HA
top

18 ans et vierge en championnat, il signe un triplé en CHL

275

Quart de finale atypique en Ligue des Champions. Le JYP Jyväskylä, dernier représentant d’une Finlande en déclin, affronte l’intrigant Kometa Brno qui a éliminé Zoug au tour précédent… sans ses meilleurs joueurs ! Ce soir encore, le Kometa laisse au repos une ligne entière de vedettes, les internationaux tchèques Ondrej Nemec, Jakub Krejcik, Martin Erat et Martin Zatovic ainsi que l’international slovaque Marcel Hascak, soit tous les cadres dont le capitaine (Nemec) et ses assistants (Erat et Zatovic). En même temps, ce renouvellement ne peut-il pas faire du bien après sept défaites sur les huit dernières rencontres de championnat ?

Dans les cages, les Tchèques alignent carrément leur troisième gardien Pavel Jekel : attention toutefois, ce jeune portier de 22 ans a signé de bonnes apparitions avec l’équipe première la saison passée, et ses prestations en deuxième division (où il est prêté la majorité du temps à Trebic) sont également solides. Il faisait partie de la génération dorée du Kometa qui a tout gagné jusqu’en U16. Si le Kometa peut se permettre de faire tourner son effectif, c’est grâce à la qualité de ses jeunes. Karel Plášek jr, international U18 dont c’est seulement le sixième match en senior au total, se crée la première occasion de la partie en exploitant une perte de palet finlandaise en zone neutre.

Jan Süss, un jeune joueur formé au club de 18 ans, n’a quant à lui jamais joué en championnat. Il n’a été aligné que deux fois en CHL et avait déjà marqué un but ! Et on n’a encore rien vu… Süss prend la première pénalité du match, mais à sa sortie de prison, il se procure un tir en angle que le gardien Jussi Olkinuora relâche ensuite étrangement avec retard, et qu’il peut donc venir pousser dans les filets. Mieux, sur sa présence suivante, Süss, lancé à la ligne bleue par une belle longue passe de Tomáš Vincour (ancien joueur de NHL et cousin du coach-manager-propriétaire Libor Zabransky), dépasse un Kalteva mal placé et conclut un beau doublé personnel par un revers en lucarne (0-2, 07’50 »).

Les Finlandais savent faire circuler le palet mais peinent à conclure, restant sous la menace d’un contre. À force d’accumuler les supériorités numériques, ils finissent quand même par réduire le score. Antti Suomela bénéficie à la fois du très bon travail préalable de Jerry Turkulainen pour entrer en zone et de la présence de Robert Rooba qui masque le tir (1-2, 15’45 »).

Les Tchèques imposent une sorte de faux-rythme qui endort l’équipe locale, jusqu’à une crosse haute sifflée contre Michal Barinka. En deux secondes, le meilleur marqueur du Mondial 2011 Jarkko Immonen gagne l’engagement pour un tir instantané de Juuso Puustinen qui bat Jekel à mi-hauteur côté mitaine (2-2, 29’44 »). Les Finlandais gagnent maintenant la majorité des mises au jeu et semblent prendre le contrôle du palet. Ils semblent en mesure de retourner le match en leur faveur quand… Jan Süss profite d’une nouvelle erreur défensive du JYP pour redonner l’avantage aux Tchèques, encore du revers (2-3, 36’14 »).

Au début du troisième tiers-temps, lors d’un duel paraissant assez banal au passage de la ligne bleue, Juha-Pekka Hytönen bloque dans son dos l’international U18 Adam Gajarský : le gamin tchèque reste allongé au sol à plat ventre, et le capitaine finlandais écope de 5’+20′ pour obstruction ! Ce pourrait être l’occasion pour Brno d’enfoncer le clou. En infériorité, Immonen et Kolehmainen, notamment, réussissent d’abord à éloigner le danger et à garder le palet jusque dans le camp adverse, puis à serrer la boîte qui se referme comme un piège sur les Tchèques. Ceux-ci, dépourvus de solutions, sont même pris pour surnombre à une minute de la fin de leur long avantage numérique. Puis leur défenseur Michal Gulaši lève le coude au visage de Suomela et prend 2’+2′.

