Les 110 ans du hockey tchèque gâchés par la Suède

108

Ce premier match de la saison de la Tchéquie revêt une importance particulière. C’est tout d’abord les débuts derrière le banc tchèque du nouveau sélectionneur, Miloš Ríha, qui entraîne depuis les années 90, entre la Tchéquie et la Russie. À 59 ans, le tacticien originaire de Přerov obtient le poste suprême en succédant à Josef Jandač.

La première de Ríha s’inscrit également dans les festivités du 110e anniversaire du hockey tchèque, la fédération ayant été créée officiellement le 11 décembre 1908. Autant dire que la fédération a mis les petits plats dans les grands en organisant ce match à la TipSport Arena, lieu de deux sacres mondiaux de la Tchéquie… tout en prévenant les fans des éventuels bouchons de fin de journée et du manque de stationnement ! La patinoire n’est donc pas remplie mais on y dénombre tout de même 9723 spectateurs.

Le premier effectif de Miloš Ríha est plutôt expérimenté, un choix qu’il assume, à l’image de la convocation de Jirí Novotný, 35 ans, champion du monde en 2010 et qui a disputé ses derniers Mondiaux en 2015. A contrario, l’adversaire du jour, la Suède, affiche onze petits nouveaux.

À 31 ans, le gardien Lars Johansson effectue un étonnant retour en sélection, lui qui a représenté pour la dernière fois Tre Kronor en 2006. Mais avec des statistiques flatteuses avec le CSKA, dont un quasi 97% d’arrêts cette saison, son retour n’est finalement pas étonnant. Il n’est toutefois pas le seul cador de la KHL invité pour cette rencontre puisque Jakub Kovár, coéquipier de Stéphane Da Costa avec la phénoménale équipe d’Avtomobilist, est également irrésistible dans les cages.

Le début de match est particulièrement équilibré mais c’est la Suède qui ouvre le score à la 9e minute. Emil Larsson récupère le palet dans un nid tchèque et sert à sa droite Jacob Lilja, qui reprend de volée et marque dès sa première sélection. La Tchéquie ne mettra pas beaucoup de temps pour réagir. En contre-attaque, Dominik Kubalik centre fort de son aile gauche, le puck flotte puis retombe en feuille morte dans le dos de Lars Johansson, le but est attribué à Milan Doudera, venu au contact dans l’enclave : 1-1.

La Suède creuse l’écart à la mi-match. Grâce à une reprise de volée de Lukas Bengtsson déviée par Nick Sörensen, puis grâce à Jonathan Davidsson, servi plein champ par Joakim Nygård, qui fusille Kovár. Alors que Kubalík voit sa tentative passer à quelques centimètres au-dessus de la transversale, Jan Kolár réduira le score, bien servi par Jiri Sekác, posté derrière la cage : 2-3.

Menés après deux tiers-temps, les Tchèques tenteront d’égaliser, notamment par Horák, Kubalík et Repík, dangereux dans le camp suédois. La Suède parviendra à tuer une première pénalité en troisième période mais Josefson sera sanctionné pour interférence à trois minutes de la fin, une faute bête alors que Kovár avait brillamment capté le tir de Lilja de la mitaine. Mais les Tchèques ne profiteront pas du double avantage numérique après la sortie de leur gardien.

Miloš Ríha voulait une victoire à la maison devant les personnalités du hockey tchèque réunies pour célébrer dignement l’anniversaire hokej, les Suédois (et ses nombreux débutants) ont finalement gâché la fête et secoué une équipe expérimentée qui devait assurer la victoire. Les deux équipes rejoindront la Finlande pour le week-end et la suite du tournoi Karjala.

Commentaires d’après-match

Jiří Sekáč (attaquant de la Tchéquie) : « J’ai de grands souvenirs dans cette salle où j’avais joué pour le Lev en KHL. J’ai la confirmation que cette patinoire est juste super, même si elle est âgée. Je dois dire que nous avions tous chaud. Cela arrive dans ce genre de patinoires quand beaucoup de gens viennent. Mais la glace n’était pas si mauvaise, certainement pas pire que quand je jouais ici pour le Lev. Je suis content de notre jeu. Toute notre ligne [avec Kubalík et Nestrašil] a travaillé, personne ne faisait que glisser. Nous étions ensemble pour la première fois et avons montré du bon hockey. Ce n’était pas du tout une mauvaise performance. J’ai eu le sentiment que nous étions peut-être meilleurs que les Suédois. En tout cas, plus forts sur le palet. Si on continue ainsi, nous aurons du succès. Les buts viendront bientôt, le principal est d’avoir des occasions. J’ai une opinion positive [du nouveau sélectionneur Milos Říha. Il sait communiquer avec les joueurs, il n’est pas négatif du tout. Au contraire, il essaie de soutenir les gars au lieu de crier et de les railler. Nous sommes tous expérimentés et nous savons ce que nous devons faire sur la glace sans que quelqu’un vienne dire et conseiller quelque chose. »

 

Tchéquie – Suède 2-3 (1-1, 1-2, 0-0)
Jeudi 8 novembre 2018 à 18h20 à la TipSport Arena de Prague. 9723 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman et Yuri Oskirko (RUS) assisés de Daniel Hynek et Josef Spúr (TCH).
Pénalités : Tchéquie 10′ (2′, 6′, 2′), Suède 8′ (2′, 2′, 4′).
Tirs : Tchéquie 28 (8, 8, 12), Suède 27 (8, 12, 7).

Évolution du score :
0-1 à 08’30 : Lilja assisté de Larsson
1-1 à 10’31 : Doudera assisté de Kubalík
1-2 à 28’41 : Sörensen assisté de Bengtsson et Wikstrand
1-3 à 32’44 : Davidsson assisté de Nygård
2-3 à 34’36 : Kolár assisté de Sekác

Tchéquie (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Jiří Sekáč (+2) – Andrej Nestrašil (+2, 2′) – Dominik Kubalík (+2)
Robert Kousal (-1) – David Tomášek (-1) – Hynek Zohorna (-1, 2′)
Michal Řepík (A, -1) – Robin Hanzl (-1) – Rudolf Červený (-1)
Tomáš Vincour (-1) – Roman Horák (-1) – Radan Lenc (-1)

Défenseurs :
Jakub Nakládal (C, -2) – Jan Kolář (A, -1)
Jakub Krejčík (2′) – Vojtech Mozík
Michal Jordán (-1) – Petr Zámorský (2′)
Milan Doudera (+1) – David Musil (+1)

Gardien :
Jakub Kovář [sorti à 58’23]

Remplaçant : Simon Hrubec (G). En réserve : Patrik Bartošák (G), Jan Štencel, Radovan Pavlík, Patrik Zdráhal, Radim Zohorna.

Suède

Attaquants :
Daniel Brodin (2′) – Jacob Josefson (A, 2′) – Jakob Lilja (+1)
Anton Wedin – Dennis Rasmussen – Nick Sörensen
Jonathan Davidsson – Anton Lander (C) – Joakim Nygård
Emil Larsson (+1) – Linus Johansson (+1) – Linus Fröberg

Défenseurs :
Joel Persson (+1) – Simon Bertilsson (+1)
Lukas Bengtsson (-1) – Mikael Wikstrand (-1, A)
Linus Arnesson (+1, 2′) – Jesper Sellgren (+1, 2′)
Viktor Lööv

Gardien :
Lars Johansson

Remplaçant : Magnus Hellberg (G).

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

%d blogueurs aiment cette page :