Bordeaux – Gap (27e journée de Ligue Magnus) : les Boxers enfin efficaces

181

Dorénavant solides cinquièmes, mais à la faveur de matchs en plus, les Boxers de Bordeaux ont bien dans l’idée de se maintenir dans cette partie du tableau. Chassés par plusieurs équipes, ils se doivent de prendre les points à leur portée à domicile, surtout pour valider les bons points pris à l’extérieur avant la trêve internationale. En recevant des Rapaces de Gap avec des absents, et des nouveaux joueurs, les hommes d’Olivier Dimet ont une seule mission, l’emporter, et ne pas attendre de chauffer Sebastian Ylönen, comme fin novembre.

Il y a trois semaines de cela, les deux équipes s’étaient déjà affrontées au même endroit, et les deux gardiens avaient affolé les compteurs. Bordeaux avait dû attendre un coup du sort pour l’emporter 1-01-01-0 et basculer dans la bonne partie du classement, en tous les cas un endroit plus conforme à leurs ambitions de début de saison.

On avait ensuite quitté les Boxers une semaine plus tard, sur trois victoires en quatre matchs, dont deux victoires à Angers, et Grenoble, et face à Anglet dans un derby qui les fuyait jusque-là. Et même si la cinquième place semblait fictive car ses poursuivants ont des rencontres supplémentaires à jouer, Bordeaux prenait quelques jours de repos tout sourire.

Un avantage numérique proprement dit

En ce dernier vendredi soir avant Noël, les joueurs ont décidé de contribuer aux animations hors glace, en débutant positivement. En tentant de prendre l’ascendant sur un adversaire amoindri, surtout défensivement, les Boxers ont provoqué l’indiscipline adverse, envoyant les Rapaces en prison pas moins de cinq fois dans le premier tiers. Et si le jeu en supériorité numérique n’a pas toujours été à la hauteur ces derniers temps à Mériadeck, il aura été d’un grand secours ce soir.

À 5 contre 4, puis 5 contre 3, les Bordelais ont ouvert leur compteur par Loïk Poudrier d’une frappe en force dans l’axe, après que Seb Ylönen a pourtant retardé l’échéance plusieurs fois auparavant, et notamment par deux fois sur cette même action. En retard sur beaucoup de palets, et provoqués par la vitesse que tentent de mettre les Bordelais, les Gapençais continuent d’œuvrer en infériorité, et c’est Marc-André Levesque qui double la mise pour les siens, donnant un avantage certain aux locaux.

Dominés de la tête et des épaules, les Rapaces tentent de sortir de l’ornière mais ils se heurtent à Clément Fouquerel qui veille au grain quand ses coéquipiers vont eux aussi visiter le banc des pénalités.

Pour bien faire, Gap commence le second tiers comme le premier, en infériorité numérique. Loïk Poudrier continue donc son travail de sape, et ajoute un deuxième but à son compteur du soir, sur un jeu de puissance particulièrement étouffant pour des visiteurs s’en remettant inexorablement à leur gardien. Démarqué au second poteau avec un angle assez ouvert, l’ex-Angloy trompe son ancien coéquipier d’une frappe très bien placée, et met Bordeaux à l’abri.

La messe semble par ailleurs dite, quand Marc-André Levesque remet également un doublé portant la marque à 4-0. Gap est sonné, et ne semble pas en mesure de revenir. Et même s’ils sortent déjà plus vers le but de Clément Fouquerel, et tiennent tête aux locaux dans les occasions de buts, ils doivent attendre la toute fin du tiers pour ouvrir leur compteur et réduire la marque à 4-1, suite à un passage de Fabien Colotti derrière la cage de « Fouquy », qui remet d’une belle passe au ras du poteau vers Fabien Bourgeois qui marque d’une frappe sèche.

Bordeaux, en gestionnaire

La troisième période voit clairement les Boxers gérer le score. Les visiteurs ont la mainmise sur le jeu. C’est bien Clément Fouquerel qui maintient le score comme cela, jusqu’à la mi-tiers, et cette occasion gapençaise où un tir à bout portant passe entre les jambières du gardien normand de Bordeaux, qui se couche de tout son long avec le bras gauche le long de la ligne. Si le mouvement est beau, il semble se faire mal sur l’action, et sort quelques minutes plus tard, visiblement touché à l’épaule.

Julian Junca prend sa place, se met au diapason en sortant quelques arrêts bien sentis, mais finit par encaisser le deuxième but de Gap, signé Romain Gutierrez. Il en sortira encore quelques-unes pour parachever une victoire bordelaise logique sur l’ensemble de la partie, même si Gap est loin d’avoir démérité sur la seconde moitié de la rencontre.

Les Bordelais remportent un précieux succès les confortant à une cinquième position intéressante, à six points de Rouen (avec un match en plus) et surtout quatre et neuf points sur Mulhouse et Anglet qui les suivent (avec là encore des matchs à jouer). Surtout, le trou se fait avec les premières places qualificatives pour les playoffs, objectif officiel du club.

Il faudra enfin surveiller l’état de santé de Clément Fouquerel, car si les Boxers sont bien revenus, ils le doivent en grande partie à leurs gardiens. Julian Junca devrait avoir un peu plus de responsabilités dans les semaines qui viennent.

En revanche, pour Gap, actuels neuvièmes, il s’agira d’engranger des points pour récupérer Chamonix et sa huitième place. Bordeaux terminera le week-end au Coliséum amiénois dimanche soir, avec l’envie d’un nouvel exploit, et surtout la volonté de faire une prestation solide. La période des fêtes verra les réceptions essentielles de Chamonix, Mulhouse et Rouen, et un déplacement à Briançon où il faudra la victoire impérative.

Bordeaux – Gap 4-2 (2-0, 2-1, 0-1)
Vendredi 20 décembre 2019 à 20h15 à Mériadeck. 2327 spectateurs.
Arbitrage d’Alexandre Hauchart et Laurent Garbay assistés d’Éric Briolat et Jérémie Douchy.
Pénalités : Bordeaux 10′ (4′, 2′, 4′), Gap 16′ (10′, 2′, 4′).
Tirs : Bordeaux 29 (14, 12, 3), Gap 35 (8, 12, 15).

Évolution du score :
1-0 à 06’17 : Poudrier assisté de Labelle et Poulin (double sup. num.)
2-0 à 09’52 : Levesque assisté de Ranger et Paquin (sup. num.)
3-0 à 26’37 : Poudrier assisté de Poulin et Petit (sup. num.)
4-0 à 29’52 : Levesque assisté de Gallet et Colomban
4-1 à 39’22 : Bourgeois assisté de Colotti et Guertin
4-2 à 57’03 : Gutierrez assisté de Bourgeois et Correia

Bordeaux

Attaquants :
Olivier Labelle – Félix Petit – Jonathan Lessard
Charles-Éric Légaré – Loïk Poudrier – Alexandre Ranger
Alexandre Mulle – Robin Colomban – Jules Gallet
Aina Rambelo – Julien Guillaume – Victor Barbero

Défenseurs :
Félix-Antoine Poulin – Maxime Moisand
François Paquin – Jules Lefebvre
Mitch Ferguson – Marc-André Levesque

Gardien :
Clément Fouquerel remplacé sur blessure par Julian Junca à 50’08

Remplaçant : Julian Junca (G). Absents : Jonathan Janil (blessé), Matthias Arnaud.

Gap

Attaquants :
Julien Correia – Romain Gutierrez – Arturs Mickevics
Dimitri Thillet – Roman Vondracek – Bostjan Golicic
Mathieu Guertin – Jean Dupuy – Fabien Colotti
Louis Cirgues – Romain Chapuis – Paul Schmitt
Victor Ranger

Défenseurs :
Mathieu Gagnon – Joseph Raats
Arnaud Faure – Alexandre Pascal
Fabien Bourgeois

Gardien :
Sebastian Ylönen

Absents : Jimmy Darier (G), Jakub Melisko, Charles Schmitt, Étienne Boutet, Roberts Jekimovs.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

elementum adipiscing mattis quis, mattis ipsum dapibus