Duel franco-français en CHL

Thomas Thiry (c) Nicolas Leborgne
323

Après le tour préliminaire, place aux huitièmes de finale de la Champions Hockey League 2019-2020. Même si les Brûleurs de Loups de Grenoble n’ont pu passer la phase préliminaire, il reste quelques Français en lice. Ils se retrouvent face-à-face à Tampere ce mardi.

Tampere est le nouveau chez soi de Charles Bertrand, qui a retrouvé toute sa confiance sous les couleurs de Tappara. L’ailier parisien a inscrit 18 points dont 11 buts en 19 matchs de Liiga, et également 6 buts en 6 rencontres durant la première phase de la CHL. Son club fait en plus l’unanimité en Finlande : Tappara a remporté ses dix premiers matchs et n’a ensuite subi que deux défaites depuis le début de la saison.

Mais Tappara est particulièrement attendu au tournant sur la scène européenne. Sept fois médaillé en championnat ces sept dernières années, le club de Tampere n’a pas connu la même efficacité en CHL puisqu’il n’a jamais passé le cap des huitièmes. Et comme si la pression de la malédiction n’était pas suffisante, Tappara est le dernier club finlandais en lice dans cette compétition. Cela signifie qu’une éventuelle élimination aura une conséquence sur la représentation des équipes de Liiga en CHL la saison prochaine : les Finlandais pourraient encore perdre une place, pour la seconde année consécutive.

Thomas Thiry (c) Nicolas Leborgne

L’obstacle de Tappara en huitième de finale de CHL est l’EV Zoug. L’EVZ est sixième de National League mais l’équipe entraînée par le technicien norvégien Dan Tangnes, finaliste du championnat suisse la saison dernière, a remporté son groupe, contrairement à Tappara. Et il peut compter sur deux joueurs français fiables. Le rugueux Johann Morant, 33 ans, est un visage familier de longue date en Suisse. Morant est toutefois absent, obligé d’observer un repos forcé en raison de douleurs au genou. Quant à Thomas Thiry, il est bien présent et son capital de reconnaissance ne cesse de s’accentuer. Est-ce un hasard si le grand CP Berne le convoite pour la saison prochaine ?

Zoug refroidit vite l’ambiance, dès la deuxième minute. Dario Simion s’infiltre couloir droit et bat Christian Heljanko (0-1, 01’42). Quelques instants plus tard, Yves Stoffel – jeune joueur de la réserve intégré pour ce voyage – est au rebond d’un tir de Sven Leuenberger, il marque semble-t-il du patin, Heljanko est néanmoins décentré dans la cohue. Le but est refusé pour interférence. Mais l’EVZ double tout de même rapidement la mise. Mäntylä au cachot, après des occasions très franches de Kovář et Hofmann, c’est finalement Santeri Alatalo qui se charge de la sanction, marquant d’un lancer frappé de la ligne bleue (0-2, 06’04).

Tappara, déjà en grande difficulté alors que le match vient à peine de commencer, change de gardien et fait rentrer Christian Gerteig à la place de Heljanko. L’équipe entraînée par Jukka Rautakorpi tente tout de même de réagir dans ce premier tiers-temps. Niko Ojamäki est, par deux fois, proche de déjouer de Leonardo Genoni. Tout comme Jere Karjalainen, à la 17e minute, à qui il ne manque que quelques centimètres.

0-2 après vingt minutes, Tappara tente de passer la seconde en deuxième période. Ça joue vite, ça donne du rythme pour déstabiliser les adversaires suisses. Ces derniers commencent d’ailleurs à être poussés à la faute. Celle d’Oscar Lindberg, une charge à retardement, passe peut-être inaperçu, mais les suivantes sont lourdes de conséquence. Crosse haute sifflée contre Zehnder. Tappara joue un powerplay supersonique, conclu d’une passe dans le dos de Kristian Kuusela pour Valtteri Kemiläinen (1-2, 27’37). Interférence sifflée contre… Zehnder, encore. Kuusela, côté droit, sert à l’opposé Jere Karjalainen (2-2, 33’25). En l’espace de six minutes, l’équipe de Tampere a rattrapé son retard.

