Un jeu blanc pour le débutant

215

La marche triomphale de la Russie se poursuivant cette saison avec huit victoires consécutives au compteur, Finlandais et Suédois n’ont plus l’espoir de remporter le tournoi de cette semaine à Malmö.

Déjouée par les Russes en ouverture du tournoi, la Finlande est parvenue à battre les Tchèques samedi à l’issue de la séance des tirs au but. Un exercice lors duquel la Tre Kronor s’est retrouvée moins à son aise, battue en fusillade par la Russie.

christoffer rifalkLe sélectionneur suomi Jukka Jalonen a dû faire sans le défenseur Otso Rantakari, blessé en troisième période contre les Tchèques. C’est Petteri Nikkilä qui le remplace, tandis que Harri Säteri, qui a connu un match compliqué contre les Russes, se présente devant les poteaux finlandais. Face à lui, Christoffer Rifalk, un des maillons du succès du Rögle BK en SHL – dont nous avions parlé récemment – connaît sa première titularisation en équipe nationale, tout comme l’attaquant phénomène du RBK Simon Ryfors qui quitte enfin la tribune pour se voir offrir une chance de s’illustrer.

Mais en première période, ce sont surtout les gardiens qui s’illustrent, Rifalk et Säteri n’encaissant aucun but au cours des vingt premières minutes. C’est d’ailleurs le deuxième match consécutif pour la Suède durant lequel elle n’encaisse aucun but durant le premier tiers-temps.

Si la rencontre semble équilibrée, tout bascule en seconde période avec deux buts suédois en l’espace de trois minutes. Max Friberg, lancé en zone offensive, parvient à déborder Juuso Vainio, qui n’arrive pas à stopper la course de l’attaquant de Frölunda, Säteri s’incline une première fois. C’est ensuite Jesper Sellgren, servi par une passe en retrait du « débutant » Ryfors, qui réussit à envoyer le palet dans la lucarne opposée.

C’est un coup de massue pour la Finlande, qui va en recevoir un autre… 24 secondes après le début de la troisième période. Filip Hållander est dans le coin droit en zone offensive, il frappe, le palet tape la bande pour revenir ricocher le long du but et rentrer on ne sait comment ! Säteri encaisse un but gag, un premier but en équipe nationale totalement étrange pour le jeune attaquant de Luleå !

La Finlande ne s’en relèvera pas, la jeune sélection suédoise de Johan Garpenlöv remporte une victoire convaincante. Avec Christoffer Rifalk, auteur d’un blanchissage pour son premier match devant la cage Tre Kronor même s’il n’a pas eu une forte opposition du camp adverse. La Suède termine à une deuxième place méritée pour son tournoi à domicile, les Finlandais ne parvenant pas à confirmer leur réaction lors du match de samedi contre la Tchéquie.

Commentaires d’après-match

Christoffer Rifalk (gardien de la Suède) : « Ravi de finir quand toute l’équipe a fait un si bon match. J’ai reçu beaucoup d’aide de leur part tout au long de la rencontre. Je suis ravi de réaliser des débuts comme ça. Je voulais juste rejoindre la glace et faire mon truc, et voir jusqu’où cela allait nous mener. Cela m’a fait du bien, je n’ai pensé à rien de particulier, hormis le fait que j’étais un peu nerveux. Vous voulez vous battre jusqu’au bout pour le blanchissage. J’avais finalement plus l’instinct de guerrier que de la nervosité. »

Suède – Finlande 3-0 (0-0, 2-0, 1-0).
Dimanche 14 février à 16h00 à la Malmö Arena. Huis-clos.
Arbitrage de Mikael Nord et Mikael Holm assistés de Andreas Malmqvist et Ludvig Lundgren (SUE). Huis-clos.
Pénalités : Suède 4′ (2′, 2′, 0′), Finlande 4′ (0′, 0′, 4′).
Tirs : Suède 20 (7, 8, 5), Finlande 14 (4, 6, 4).

Évolution du score :
1-0 à 26’05 » : Friberg assisté d’Olofsson et Hansson
2-0 à 28’54 » : Sellgren assisté de Ryfors et Zaar
3-0 à 40’24 » : Friberg assisté de Hållander

Suède

Attaquants :
Emil Pettersson (A) – Pontus Holmberg (2′) – Daniel Viksten
Fredrik Olofsson (+2) – Simon Ryfors (+1) – Daniel Zaar (+1)
Jesper Frödén – Andreas Wingerli (A) – Jonatan Berggren
Filip Hållander (+1) – Anton Bengtsson (+2) – Max Friberg (C, +2)
Filip Sandberg

Défenseurs :
Arvid Lundberg – Joel Persson (2′)
Niklas Hansson (+1) – Gustav Backström (+1)
Jesper Sellgren (+2) – Nils Lundkvist (+2)

Gardien :
Christoffer Rifalk

Remplaçant : Viktor Fasth (G). En réserve : Albert Johansson (D), Emil Larsson (A), Linus Fröberg (A).

Finlande

Attaquants :
Teemu Turunen (-1) – Miro Aaltonen (A, -1, 2′) – Markus Nurmi (-1)
Jere Innala – Anton Lundell – Jere Karjalainen
Juuso Puustinen – Peter Tiivola (-1) – Aleksi Klemetti
Robert Leino (-2) – Hannes Björninen (-1, 2′) – Santeri Virtanen (-2)

Défenseurs :
Tony Sund (-1) – Vili Saarijärvi (-1)
Robin Salo – Valtteri Kemiläinen (A)
Jarkko Parikka – Petteri Nikkilä (-1)
Miika Koivisto (C, -1) – Juuso Vainio (-1)

Gardien :
Harri Säteri [sorti à 58’18 »].

Remplaçant : Janne Juvonen (G). En réserve : Osko Rantakari (D), Axel Rindell (D), Mikael Ruohomaa (A), Niko Ojamäki (A), Kasper Björkqvist (A).

Les commentaires sont fermés.

eget tempus id, adipiscing commodo Aenean odio elit. mi, facilisis