Wasquehal - Dunkerque (match amical)

Retrouvailles en tous genres

Les caprices de la surfaceuse de la patinoire Michel Raffoux ont retardé de quelques heures les retrouvailles entre les deux représentants nordistes de Division 2. Retrouvailles est bien le terme approprié tant l'effectif mis en place par Wasquehal présente des similitudes avec la formation ayant défendu les couleurs corsaires, notamment à l'époque du défunt Super 16.

Côté wasquehalien, le match organisé la veille face à Rouen risque de peser dans les jambes d'un effectif plus fourni que l'an dernier. Et toujours en attente de la qualification du centre canadien Adam Haramis, venu de Charleroi. La présence de Mathieu Mille est réconfortante pour une défense décimée au cours du dernier exercice, à l'image d'Alexis Thomas qui n'a pu participer qu'à une rencontre, et renforcée pour l'occasion par l'ancien Amiénois Manuel Eloy.

duboisgregoryRegretté tout au long de la saison sur les bords de la Mer du Nord, le gardien Julien Peyre ne tarde pas à se rappeler au bon souvenir de ses anciens coéquipiers. L'ancien joueur de Viry se met en évidence sur un tir en force de son ancien capitaine Dubois, avant de rester bien en place lorsque les deux recrues tchèques, le défenseur Petr Zich et l'attaquant Jiri Hanzal, pointent leur crosse aux abords de l'enclave.

Avec sa longue chevelure, Hanzal, l'ancien pensionnaire de Ceské Budejovice, fait déjà parler la poudre à plusieurs reprises. Maîtrisé deux fois par le bon placement de Mille, il parvient finalement à contourner le défenseur sans pouvoir redresser la course du palet. Son association avec le nouveau capitaine François Rozenthal augure de bons présages aux partisans dunkerquois, présents en nombre dans les proches travées de la banlieue lilloise. D'autant que, après avoir touché une deuxième fois le montant en dix minutes, l'ancien international est à l'affût d'une erreur défensive pour ouvrir la marque de près, en infériorité (0-1 à 15'11").

Profitant notamment de l'indiscipline adverse, les Lions parviennent à la mi-tiers à employer Pierrick Boudot, suppléant de Marc-André Martel. Ils s'en remettent pour cela à... deux anciens défenseurs dunkerquois, Alexis Thomas et Benjamin Louf, dont le tir dévié touche lui aussi du métal. Sur l'action suivante, une passe en profondeur de Mathieu Mille pour Lionel Wiotte, la cage vient une quatrième fois à la rescousse des deux gardiens.

Ces deux derniers, tous deux anciens Clermontois, ne doivent rien à personne pour conserver le score intact avant la première sirène : Julien Peyre effectue un double arrêt devant Dubois et Rozenthal, Boudot repousse difficilement une salve de Maxime Boschetti, démarqué sur la droite, le palet terminant sa course devant la ligne.

bardet_mickael3C'est à la reprise que le score évolue. La défense orchestrée par Grégory Dubois est surprise par le pressing de Mickaël Bardet, qui sert en première intention son compère Lionel Wiotte, impitoyable dans le dernier geste (1-1 à 20'09").

Cueilli à froid, Dunkerque confie à Jiri Hanzal le soin de regagner le devant de la scène. À l'interception au centre de la glace, le numéro 18 prend de court toute la défense d'une passe du revers réceptionnée par François Rozenthal, seul face à un Julien Peyre bien en place dans sa cage. Et moins à son avantage dans les instants suivants, une sortie manquée passant près d'être mise à profit par Arnaud Péan.

Pour inverser les rôles, François Rozenthal se mue carrément en passeur pour son défenseur Petr Zich, moins heureux que Grégory Dubois, dont le lancer à ras glace convertit un jeu de puissance à la mi-match (1-2 à 30'19"). Le break n'est pas loin sur le tir puissant d'un troisième arrière, Clément Derepper, mais une faute de son partenaire Simon Chabot coupe l'élan des hommes de Marc Leroux.