Ce sont alors les Finlandais qui se retrouvent à 5 contre 3 : ils se placent en carré avec Henri Kanninen dans l’axe pour les déviations, mais en vain. La délivrance intervient finalement à 5 contre 5, à deux minutes de la fin, après une longue séquence installée de la ligne de Suomela. La conclusion en revient au défenseur vétéran Mikko Mäenpää qui tire sous les bottes de Jekel (3-3, 56’43 »). Les Finlandais mettent même la pression pendant un dernier avantage numérique, mais sans empocher la victoire.

Le JYP a probablement démontré un potentiel supérieur à une équipe tchèque venue sans sa première ligne. Mais les erreurs défensives les plus grossières ont aussi été commises par les Finlandais, pas par les gamins tchèques à grilles qui ont au contraire été opportunistes. Le résultat reste donc indécis avant le match retour.

Commentaires d’après-match

Ossi Louhivaara (attaquant de la Finlande) : « Le départ a encore été difficile, mais nous avons été plus actifs dans les deux derniers tiers. Nous aurions mérité un meilleur résultat à mon avis. Cela fait longtemps que nous n’avons pas remonté après avoir encaissé des buts. Cela nous donne de la foi en notre jeu. Physiquement, le match s’est passé étonnamment bien. C’est long de rester à attendre huit mois [NB : il a été blessé en play-offs fin mars et est revenu au jeu la semaine dernière] quand vos amis jouent une trentaine de matches, mais je me suis senti bien. Je suis sûr qu’on va rester sur cette lancée. La semaine prochaine, on commencera à ce niveau pour se qualifier en demi-finales. »

JYP Jyväskylä – Kometa Brno 3-3 (1-2, 1-1, 1-0)
Mardi 5 décembre 2017 à 18h00 à la LähiTapiola Areena de Jyväskylä.
Arbitrage d’Alessandro DiPietro et Daniel Stricker (SUI) assistés de Pasi Nieminen et Tommi Niittylä (FIN).
Pénalités : Jyväskylä 33′ (4′, 2′, 2’+5’+20′) ; Brno 18′ (6′, 2′, 10′).

Évolution du score :
0-1 à 06’00 » : Süss assisté de Mallet et Bartejs
0-2 à 07’50 » : Süss assisté de Vincour et Gulaši
1-2 à 15’45 » : Suomela assisté de Turkulainen et Miklík (sup. num.)
2-2 à 29’44 » : Puustinen assisté d’Immonen (sup. num.)
2-3 à 36’14 » : Süss assisté de Vincour et Vágner
3-3 à 56’43 » : Mäenpää assisté de Turkulainen et Miklík

JYP Jyväskylä (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Jani Tuppurainen (2′) – Jarkko Immonen – Janne Kolehmainen
Ossi Louhivaaraa – Juha-Pekka Hytönen (C, 5’+20′) – Michel Miklík
Juuso Puustinen – Antti Suomela – Jerry Turkulainen
Joel Sund – Henri Kanninen – Robert Rooba

Défenseurs :
Mikko Kalteva – Juuso Vainio
Mikko Mäenpää – Mikko Kuukka (2′)
Jaakko Jokinen – Ossi Ikonen
Nolan Yonkman – Anttoni Honka (2′)

Gardien :
Jussi Olkinuora

Remplaçant : Niko Parkkinen (G). Absents : Miika Lahti (hanche, saison terminée), Joonas Nättinen (blessé), Micke Saari (blessé).

Kometa Brno (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Alexandre Mallet – Lukáš Nahodil – Hynek Zohorna
Luboš Horký – Jan Süss (2′) – Tomáš Vincour (2′)
Tomáš Svoboda – Radim Zohorna – Martin Dočekal (2′)
Adam Gajarský – Martin Nečas – Karel Plášek

Défenseurs :
Michal Barinka (4′) – Michal Furch
Michal Gulaši (6′) – Lukáš Vágner
Jan Štencel – Tomáš Bartejs

Gardien :
Pavel Jekel

Remplaçant : Marek Čiliak (G). Absents : Ondrej Nemec, Jakub Krejcik, Martin Erat, Martin Zatovic, Marcel Hascak (au repos), Tomas Malec (blessé).