Division 1 (3e journée) : Remparts et Spartiates tiennent le rythme

Batvision - les Remparts de Tours
263

Nouvelle journée de Division 1 ce week-end et deux équipes pouvaient prétendre à la passe de trois.

C’était le cas, pour le versant nord-ouest (poule A), des Remparts de Tours qui accueillaient les Albatros de Brest pour le premier match des Bretons dans la compétition. Un manque de rythme qui s’est peut-être fait sentir face à des Tourangeaux bien en jambes et qui n’ont guère tremblé dans la partie. Les Albatros auront mené 10 secondes en tout et pour tout en cours de première période, mais la différence s’est principalement faite dans le tiers médian en faveur des joueurs locaux. Parmi les signaux positifs, Tours aura inscrit sur la feuille de match six buteurs différents sur les huit réalisations (Antoine Torres, Peter Bourgaut, Adam Beveridge, Phil Bushbacher pour des buts individuels, Vince Tartari et Eetu Koski pour des doublés) (8-3).

L’objectif était le même pour les Spartiates de Marseille dans l’autre poule, avec la réception des Sangliers de Clermont également vainqueurs le week-end dernier. Objectif atteint avec une différence faite dans la première partie du match : Henri Ruotsalainen, Artyom Dmitrichev (qui inscrira au terme de la partie un doublé), Daniil Kulikov puis Augustin Nalliod-Izacard ont permis aux Marseillais de mener 4-0. Les joueurs de Ramon Sopko ont ensuite réagi avec des buts de Tony Allouchery et Matej Hamrak, mais ils n’ont pas su inverser la vapeur (5-2). Compte tenu du fait que Tours compte une pénalité de trois points au classement, Marseille est la seule équipe à afficher neuf points au compteur au sortir de cette journée.

Le match de la logique inverse opposait Épinal à Chambéry, deux équipes à la recherche de leur première victoire à l’occasion de ce troisième match. Avec des buts de Matus Rudzan, Deniss Baskatovs et Kévin Altidor durant la première période, on pensait que la partie allait être une balade de santé pour les Spinaliens, mais les Éléphants ont fait jeu égal dans le deuxième tiers-temps (but de Matt Newbury auquel a répondu Anthony Rapenne), puis ont fait trembler les hôtes dans le dernier acte. Chambéry a marqué par deux fois en 24 secondes d’intervalle grâce à David Chevrier et Joé Dubé, mais la défensive d’Epinal a tenu, pour s’offrir les trois premiers points de la saison (4-3). Chambéry tentera de débloquer son compteur samedi prochain face à Strasbourg.

Le dernier match du samedi a opposé dans la poule A les Dogs de Cholet aux Drakkars de Caen. Pour la première rencontre de la compétition au Glisséo, André Ménard plaçait les visiteurs dans les meilleures dispositions grâce à un doublé dans les vingt premières minutes. Si Pierre-Antoine Devin y est allé de son but à la mi-match, Cholet remportait le tiers médian grâce à l’intenable Ryan Tait et Jérémy Côté. Caen semblait tenir la corde mais à cinq minutes de la sirène Ryan Tait s’est offert un deuxième but personnel, synonyme de prolongations. La décision s’est faite après une pénalité appelée contre la licence bleue rouennaise Théo Gueurif : le natif de Seattle Jeremiah Luedtke ne laissa pas passer l’occasion d’ouvrir son compteur en France et d’offrir deux points à son équipe (4-3 a.p).

Ce dimanche après-midi, les Bisons de Neuilly sur Marne accueillaient les Corsaires de Dunkerque dans un match complètement fou : les Maritimes n’ont pas fait le voyage pour rien en inscrivant trois buts dès l’entame puis en menant de quatre unités, mais les Bisons ont amorcé un retour fulgurant en cours de deuxième tiers-temps. Égalisant à 5-5 à la 44e minute sur un but de Benoît Valier et prenant même l’avantage par Félix Chamberland, les rouges et noirs ont vu les Corsaires puiser dans d’inattendues réserves pour mener à nouveau grâce à ses finlandais Waltteri Lehtonen et Roope Nikkilä. Dunkerque tenait ses trois points jusqu’à cinq secondes du terme et un but de Guillaume McSween (2+2 sur la rencontre), synonyme de prolongations. Le sort de la partie s’est finalement joué en fusillades. Déjà auteur d’un doublé en début de match, Vit Budinsky est le seul à convertir et permet aux Nordistes de repartir avec la victoire au bout du suspense (7-8 t.a.b). Dunkerque-Tours sera l’alléchante affiche du prochain week-end.

Initialement prévue hier, la partie entre Strasbourg et Montpellier est finalement venue conclure la journée. Le déplacement des Vipers fut rendu impossible dans les temps prévus, au regard des conditions de route. Rien qui n’est perturbé l’Étoile Noire qui s’est imposée tranquillement sur des buts d’Yssah Mensah, Sébastien Trudeau et Kévin Massy. Le gardien slovaque Tomas Hiadlovsky signe un jeu blanc plutôt tranquille (16 arrêts) et Strasbourg s’empare de la deuxième place de la poule B (3-0).

Les commentaires sont fermés.