Entré en jeu au deuxième acte, Frédéric Nilly conduit l'attaque surnuméraire, à la recherche d'une solution, venue de Benjamin Louf, qui contrôle le palet et le propulse en force hors de portée de Boudot (2-2 à 34'34"). Joie de courte durée pour les Lions, car la faute d'Alexis Thomas est convertie dans la minute suivante par Dubois, servi par Loïc Destoop dans une position comparable, pour un tir précis sous la barre (2-3 à 35'58"). Ce dernier, en harcelant le dernier défenseur Mathieu Mille, parvient ensuite à s'ouvrir le chemin de la cage, mais trouve à son tour le poteau.

Qu'importe, Dunkerque va profiter du troisième tiers pour se détacher irrémédiablement, ripostant au passage à son adversaire par un but dans la première minute du tiers, de Clément Thomas, en force (2-4 à 40'51"). Ce dernier signe le doublé quelques secondes plus tard, à la conclusion d'un beau mouvement de Jiri Hanzal (2-5 à 43'24"). Cette réussite en supériorité semble sceller le sort des Wasquehaliens, qui pensaient avoir fait le plus dur en écartant la percée initiale de François Rozenthal.

Les cinq pénalités concédées dans le dernier vingt pèsent lourd dans la balance. Après avoir vu Hanzal effectuer un nouveau numéro en solitaire, débuté dans sa zone défensive (50'06"), Wasquehal réduit la marque en infériorité sur un débordement de Benjamin Louf, dont le centre pour Mathieu Mille est détourné hors de portée de Marc-André Martel, entré en cours de rencontre (3-5 à 55'26") et auteur du dernier arrêt de la rencontre sur un déboulé de Boschetti.

Une semaine après avoir corrigé le relégué Amnéville à domicile, les Corsaires confirment le nouveau visage amorcé à l'intersaison sur et en dehors de la glace. La prestation de leurs recrues, Jiri Hanzal en tête, peut permettre au club de Franck Vanwormhoudt de franchir un cap.

 

Wasquehal - Dunkerque 3-5 (0-1, 2-2, 1-2).
Dimanche 12 septembre 2010 à 13h00 à la patinoire Serge Charles.
Arbitrage de Christophe Picard et Thierry Fraysse.
Pénalités : Wasquehal 36' (6', 6', 14'+10'), Dunkerque 30' (8', 8', 4'+10').
Tirs : Wasquehal 36 (11, 13, 12), Dunkerque 48 (13, 20, 15).

Évolution du score :
0-1 à 15'11" : Rozenthal (inf. num.)
1-1 à 20'09" : Wiotte assisté de Bardet
1-2 à 30'19" : Dubois assisté de Hanzal (sup. num.)
2-2 à 34'34" : Louf assisté de Nilly (sup. num.)
2-3 à 35'58" : Dubois assisté de Destoop (sup. num.)
2-4 à 40'51" : Thomas assisté de Rozenthal et Dubois
2-5 à 43'24" : Thomas assisté de Hanzal (sup. num.)
3-5 à 55'26" : Louf assisté de Mille (inf. num.)

 

Wasquehal

 Gardien : Julien Peyre.

Défenseurs : Mathieu Mille (C) - Manuel Eloy ; Benjamin Louf - Alexis Thomas ; Hugo Picard - Quentin Leclaire.

Attaquants : Edmond Chan - Lionel Wiotte - Mickaël Bardet (A) ; Nicolas Hamoudi (A) - Arthur Delbecque (puis Frédéric Nilly à 20'00") - Maxime Boschetti ; Thomas Fauchart - François Lenière-Piquet - Valentin Vienne.

Remplaçant : Fabien Chardon (G). Absent : Adam Haramis (non qualifié).

Dunkerque

 Gardien : Pierrick Boudot puis Marc-André Martel à 40'00".

Défenseurs : Grégory Dubois (A) - Petr Zich ; Clément Derepper - Simon Chabot.

Attaquants : Clément Thomas (A) - Jiri Hanzal - François Rozenthal (C) ; Loïc Destoop - François Moretti - Aurélien Zajac ; Benjamin N’Guyen - Christophe Eichenholc - Arnaud Péan ; Benjamin Turpin.

Absents : Ghislain Folcke (coude), Antoine Houque (obligations professionnelles).