Le jeu sera ensuite beaucoup plus haché, la tension monte, les coups partent. Ben Blood… en saigne. Après une configuration à 4 contre 4, Schlumpf est envoyé à son tour en prison. L’occasion pour Patrik Virta, côté gauche, de chercher la déviation d’Olavi Vauhkonen qui donne les devants aux locaux juste avant la pause (3-2, 39’16).

Zoug commence à perdre ses nerfs, à l’image d’Alatalo sanctionné au buzzer pour dureté. Mais il n’y aura pas de quatrième but concédé en infériorité numérique, l’EVZ laissant passer l’orage. Et c’est un cadeau qui remet les Zougois dans le match. Suhonen perd le puck dans sa zone défensive devant Grégory Hofmann, qui part feinter Gerteig (3-3, 42’31). Le rythme a beau être élevé dans cette troisième période, les deux équipes se neutraliseront sur ce score.

À la 55e minute, à l’issue d’une belle action collective, il n’a tout de même pas manqué grand chose à Charles Bertrand pour donner un avantage à Tappara avant le match retour à Zoug. Dommage pour le Français de Tappara, alors que celui de Zoug, Thomas Thiry, a livré une prestation plutôt propre. Rendez-vous est pris dans une semaine, pour un match sans aucun doute très ouvert.

 

Tappara Tampere – EV Zoug 3-3 (0-2, 3-0, 0-1).
Mardi 12 novembre 2019 à 18h00 à la Hakametsä jäähalli de Tampere. 5275 spectateurs.
Arbitrage de Lasse Kopitz (ALL) et André Schrader (ALL) assistés de Joona Elonen (FIN) et Markus Hägerström (SUE).
Pénalités : Tappara 8′ (4′, 2′, 2′), Zoug 10′ (0′, 8′, 2′).
Tirs : Tappara 20 (6, 11, 3), Zoug 32 (14, 11, 7).

Évolution du score :
0-1 à 01’42 : Simion assisté de Zryd et Zgraggen
0-2 à 06’04 : Alatalo assisté de Klingberg et Lindberg
1-2 à 27’37 : Kemiläinen assisté de Kuusela et Bertrand (sup. num.)
2-2 à 33’25 : Karjalainen assisté de Kuusela et Kemiläinen
3-2 à 39’16 : Vauhkonen assisté de Virta et Suhonen (sup. num.)
3-3 à 42’31 : Hofmann

Tappara Tampere

Attaquants :
Kristian Kuusela (C, 4′) – Tyler Morley (2′) – Charles Bertrand
Anton Levtchi – Patrik Virta – Niko Ojamäki
Sami Moilanen (-1) – Jarkko Malinen (-2) – Jere Karjalainen (-1)
Matias Lehtonen (-1) – Otto Rauhala (-1) – Olavi Vauhkonen

Défenseurs :
Veli-Matti Vittasmäki (A) – Teemu Suhonen (-1)
Ben Blood – Valtteri Kemiläinen
Tuukka Mäntylä (-2, 2′) – Alexander Ytterell (-1)
Toni Utunen

Gardien :
Christian Heljanko puis à 06’04 Michael Gerteig

Remplaçant : Patrik Puistola.

EV Zoug

Attaquants :
Gregory Hofmann (+1) – Jan Kovář (+1) – Lino Martschini (A, +1)
David McIntyre – Oscar Lindberg – Carl Klingberg
Dario Simion (+1) – Sven Leuenberger (+1) – Yves Stoffel (+1)
Livio Langenegger – Yannick-Lennart Albrecht – Yannick Zehnder (4′)

Défenseurs :
Raphael Diaz (C, 2′) – Livio Stadler
Santeri Alatalo (+1, 2′) – Dominik Schlumpf (+1, 2′)
Miro Zyrd (+1) – Jesse Zgraggen (+1)
Thomas Thiry

Gardien :
Leonardo Genoni.

Remplaçant : Luca Hollenstein (G). Absents : Erik Thorell (bras cassé en faisant du vélo), Sven Senteler (épaule), Jérôme Bachofner (main), Johann Morant (hématome au genou), Fabian Schnyder (hanche).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

massa velit, quis felis tristique commodo Aenean ante. dolor. sed ut ut