Amiens – Grenoble (Ligue Magnus, 42e journée)

27

Amiens peut souffler

Après une série de prestations moroses et une victoire à l’arrachée contre Nice, Amiens s’est offert un léger bol d’air à trois journées de la fin de la saison régulière. Une victoire face à des grenoblois qui préparent la finale de la coupe de France, dimanche contre Rouen, cumulée à une défaite Strasbourgeoise contre Rouen permettrait à Amiens de valider son ticket en play-off dès ce soir, après une saison plus souvent couronnée de bas que de hauts.

Amiens méconnaissable

Amiens Grenoble 17 02 2017 2Les Gothiques rentrent parfaitement dans le match. Impliqués physiquement et techniquement, ils mettent en danger la défense grenobloise. Joël Champagne tente un tir qui est dévié au-dessus. Sur l’action qui suit, Jass tente sa chance, Horak dévie, Crowder est au rebond et ouvre la marque (1-0, 6’19).

Amiens ne relâche pas la pression, et, par les mêmes intervenants, trouve une nouvelle fois la faille. Jass, côté droit, patiente avant de tenter une passe devant le but pour Crowder qui tente une première sa chance, le palet est repoussé, le Canadien prend son propre rebond et glisse le palet au fond (2-0, 8’32).

Grenoble réagit par Chouinard, qui tente un slap en break, sans réellement mettre O’Keefe en danger. Frisson de courte durée puisque Crowder, très en jambes ce soir, est à deux doigts du triplé, mais son tir, en contre, est repoussé par la barre transversale de Lukas Horak. Le double buteur suit son action, parvient à éliminer Horak, et à donner à Béron, mais l’international français est contré au moment de pousser au fond.

Cet Amiens est totalement méconnaissable avec l’équipe timide et inhibée vue depuis plusieurs mois. Grenoble est totalement dépassé dans tous les compartiments du jeu et les hommes de Mario Richer vont logiquement creuser l’écart. Riendeau tente un tir au ras de la glace depuis la bleue, Johansson dévie et trompe Horak (3-0, 12’55). Le cauchemar du jeune gardien tchèque touche presque à sa fin. Sur un nouveau pressing payant derrière la cage, l’intenable Crowder récupère le palet et transmet à Champagne, seul devant le but. Le capitaine Gothique ne se fait pas prier et nettoie la lucarne de Horak, chassé après seulement 15 minutes de jeu (4-0, 15’04).

Amiens est solidement entré dans son match, mais une erreur va légèrement relancer Grenoble. Champagne, en zone défensive, rate sa passe. Golicic récupère et ne se fait pas prier pour battre un O’Keefe qui ne pouvait pas grand-chose sur le coup (4-1, 18’55).

Grenoble impuissant

Amiens Grenoble 17 02 2017 8Amiens change son style de jeu d’entrée de période, mais se montre tout autant dangereux. Dès la première minute, West remonte la glace, seul, et parvient à décaler Legault qui prend un bon shoot, mais Bonvalot se montre vigilant. Grenoble tente de sortir de la tête de l’eau et se crée quelques opportunités. Tout d’abord grâce à une belle reprise de Gervais qui bute sur O’Keefe. Deux minutes plus tard, c’est Rodman qui tente une reprise, sur un bon service de Kuralt, sans plus de réussite.

Amiens est en contrôle du match et laisse venir Grenoble. Tactique dangereuse puisque Hardy est à deux doigts de réduire l’écart, mais le défenseur canadien bute également à son tour sur un O’Keefe des grands soirs. Les Brûleurs de Loups ont laissé passer trois opportunités et le payent au prix fort. Il reste moins de deux minutes à la période quand Legault s’envole côté gauche. Le Québécois repique devant le but et bat Bonvalot pour redonner quatre buts d’avance aux siens (5-1, 38’34).

Crowder s’offre un triplé

Grenoble fait passer un frisson d’entrée de période. Rodman récupère le palet dans la crosse de Legault, transmet immédiatement à Texier qui parvient à battre O’Keefe (5-2, 41’26). Frisson de courte durée. Trois minutes plus tard, Riendeau, derrière le but et en déséquilibre, réussit une superbe passe pour trouver Johansson devant le but. Le canado-suédois élimine Bonvalot et tue la révolte grenobloise dans l’œuf (6-2, 44’36).

