6e journée D1 : les Vipers ont de nouveau du venin

375

L’effet psychologique semble pleinement fonctionner à Montpellier depuis la mise à l’écart de l’entraîneur Dusan Brincko : un premier point la semaine dernière contre Neuilly, une prestation encourageante en coupe contre Anglet, et la première victoire tant attendue ce soir, 3-0 contre Chambéry avec un dernier but en cage vide. Les Vipers sont désormais entièrement guidés par leurs anciens joueurs, puisque le récemment retraité Raimonds Danilics est passé d’adjoint à entraîneur en chef, avec l’entraîneur du hockey mineur Clément Rey pour l’assister. Les performances individuelles se sont transformées. Le gardien Tadeas Dvorak a reçu presque autant de tirs que d’habitude (29) mais les a tous arrêtés. Vladimir Kubus a lancé aussi souvent au but (9 fois) que pendant les cinq rencontres précédentes de D1 cumulées, et fatalement il a inscrit son premier but – l’ouverture du score psychologiquement si importante – et doublé son total de points (de 3 à 6).

Ce succès montpelliérain est une mauvaise nouvelle pour Brest, qui tombe à une dernière place inédite dans son histoire. Les Albatros ont été logiquement blanchis (0-4) par Cergy.

Caen préserve son fauteuil de leader après une grosse victoire 4-3 aux tirs au but à Marseille devant 1638 spectateurs. C’est le deuxième succès de suite aux pénaltys pour Ronan Quemener, qui a encore arrêté toutes les tentatives adverses dans cet exercice. Auparavant, il avait arrêté 39 tirs marseillais sur 42 alors que les Spartiates avaient dominé. Le capitaine normand Pierre-Antoine Devin a été crédité d’un doublé, en comptant le pénalty inaugural décisif.

Les deux équipes franciliennes sont dans le (faible) tirant d’eau des Drakkars, à un point derrière. Neuilly-sur-Marne a en effet nettement battu Clermont-Ferrand (6-2) avec des doublés de Valère Vreilynck et Jérémie Janneteau.

Nantes intègre le top-4 (et pourrait même rejoindre le leader avec son match en moins). Menés 2-3 dans une patinoire du Petit-Port garnie (1036 spectateurs) par un doublé de Sébastien Trudeau, les Corsaires ont en effet renversé le score par deux buts de Frédéric Bergeron sur deux avantages numériques consécutifs offerts par Hoehe et Nechala. Deux pénalités vraiment inopportunes pour les hommes de Daniel Bourdages, qui étaient jusqu’ici les moins pénalisés du championnat.

C’est contre sa bête noire de la saison passée, Mont-Blanc, que Tours a renoué avec la victoire. Le défenseur slovène Gasper Susanj a égalisé à 47 secondes de la fin et le gardien Raphaël Garnier a arrêté les cinq pénaltys adverses. Le joueur formé au club David Camy-Sarty (19 ans) a déjà égalé son total de buts de la saison dernière (2).

Cholet, qui n’avait gagné qu’à Tours, se relance également en renversant le score 0-2 à 4-2 (puis 5-3 avec un dernier but en cage vide) contre Dunkerque. Le Valentinois Jonathan Manon, qui n’avait inscrit qu’un but depuis son arrivée à Cholet à l’été 2018, a inscrit les deux buts qui ont ramené les Dogs à hauteur et lancé cette remontée.

Résultats et classement de division 1.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

accumsan venenatis Curabitur dolor. felis ut tristique justo elementum eget ut