Les Suédois s’imposent physiquement

81

Dans un Hovet qui ne fait pas le plein, et accueille même de nombreux supporters russes, la Suède doit une revanche à son public après a défaite initiale contre les Tchèques.

Après une première période équilibrée, la Suède se détache en deuxième période avec des buts de Michael Lindqvist et Emil Larsson. Alors que la Russie n’aligne plus de ligne à vocation défensive, la Tre Kronor a pour sa part un effectif avec une grande part de robustesse. Elle compte quatre défenseurs défensifs mais aussi un trio physique Sylvegård-Händemark-Larsson. Si normalement Emil Sylvegård est connu pour ses basses besognes, c’est bien Fredrik Händemark qui envoie Dmitry Kagarlitsky au sol par une très grosse mise en échec.

La première ligne russe autour de Shipachyov est en effet en difficulté. Kagarlitsky, qui attendait sa chance en équipe nationale et espérait se mettre en valeur avec son coéquipier du Dynamo, a du mal à démontrer son aisance technique en match (hormis aux pénaltys). Cette nervosité se ressentait aussi dans un avantage numérique poussif. Mais comme Klas Dahlbeck prend deux pénalités en fin de tiers pour une crosse haute puis un cinglage à 20 secondes de la fin, la Russie reprend la troisième période en avantage numérique. L’entraîneur Ilya Vorobyov a changé le schéma de jeu dans le vestiaire : un joueur dans chaque cercle, un au milieu, Aleksei Vasilyevsky seul à la pointe qui lance à la cage et Anatoli Nikontsev qui conclut de près dans le slot.

Un seul joueur russe a vraiment marqué des points ce week-end, Ilya Mikheev. Il a déjà signé un doublé au premier match. À dix minutes de la fin, il s’échappe en infériorité numérique et Emil Bemström se jette ds les patins. C’est un tir de pénalité, que Mikheev transforme en transperçant le gardien Adam Reideborn. Mais la parité ne dure que deux minutes. Le palet arrive en bonne position à Isac Lundeström, centre de 19 ans qui a commencé la saison en NHL à Anaheim avant de rentrer à Luleå après le Mondial junior. Sans être un buteur dans l’âme, il ne manque pas cette occasion de marquer son premier but en équipe nationale, et son premier chez les adultes cette saison. Händemark conclut donc en cage vide la victoire suédoise.

Commentaires d’après-match :

Rikard Gronborg (entraîneur de la Suède) : « C’était un grand match, qui a clairement plu au pulic et aux téléspectateurs. Jouer la Russie est toujours un plaisir. Ce sont de bons joueurs, avec des transitions fluides de la défense à l’attaque. Nous avons répondu au défi avec du caractère. Il est nécessaire de s’appuyer sur la jeunesse pour qu’elle se développe. Nous voulions essayer quelques joueurs de SHL que nous voyons en sélection dans l’avenir. Ils ont pu se recommander à ce niveau très différent, car l’Euro Tour est plus rapide que la ligue suédoise. »

 

Suède – Russie 4-2 (0-0, 2-0, 2-2)
Samedi 9 février 2018 à 15h30 au Hovet de Johanneshov. 7720 spectateurs.
Arbitrage de Joonas Kova et Kristian Vikman (FIN) assistés de Tobias Nordlander et Andreas Malmqvist (SUE).
Pénalités : Suède 12′ (4′, 6′, 2′) ; Russie 8′ (4′, 0′, 4′).
Tirs : Suède 25 (6, 8, 11) ; Russie 34 (10, 12, 12).

Évolution du score :
1-0 à 22’42 : Lindqvist assisté de Nilsson et Lundeström
2-0 à 31’38 : Larsson assisté de Sylvegård et Händemark
2-1 à 40’25 : Nikontsev assisté de Shipachyov et Vasilevsky (sup. num.)
2-2 à 50’02 : Mikheev (tir de pénalité)
3-2 à 52’37 : Lundeström assisté de Lilja
4-2 à 59’48 : Händemark assisté de Larsson (cage vide)

Russie

Attaquants :
Dmitri Kagarlitsky (-2) – Vadim Shipachyov (C, -2) – Anatoly Nikontsev (A, -1)
Sergei Shumakov (-1) – Denis Zernov (-1) – Ilya Mikheev (-2)
Andrei Kuzmenko (-1) – Andrei Svetlakov (-1, 2′) – Konstantin Okulov (-1)
Aleksei Kruchinin – Aleksandr Kadeikin (-1, 2′) – Anton Burdasov
Kirill Slepets [présence de 3 secondes]

Défenseurs :
Zakhar Arzamatsev – Aleksei Vasilevski
Rushan Rafikov (-2, 2′) – Aleksandr Elesin (-2)
Aleksei Bereglazov (-1, 2′) – Artyom Zub (A, -1)
Andrei Mironov (-1) – Evgeni Kulik (-1)

Gardien :
Igor Bobkov [sorti de 57’45 à 58’33 et de 58’45 à 59’48]

Remplaçant : Ilya Konovalov (G). En réserve : Aleksandr Samsonov (G), Ivan Mishchenko, Grigori Denisenko, Denis Alekseev.

Suède

Attaquants :
Emil Bemström – Dennis Rasmussen (A, +1, 6′) – Jakob Lilja (+1)
Mathias Bromé (+1) – Isac Lundeström (+2) – Michael Lindqvist (+2)
Joakim Nygård – Joel Kellman – Jonathan Davidsson
Emil Sylvegård (+1) – Fredrik Händemark (+2) – Emil Larsson (+2)

Défenseurs :
Philip Holm (C, +2) – Jesper Sellgren (+1)
Klas Dahlbeck (A, +1, 4′) – Joel Persson
Viktor Lööv (+2, 2′) – Tom Nilsson (+2)

Gardien :
Adam Reideborn

Remplaçant : Magnus Hellberg (G). En réserve : Oscar Engsund, Emil Djuse, Linus Johansson, Jesper Boqvist.

Les commentaires sont fermés.

diam tempus dapibus leo. quis, Curabitur id risus. efficitur. ut