La Danemark crée l’exploit contre la Suède

179

On avait relaté il y a trois semaines la défaite historique de la Suède contre l’adversaire qui lui réussissait le mieux, le Danemark. Certains diront que ça ne compte pas, que ce n’était qu’un match de préparation… Mais les Danois n’ont plus le moindre blocage psychologique et sont maintenant persuadés qu’ils peuvent remettre ça.

La Suède lance les hostilités. Le prometteur défenseur Nils Lundkvist trouve une longue passe vers Marcus Sörensen à la ligne bleue, dont le tir frappe la barre transversale. Mais ce sera la seule occasion de la Tre Kronor, qui est plutôt une Tre Ore (trois centimes) dans cette première période avec seulement 3 tirs en 20 minutes. Les Suédois sont pris dans la nasse danoise en zone neutre.

2021 05 21 sue dan2Le Danemark fait en revanche très belle impression, en particulier en powerplay. Heinz Ehlers aligne un seul défenseur à la pointe (Markus Lauridsen / Jesper Jensen Aabo), un joueur de chaque côté pour les reprises (Nicklas Jensen ou Jesper Jensen à gauche, Mikkel Bødker ou Nicolai Meyer à droite), un joueur pour marquer le gardien (Alexander True / Mathias Bau Hansen) et un joueur mobile dans le milieu (Nick Olesen / Nicklas Hardt). Ce système déploie une bonne activité et maintient une forte pression pendant deux supériorités numériques pleines. La plus belle occasion intervient quand un lancer bleue de Markus Lauridsen est rabattu en l’air par une déviation d’Olesen, la rondelle prend une trajectoire imprévisible de ricochets mais elle rebondit sur l’écran True.

Après une minute en deuxième période, Adrian Kempe récupère un palet dans sa zone et fonce. On connaît la fusée suédoise de Los Angeles que personne ne peut rattraper, mais Oliver Lauridsen fait un effort de patinage suffisant pour au moins le gêner dans son tir face au gardien Sebastian Dahm. Mais une minute plus tard, Nicolai Meyer commet une très grossière erreur, une passe transversale faiblarde du revers dans sa zone qui offre carrément le palet à Carl Klingberg dans l’axe face au gardien. Il ne se fait pas prier pour nettoyer la lucarne droite (0-1). Les Danois se montrent solidaires avec le fautif avec de petits gestes fraternels sur le banc, et ne sortent pas de leur plan de jeu. Ils égalisent même sur une rare action installée. Nicklas Jensen dévie avec le manche de sa crosse un tir de la ligne bleue de Julian Jakobsen (1-1).

2021 05 21 sue dan

La possession suédoise est nette dans ce deuxième tiers. Cette domination jaune se concrétise par un lancer de la ligne bleue du capitaine Henrik Tömmernes (ci-dessus). Oscar Lindberg a joué un rôle décisif dans ce but : il a provoqué la récupération de palet en chargeant Nicholas B. Jensen en fond de zone puis est venu masquer le gardien (1-2). