Amiens – Gap (Ligue Magnus, 30e journée)

215

Après une défaite par le plus petit écart sur la glace du leader grenoblois (2-3), les Gothiques retrouvent le Coliseum et un adversaire qu’ils ont difficilement vaincu il y a de cela deux semaines, les Rapaces de Gap. Des Rapaces en manque total de confiance en championnat, avec un mois de décembre très décevant et seulement deux petits succès décrochés en 8 rencontres toutes compétitions confondues. Cependant les visiteurs restent sur un succès difficile à domicile face à Anglet (6-4) et espèrent bien profiter de leurs recrues pour finir l’année sur une victoire et aborder la prochaine d’une meilleure façon dans l’espoir d’aller chercher les séries éliminatoires. Amiens récupère ce soir deux cadres majeurs que sont Philippe Halley (39 points en 26 matchs) et Romain Bault qui redevient assistant capitaine avec le retour déjà face à Grenoble de Joey West après 3 mois d’absence.

Les Gothiques sont les premiers dangereux avec un tir de Romand dévié juste au-dessus de la cage gardée par Jimmy Darier ce soir (0’47). Amiens imprime son rythme très élevé avec un échec-avant très efficace et une défense impeccable. Jérémie Romand profite d’un mauvais changement gapençais et d’un service parfait de Philippe Halley pour ouvrir le score (1-0, 4’21). Quelques instants plus tard, les Rapaces se compliquent la tâche et sont pénalisés pour un cinglage de Mathieu Guertin (5’58). Amiens s’installe durablement dans la zone offensive et fait tourner le bloc gapençais en rond. Tommy Giroux attaque la cage adverse, le rebond laissé par Darier profite à Jérémie Romand qui inscrit un doublé express (2-0, 6’51). Gap a l’occasion de réagir avec deux pénalités sifflées contre Jérôme Verrier (8’23) et contre Michael Babcock (8’51). La défense amiénoise est impeccable sur cette double infériorité et bloque plusieurs lancers pour garder cette avance de deux buts. Verrier se crée même une bonne occasion en sortant du banc des pénalités mais Darier s’interpose. Amiens maîtrise cette entame de match d’un bout à l’autre et ne laisse pas grand-chose aux visiteurs qui peuvent néanmoins profiter des quelques erreurs de défense des Gothiques pour essayer de se relancer, à l’image de la perte de palet de Bault qui profite à Gutierrez qui ne cadre pas face à Buysse (14’43). Mais sept secondes après une pénalité d’Arnaud Faure, les Gothiques inscrivent un nouveau but, par Tommy Giroux sur un service de Jérémie Romand (3-0, 15’23). Gap réagit en fin de période et met Buysse à contribution quatre fois en seulement vingt secondes sans pour autant trouver la faille (17’58). La première période se termine sur ce score de 3 buts à 0 pour des Gothiques ultra dominateurs dans le premier quart d’heure.

Au début du deuxième acte, le robuste Dan Gibb est touché au visage et doit rentrer au vestiaire (20’26). Dans la foulée, un rebond laissé par Buysse profite à Bostjan Golicic qui glisse le palet au fond des filets amiénois (3-1, 21’01). Petit coup sur la tête des Amiénois qui ne se laissent pas abattre pour autant et gardent la maitrise de ce match. Amiens a même l’occasion de se donner à nouveau trois buts d’avance avec une pénalité sifflée contre Mathieu Guertin (23’41). Jimmy Darier assure le spectacle sur un tir de Philippe Halley (23’41) et ne sera plus inquiété sur le restant de la pénalité, grâce à une défense irréprochable des Rapaces. Amiens pousse mais ne parvient pas à inscrire ce but qui ferait du bien, sachant que les Hauts-Alpins sont dangereux en contre notamment avec leurs nouveaux joueurs récemment importés, Patryk Wronka et Jean Dupuy.

Les Gapençais ont une occasion en or de revenir dans la partie avec deux pénalités sifflées coup sur coup contre Joey West et Louis Bélisle (29’29). Les visiteurs ne se font pas prier, et le capitaine Romain Gutierrez vient réduire la marque (3-2, 29’51). De plus, Gap reste en supériorité numérique pour encore plus d’une minute, mais Jean Dupuy vient commettre une faute évitable sur Dan Gibb et est chassé à son tour (30’48). Amiens reprend le contrôle du palet à 4 contre 4, et juste après la fin de pénalité de Bélisle, ce dernier est servi par Tommy Giroux seul devant le but. Le défenseur lance, Darier pense avoir fait l’arrêt mais le palet n’est que ralenti et vient franchir la ligne tout doucement (4-2, 31’35). Le jeu baisse en intensité après ce but, et les occasions franches se font rares. La seule véritable action dangereuse est amiénoise avec un petit numéro de Jérôme Verrier qui efface deux joueurs avant de défier Darier, son tir passe de peu au-dessus de la cage (37’52). La deuxième période aura été bien plus équilibrée que la première.

Début des vingt dernières minutes entre Gothiques et Rapaces. Jérôme Verrier, encore lui, est proche d’inscrire le cinquième but amiénois après un beau service de Matima, mais l’attaquant québécois est stoppé par Jimmy Darier qui déplie sa botte droite de tout son long (42’30). Un but qui aurait sûrement mis les Gothiques à l’abri, sachant que quelques secondes plus tard, Patryk Wronka vient inscrire son troisième but en trois matchs avec les Rapaces (4-3, 43’11). Réaction immédiate des Amiénois avec une nouvelle fois Jérôme Verrier qui lance dans le casque de Darier, sonné après ce tir (44’52). On sent les Rapaces beaucoup mieux dans cette troisième période et cela se vérifie avec un nouveau but pour Patryk Wronka qui glisse le palet entre les jambes de Buysse (4-4, 48’58). Les Gothiques se font rejoindre mais n’arrivent pas à réagir pour autant, Amiens reste même amorphe et encaisse un nouveau but après une perte de palet en zone défensive qui profite à Julien Correia (4-5, 50’05).

On ne sent pas de véritable indignation des Amiénois alors qu’ils sont menés pour la première fois dans ce match. Amiens maîtrise le palet mais ne lance que très peu à la cage adverse. Toutefois, à moins de deux minutes de la fin, Mario Richer prend la décision de retirer Henri-Corentin Buysse et d’amener un sixième joueur de champ (58’04). Correia pense marquer en cage vide mais les arbitres reviennent sur une faute de Jean Dupuy sur Louis Bélisle, l’avant gapençais sera chassé pour deux minutes pour charge incorrecte et écopera même de 10’ de pénalité pour méconduite. Roman Vondracek lui aussi sera pénalisé pour méconduite après une protestation (58’35). Les Gothiques évoluent donc à 6 contre 4 toute la fin de match, et Jimmy Darier est sollicité à cinq reprises, mais rien n’y fait. Amiens ne trouve pas la faille et s’incline pour son dernier match au Coliseum de l’année face à des Rapaces qui méritent cette victoire après un troisième tiers de haut niveau.

On pouvait penser que les Gothiques avait ce match en mains avec une avance de trois buts après un quart d’heure de jeu, mais la montée en puissance des Rapaces, portées par leurs recrues, a eu raison des Amiénois. Conséquence majeure au classement, Amiens laisse filer les Ducs d’Angers qui se sont facilement imposés sur la patinoire des Diables Rouges de Briançon (2-9). Les Rapaces de Gap se donnent de l’air et reviennent à hauteur de l’Hormadi Anglet qui s’est effondré sur la glace de Mulhouse (9-0). Prochain rendez-vous pour les Gothiques, un long déplacement en terre niçoise pour le premier match de cette nouvelle année 2020, le 3 janvier, et un nouveau déplacement deux jours plus tard à Chamonix, surprenant vainqueur de Grenoble (6-3). Gap retrouvera l’Alp’Arena ce vendredi en recevant les Pionniers de Chamonix, puis les Scorpions de Mulhouse le mardi 7 janvier.

Meilleurs joueurs du match : Jérémie Romand (Amiens) – Patryk Wronka (Gap)

Commentaires d’après-match

Mario Richer (entraineur d’Amiens) : « On avait de l’avance et notre niveau d’énergie est tombé en deuxième période. Beaucoup de joueurs avaient la gastro, ça a continué hier et aujourd’hui, donc au niveau énergie c’était pas l’idéal. Quand t’es fatigué, la concentration baisse, tu fais des erreurs qui ne devraient pas exister, donc au niveau du système on était horrible à partir de la moitié du match. Manque d’énergie, manque mentalement aussi, tout ça ensemble. Il faut donner du crédit à Gap, qui est en train de bâtir une très belle équipe, ils ont quatre nouveaux joueurs qui sont rentrés, on a vu aujourd’hui qu’ils ont fait la différence. Quatre nouveaux importés amènent beaucoup d’attaque à cette équipe, qui se bat pour les play-offs et a joué un très bon match. On avait deux joueurs qui n’ont pas joué cette semaine qui étaient encore indisposés, donc ça n’avançait pas comme ça devrait être. On a l’avantage d’avoir le petit [Yohan] Coulaud qui peut jouer en défense, il a fait quelques shifts en défense, c’est un joueur qui peut jouer dans le top 5 de notre équipe constamment, donc ce n’est qu’une question de temps avant qu’il soit là. On est dans le top 3, donc c’est sûr que le bilan est bon, maintenant il faut continuer, reprendre de l’énergie en espérant que les joueurs ne fêtent pas trop ce soir et demain pour être prêts pour notre voyage en début d’année. »

Jérémie Romand (attaquant d’Amiens) : « On a bien commencé, on savait qu’il fallait qu’on travaille fort pour les battre, c’est une équipe qui patine, on les a patiné pendant, comme disait Mario, tout le premier tiers où on était meilleurs qu’eux et ça nous a réussi pour le début. À la fin on a perdu un peu le fil du jeu. Le manque d’énergie et de concentration nous a fait basculer dans le n’importe quoi en zone défensive, et contre une équipe qui patine pendant 60 minutes, eh bien on l’a payé cash. On a senti qu’ils poussaient, on n’arrivait pas à retrouver du rythme donc c’était compliqué. On a fait trop d’erreurs pour pouvoir gagner. On a manqué d’énergie, d’un brin de réussite sur le dernier power-play on l’on a eu quelques chances et le gardien en face sort les gros arrêts au bon moment. Voilà, ça n’a pas voulu tourner pour nous ce soir, on va devoir se reposer et repartir de l’avant le 3 à Nice. À n’importe quel moment de l’année, c’est toujours compliqué de perdre, que ce soit début ou fin d’année c’est pareil. On aurait aimé offrir une victoire à notre public, ils sont venus nombreux nous encourager, ils ont fait du bruit. Eux ont joué leur rôle, nous on est peut-être passé au travers pendant 30 minutes donc c’est plus ça qui est décevant, mais c’est sûr qu’une défaite à n’importe quel moment, ça fait toujours chier. »

Amiens – Gap 4-5 (3-0, 1-2, 0-3)
Lundi 30 décembre 2019 à 20h15 au Coliseum d’Amiens. 3100 spectateurs.
Arbitres : Jérémy Rauline et Marie-Tjana Picavet assistés de Charles-Edouard Salmon et Clément Goncalves.
Pénalités : Amiens 8’ (4’, 4’, 0’) – Gap 30’ (4’, 4’, 22’).
Tirs : Amiens 39 (11, 12, 16) – Gap 46 (13, 14, 19).

Évolution du score :
1-0 à 04’21 : Romand assisté de Halley
2-0 à 06’51 : Romand assisté de Richardson et Giroux (sup. num)
3-0 à 15’23 : Giroux assisté de Romand et Richardson (sup. num)
3-1 à 21’01 : Golicic assisté de Gagnon et Guertin
3-2 à 29’52 : Gutierrez assisté de Mickevics et Wronka (double sup. num)
4-2 à 31’35 : Bélisle assisté de Giroux et Halley (sup. num)
4-3 à 43’11 : Wronka assisté de Mickevics et Bourgeois
4-4 à 48’58 : Wronka assisté de Gutierrez et Mickevics
4-5 à 50’05 : Correia assisté de Ranger et Bourgeois

Amiens

Attaquants :
Tommy Giroux – Philippe Halley – Jérémie Romand
Francis Drolet – Joey West (C) – Florian Sabatier
Jérôme Verrier – Evan Richardson – Rudy Matima
Yohan Coulaud – Michael Babcock – Thomas Suire

Défenseurs :
Dan Gibb – Louis Bélisle
Romain Bault – Thomas Roussel
Axel Prissaint – Kai Lehtinen

Gardien :
Henri-Corentin Buysse (89,1% d’arrêts, 41/46)

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absents : Spencer Edwards (bas du corps), Antonin Plagnat (choix du coach), Baptiste Bruche (choix du coach), Cain Franson (blessure légère).

Gap

Attaquants :
Romain Gutierrez (C) – Patryk Wronka – Arturs Mickevics
Dimitri Thillet – Bostjan Golicic – Mathieu Guertin
Julien Correia – Jean Dupuy – Victor Ranger
Paul Schmitt – Roman Vondracek – Charles Schmitt

Défenseurs :
Fabien Bourgeois – Étienne Boutet
Ondrej Smach – Mathieu Gagnon
Joey Raats – Arnaud Faure

Gardien :
Jimmy Darier (89,7% d’arrêts, 35/39)

Remplaçant : Nans Blanc (G). Absents : Sébastian Ylönen (G), Fabien Colotti, Raphaël Faure, Romain Chapuis.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

id, libero quis libero. Donec mattis Sed risus Donec massa dolor risus.