Second blanchissage de suite pour Pintarič

419

Le Bélarus a perdu son capitaine Andrei Kostsitsyn, blessé au coude dans la victoire contre la France. Pour son deuxième match, il affronte la Slovénie, battue aux tirs au but par les organisateurs lettons. Après Luka Gračnar hier, c’est Matija Pintarič qui prend place dans les cages slovènes. Après un passage plus difficile comme toute l’équipe de Rouen, il a rejoint la sélection sur un blanchissage contre Briançon.

En face de lui, un junior de 19 ans, Nikita Shostak, un natif de Minsk qui a un passeport russe et a joué toute sa carrière en Russie. On pensait qu’il désirait jouer pour ce pays, mais l’entraîneur des gardiens de l’équipe biélorusse Aleksei Shcheblanov l’a contacté et l’a recommandé au sélectionneur Zakharov. Shostak ne joue que dans la ligue junior russe, la MHL, mais il a parmi les meilleurs statistiques. Serein, avec un jeu assez académique, il se chauffe d’entrée en arrêtant un tir de Gregor Koblar à bout portant, car les Slovènes partent fort. Anže Kuralt, qui n’a pas assez levé la tête, se fait cependant cueillir par une mise en échec de Nogachev.

Chaque pays a une séquence de 5 contre 3 après des fautes de crosse. Le Bélarus est le premier en scène quand Koblar rejoint Hebar dans la geôle, mais Pintarič n’a qu’un arrêt à faire pendant une minute de double infériorité ! La Slovénie a carrément droit à 1’42 dans cette configuration, avec Drozd et Gotovets en prison, et elle est beaucoup plus incisive. Néanmoins, elle n’obtient qu’un lancer de Luka Maver sur le poteau. Même à 5 contre 5, les Slovènes sont plus intéressants en attaque, avec de longues séquences de circulation de palet.

Le Bélarus montre enfin de l’agressivité offensive en début de deuxième période, avec un tir de Drozd que Kogalev essaie de suivre au rebond. Mais une perte de palet permet à Maver de s’échapper en solitaire ; il bute sur Shostak. Après la mi-match, quand les Bélarus enchaîne plusieurs présences fortes en zone offensive, cela aboutit à nouveau à une contre-attaque, qu’Anže Kuralt conclut seul dans l’axe (0-1). Joie chez les suppporters slovènes venus jusqu’en Lettonie, qui gesticulent parfois derrière le banc de leur équipe comme s’ils voulaient se substituer à Matjaž Kopitar au coaching ! Kuralt se procure un breakaway deux minutes plus tard, mais il échoue sur Shostak.

C’est maintenant à Pintarič de protéger cette avance. Il le fait après une pénalité pour surnombre, en particulier sur une passe de Belevich reprise à bout portant dans l’enclave par Kogalev qui voyait le palet déjà au fond. Puis, en troisième période, le gardien de Rouen peut compter sur toute son équipe qui se regroupe en défense avec une tactique de contre. Devant les filets, il se montre serein et confiant. Tičar intercepte le palet dans les dernières secondes et clot le score en cage vide. Même dans la séance de tirs au but d’entraînement jouée pour du beurre, Pintaric n’encaisse aucune tentative ! Tomazevic y marque en lucarne et Zajc en angle après une belle feinte.

L’entraîneur biélorusse Zakharov s’était vanté de n’avoir jamais perdu contre la Slovénie (pays qui a éliminé deux fois le Bélarus des JO). Il aurait mieux fait de se taire… Ce résultat relance le tournoi avant la dernière journée qui s’ouvrira par un France-Slovénie.

Désignés joueurs du match : Konstantin Shostak pour le Bélarus et Matija Pintarič pour la Slovénie.

 

Bélarus – Slovénie 0-2 (0-0, 0-1, 0-1)
Vendredi 8 novembre 2019 à 16h30 à la LOC Ledus Halle de Liepaja (LET).
Arbitrage d’Eduards Odiņš et Raivis Jučers (LET) assistés de Dāvis Zunde et Jānis Beķeris (LET).
Pénalités : Bélarus 8′ (0′, 6′, 2′), Slovénie 8′ (2′, 4′, 2′).
Tirs : Bélarus 30 (5, 16, 9), Slovénie 17 (4, 6, 7).
Engagements : Bélarus 32 (8, 10, 14), Slovénie 24 (8, 9, 7).

Évolution du score :
0-1 à 34’24 : Kuralt assisté de Pretnar et Ticar
0-2 à 59’50 : Ticar assisté de Kuralt (cage vide)

Bélarus

Attaquants :
Artyom Demkov (-1) – Andrey Belevich (A) – Stanislav Lopachuk (-2)
Mikhail Stefanovich (-1) – Sergey Drozd (-1, 2′) – Aleksandr Kogalev
Aleksandr Malyavko – Nikolai Suslo – Sergei Malyavko
Igor Martynov – Pavel Boyarchuk (-1) – Dmitry Ambrozheychik

Défenseurs :
Dmitry Znakharenko (2′) – Sergey Bogoleisha (-1)
Andrei Antonov (A, -1) – Nikolai Stasenko (C, -1)
Kirill Gotovets (2′) – Oleg Evenko
Vladislav Eryomenko (-1, 2′) – Evgeny Nogachev

Gardien :
Konstantin Shostak [sorti de 58’50 à 59’50]

Remplaçant : Igor Brikun (G). En réserve : Andrei Kostsitsyn (blessé).

Slovénie (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Žiga Jeglič (+2) – Rok Tičar (A, +2) – Anže Kuralt (+2, 2′)
Luka Maver – Tadej Čimžar – Miha Zajc
Gregor Koblar (2′) – Bostjan Goličič – Gal Koren
Gašper Glavič – Blaž Tomaževič – Andrej Hebar (C, 2′)
Luka Kalan

Défenseurs :
Aljoša Crnovič (+1) – Klemen Pretnar (A, +2)
Jurij Repe (+1) – Mark Čepon
Aleksandr Magovac – Nejc Stojan
Luka Zorko

Gardien :
Matija Pintarič

Remplaçant : Žan Us (G). En réserve : Luka Gračnar (G), Ken Ograjenšek (blessé).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

justo elit. ipsum nec venenatis luctus