les play-offs du championnat, où nous voulons aller loin. Mais ce soir, oui, on va faire la fête. »

Chris Abbott (entraîneur de Rögle) : « Nos gars ont fait preuve d’un grand leadership et d’un grand caractère, je suis content pour mes gars. Après le premier but de Tappara, mes gars ont démontré leur calme, avec toutes leurs qualités. (…) Nous avions confiance en nous et ce succès est la suite logique d’un peu de cheminement. Nous ne sommes pas surpris d’être là après cette saison, c’est amusant de gagner un match et un titre. En 2015, j’ai remporté ce titre avec Luleå avec mon frère. Cela signifie beaucoup pour cette organisation et la ville. (…) Je suis très satisfait de l’évolution du club au cours des cinq dernières années. C’est un privilège de faire partie de ce club et je suis heureux que nous ayons réussi à réaliser quelque chose auquel nous pouvons nous accrocher. »

 

Rögle BK – Tappara Tampere 2-1 (1-0, 1-0, 0-1)
Mardi 1er mars 2022 à 19h00 à Catena Arena. 4950 spectateurs.
Arbitres : Robin Šír et Vladimír Pešina (TCH) assistés de Oto Durmis (SVK) et Simon Riecken (AUT)
Pénalités : Rögle 2’ (0’, 0’, 2’), Tampere 2’ (0’, 2’, 0’).
Tirs : Rögle 29, Tampere 25

Évolution du score :
1-0 à 02’53 : Zaar assisté de Bengtsson et Jonsson
2-0 à 29’22 : Zaar assisté de Tambellini et Stål Lyrenäs
2-1 à 44’23 : Merelä assisté de Morley et Levtchi

Rögle BK

Attaquants :
Dennis Everberg (2’) – Adam Tambellini – Leon Bristedt
Anton Bengtsson (+1) – Brady Ferguson (+1) – Daniel Zaar (+1)
Linus Sjödin (-1) – Ludvig Larsson (-1) – Oskar Stål Lyrenäs (-1)
Adam Edström – Mattias Sjögren – Philip Granath

Défenseurs :
Tony Sund (+1) – Valtteri Kemiläinen
Lucas Ekeståhl Jonsson – Vojtěch Mozík
Samuel Jonsson (+1) – William Wallinder (-1)
Ryan McKiernan (-1)

Gardien :
Christoffer Rifalk

Remplaçants : Calle Clang (G), Marco Kasper. Absents : Erlend Lesund, Samuel Johannesson, Ted Brithén, Adam Edström.

Tappara Tampere

Attaquants :
Anton Levtchi – Tyler Morley – Waltteri Merelä
Veli-Matti Savinainen – Kyle Platzer – Kristian Kuusela
Joona Luoto – Patrik Virta – Kristian Tanus (2’)
Petteri Puhakka – Otta Rauhala – Jukka Peltola

Défenseurs :
Brady Austin (-1) – Santtu Kinnunen (-1)
Otto Leskinen (+1) – Mikael Seppälä
Veli-Matti Vittasmäki – Joni Tuulola (+1)
Casimir Jürgens

Gardien :
Christian Heljanko [sorti à 59’24]

Remplaçants : Kari Piiroinen (G), Sami Moilanen. Absents : Saku Salminen, Charles Bertrand, Juho Koivussari, Jere Henriksson.

Les commentaires sont fermés.