Amiens Grenoble 17 02 2017 7On retrouve Riendeau moins de deux minutes plus tard. Le québécois parvient à trouver une déviation de Crowder dans le slot qui s’offre un triplé et donne une large avance aux amiénois (7-2, 46’13).

Avec moins de quinze minutes restantes, le match semble définitivement plié. Chouinard, omniprésent ce soir, tente de réveiller l’attaque grenobloise, mais il bute à chaque fois sur O’Keefe. Quelques opportunités émaillent la fin de rencontre. Bonvalot s’impose devant un Riendeau parti en break, avant que Baazzi ne bute sur O’Keefe. Le gardien canadien s’offre même un superbe arrêt devant Baylacq, mais dans les secondes qui suit, il est battu par un slap de loin Bisaillon qui « allège » l’addition pour Grenoble (7-3, 56’35).

Amiens s’impose largement et logiquement face à Grenoble, et profite de la défaite Strasbourgeoise face à Rouen (0-3) pour valider sa place en play-offs et s’offrir une semaine « sans stress » avant les séries.

Élus meilleurs joueurs du match : Alexandre Texier pour Grenoble et Tim Crowder pour Amiens.

 

Amiens – Grenoble 7-3 (4-1, 1-0, 2-2)
Vendredi 17 février 2017 à 20h à la patinoire du Coliséum, 2660 spectateurs.
Arbitrage de M. Alexandre Bourreau assisté de Mme. Charlotte Girard et M. Marc-Edouard Salmon
Pénalités : Amiens 6′ (2′, 4′, 0’), Grenoble 4′ (0′, 2′, 2′).
Tirs cadrés : Amiens 36, Grenoble 35

Évolution du score :
1-0 à 06’19 : T. Crowder assisté de Jass et Champagne
2-0 à 08’32 : T. Crowder assisté de Jass et Thomas
3-0 à 12’55 : Johansson assisté de Riendeau
4-0 à 15’04 : Champagne assisté de T. Crowder et Béron
4-1 à 18’55 : Golicic assisté de Chouinard
5-1 à 38’34 : Legault assisté de Béron et Berzins (sup. num.)
5-2 à 41’26 : Texier assisté de Rodman et Trabichet
6-2 à 44’36 : Johansson assisté de Riendeau et Berzins
7-2 à 46’13 : T. Crowder assisté de Riendeau et Johansson (sup. num.)
7-3 à 56’35 : Bisaillon assisté de Rohat et Arnaud
 

Amiens

Attaquants :
Tim Crowder (+2) – Joël Champagne (C, +1) – Grégory Béron (A, +1)
Yanick Riendeau (+1, 4’) – Eric Johansson (+1) – Armands Berzins (+2)
Rémi Thomas – Joey West (-1) – Maxime Legault (A, -1)
Fabien Kazarine – Quentin Fauchon – Rudy Matima

Défenseurs :
Fabien Bourgeois – Mathieu Brisebois (2’)
Maris Jass (+1) – Jonathan Narbonne (+1)
Nicolas Leclerc (+1) – Romain Bault (+1)

Gardien :
Mitch O’Keefe

Remplaçants : Corentin Cunsolo (G), Axel Prissaint, Yannick Offret, Clément Garrido.

Grenoble

Attaquants :
Eric Chouinard (C) – Sébastien Gauthier (-1) – Bostjan Golicic
Alexandre Texier (+1) – David Rodman – Anze Kuralt (2’)
Camillo Miettinen – Christophe Tartari (A) – Norbert Abramov (-1)
Julien Baylacq (-1) – Sébastien Rohat (-2) – Matthias Arnaud (-2)
Antoine Torres

Défenseurs :
Kyle Hardy (+1, 2’) – Sébastien Bisaillon (+2)
Nicolas Favarin (+1) – Teddy Trabichet (A, +1)
Aziz Baazzi (-5) – Sébastien Gervais (-3)
Quentin Scolari (-1)

Gardien :
Lukas Horak puis Antoine Bonvalot à 15’10.

Les commentaires sont fermés.

risus. risus adipiscing quis, massa eget Aenean quis felis nunc nec