Lausanne – Luleå (CHL, quart de finale aller)

167

Quart de finaliste européen, placé dans le bon wagon en championnat, Lausanne est pour l’instant digne de sa nouvelle patinoire. Son entraîneur finlandais Ville Peltonen a été prolongé de deux ans le jour même de ce quart de finale contre Luleå, une marque de confiance appuyée. Mais le vrai défi commence vraiment maintenant pour le LHC : il a passé l’obstacle Plzen, mais le leader du championnat suédois – même privé de son capitaine Erik Gustafsson – paraît encore un cran au-dessus, avec une équipe technique mais aussi physiquement solide. Les tribunes un peu clairsemées, à l’exception de la Section Ouest, ne sont pas un si grand atout…

L’opposition de haut niveau ne laisse pas le droit à l’erreur. De fait, le jeu est assez fermé. Il y a peu d’occasions au premier tiers-temps, hormis deux tirs consécutifs à bout portant d’Isac Brännström que bloque bien Luca Boltshauser (13’29). Un début rassurant pour le jeune gardien, qui supplée ce soir Tobias Stephan dans l’attente d’un heureux évènement. La première pénalité, une obstruction de Junland, est annulée dans un premier temps par l’effort de Josh Jooris, qui se fait retenir par Sellgren lorsqu’il porte le palet en zone adverse. Mais Petteri Lindbohm casse la crosse de Brännström, un cinglage évident qui laisse son équipe un temps à 3 contre 4. Le LHC doit faire le dos rond mais la pause est atteinte sur un score vierge.

Dès le début du deuxième tiers-temps, Joël Vermin s’échappe en solitaire en partant de sa zone. Nils Lundkvist s’accroche à son maillot et l’arbitre siffle un tir de pénalité. Tyler Moy est chargé de le transformer, mais le gardien Joel Lassinantti ne mord pas à sa feinte et bloque son tir du revers avec la botte droite. Une domination territoriale de Luleå s’établit après cette unique occasion manquée. Les Suisses sont souvent dans leur zone, sans concéder trop de tirs. Ils paient la note quand Dustin Jeffrey se fait pénaliser pour retenir : Robin Kovács reprend en one-timer la passe diagonale de Jesper Sellgren, c’est une lucarne parfaite (0-1, 31’53).

Les Suédois sont souvent les premiers sur le palet et pressent les Lausannois en les forçant à commettre des erreurs. Toutefois, Cory Emmerton se crée une grosse occasion avec un tir repoussé seulement du haut de l’épaule droite par Lassinantti (36’38). Une accélération de Jeffrey ou encore un dribble de Tyler Moy prouvent alors que les Suisses peuvent créer du danger, au moins individuellement. Ils obtiennent même une pénalité d’Emil Larsson. La passe transversale de Cory Emmerton est alors reprise dans le cercle droit par Joël Genazzi. Le palet se faufile entre les bottes de Lassinantti et passe juste derrière son dos : Josh Jooris se jette pour le pousser au fond (1-1, 39’35)

Ville Peltonen réduit sa rotation à trois lignes pour la troisième période (Vermin-Emmerton-Bertschy, Kenins-Jeffrey-Jooris et Herren-Froidevaux-Moy). Son équipe perd néanmoins rapidement le bénéfice du but marqué avant le retour aux vestiaires. Un lancer lointain de Jesper Sondell est dévié juste devant le gardien par le jeune ailier Kovács, qui signe donc un doublé (1-2, 41’07). Le LHC essaie de réagir par Christoph Bertschy, mais Lassinantti détourne du bouclier. Un cinglage de Kenins oblige l’équipe locale à défendre encore un peu. Une fois la pénalité tuée, les Suisses se remettent un temps au forechecking et travaillent fort… avec des lignes encore modifiées.

Mais le format aller-retour ne se prête guère à un abordage en règle et les deux équipes limitent les risques. Luleå se procure même un 2 contre 1 de Jack Connolly et Petter Emanuelsson, que Boltshauser parvient à détourner. Une pénalité de Jooris à l’avant-dernière minute empêche tout ultime effort offensif du LHC. Lausanne, qui a joué avec beaucoup de respect de l’adversaire, a voulu préserver leurs chances. Mais ce ne sera pas plus facile à l’extérieur mardi prochain, près du cercle polaire.

Commentaires d’après-match

Ville Peltonen (entraîneur de Lausanne) : « On est mené d’un but, on n’a pas perdu. On a joué OK, c’est difficile de se rendre compte de ce qui nous a manqué. On a été un peu désespéré pour égaliser à la fin et on a perdu notre équilibre. C’était un peu un match d’entraîneurs. Chaque détail chez eux était très organisé, on n’a pas trouvé beaucoup de failles. »

Thomas Berglund (entraîneur de Luleå) : « Lausanne est une bonne équipe. Elle a bien joué, mais nous étions quand même la meilleure équipe. Si nous restons concentrés, nous avons une bonne chance de gagner la semaine prochaine. »

Lausanne HC – Luleå HF 1-2 (0-0, 1-1, 0-1)
Mardi 3 décembre 2019 à 20h15 à la Vaudoise Aréna de Lausanne. 3232 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek (ALL) et Aleksi Rantala (FIN) assistés de Balazs Kovacs et Marc-Henri Progin (SUI).
Pénalités : Lausanne 10′ (4′, 2′, 4′) ; Luleå 4′ (2′, 2′, 0′).
Tirs : Lausanne 26 (7, 15, 4) ; Luleå 21 (8, 6, 7).

Évolution du score :
0-1 à 31’53 : Kovács assisté de Sellgren et Ilomäki (sup. num.)
1-1 à 39’35 : Jooris assisté de Genazzi et Emmerton (sup. num.)
1-2 à 41’07 : Kovács assisté de Sellgren et Dondell

Lausanne HC

Attaquants :
Joël Vermin – Cory Emmerton – Tyler Moy
Yannick Herren – Dustin Jeffrey (-1, 2′) – Christoph Bertschy
Ronalds Kenins (-1, 2′) – Josh Jooris (-1, 2′) – Tim Traber
Robin Leone – Etienne Froidevaux (C) – Lee Roberts

Défenseurs :
Lukas Frick – Petteri Lindbohm (2′)
Jonas Junland (-1, 2′) – Fabian Heldner (-1)
Joel Genazzi – Robin Grossmann
Matteo Nodari

Gardien :
Luca Boltshauser

Remplaçants : Florian Vuichard (G), Victor Oejdemark. Absents : Tobias Stephan (G, paternité imminente), Benjamin Antonietti (opéré du ménisque demain), Cody Almond (commotion).

Luleå HF

Attaquants :
Austin Farley – Jack Connolly – Petter Emanuelsson
Robin Kovács (+1) – Juhani Tyrväinen (+1) – Einar Emanuelsson (+1)
Isac Brännström – Arttu Ilomäki – Noel Gunler
Karl Fabricius – Jonas Berglund – Daniel Widing
Emil Larsson (2′)

Défenseurs :
Joonas Jalvanti – Nils Lundkvist (2′)
Jesper Sellgren (+1, 2′) – Daniel Sondell (+1)
Oscar Engsund – Pontus Själin

Gardien :
Joel Lassinantti

Remplaçant : David Rautio (G). Absents : Erik Gustafsson (?), Fredrik Styrman (genou+commotion), Filip Hållander (jambe), Niklas Olausson (?).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

quis commodo eget adipiscing Sed Praesent luctus fringilla