5e journée Magnus : Gap ne papillonne plus

348

Les gardiens ont été à la fête ce soir en Ligue Magnus puisque trois des cinq rencontres se sont soldées par un blanchissage. Vous me direz, ce n’est pas forcément ce que l’on retient le plus d’un 6-0, le gros score de la soirée qui a été réalisé par Grenoble contre Chamonix. Mais c’est bien parce que Lukas Horak a tenu le fort dans un début de match difficile de son équipe (33 arrêts dont 19 au premier tiers) que les Brûleurs de Loups ont pu ouvrir le score par Joël Champagne après 28 minutes et dérouler par la suite.

À l’île Lacroix, ce sont même les deux gardiens qui ont été élus meilleurs joueurs du match. Matija Pintaric a gardé les cages rouennaises inviolées avec 26 arrêts, mais Julien Junca, le portier numéro « 2+ » voire déjà « 1bis » de Bordeaux, a encore signé une prestation étincelante en bloquant 37 tirs. Il ne s’est incliné que sur deux buts des deux centres français Anthony Guttig et Maurin Bouvet.

Le plus beau blanchissage de la soirée est toutefois à mettre au crédit d’un ex-Rouennais, Quentin Papillon. Le gardien de Mulhouse a frustré à lui seul toute l’attaque gapençaise (41 arrêts) et les Scorpions sont repartis vainqueurs de leur second match consécutif dans les Hautes-Alpes. Après leurs trois victoires engrangées jusqu’ici, les Rapaces ne sont donc plus invaincus.

La montée spectaculaire de Mulhouse au classement contraste avec le surplace du promu Briançon, toujours à zéro point. Les Diables Rouges se sont inclinés à Anglet qui a sorti un joker du chapeau : dans la journée, l’Hormadi annonçait le recrutement de Juuso Perttilä, l’ex-Niçois, en précisant que sa procédure de qualification était en cours et qu’il ne serait pas sur la glace le soir. Quelques heures plus tard, Perttilä était finalement qualifié de dernière minute… et inscrivit 2 buts et 1 assist lors de la victoire 3-1 de son équipe.

La performance du Finlandais peut éveiller quelque nostalgie dans les rangs de Nice, autre équipe toujours privée de succès. C’est la deuxième fois que les Aigles connaissent une défaite aux tirs au but : c’est au treizième pénalty que Rudy Matima a inscrit le point décisif d’Amiens sur la Côte d’Azur, alors qu’Aviani n’a pu rééditer sa première réussite de son côté. Pour aviver encore les regrets niçois, l’égalisation picarde à six minutes de la fin (alors que les hommes de Stan Sutor avaient mené tout le match après un but précoce de Norbert Abramov) a été inscrite par Florian Sabatier, un autre ancien joueur des Aigles !

Les résultats et classement de la Ligue Magnus.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

sem, ultricies felis Praesent luctus Lorem adipiscing dapibus vulputate, accumsan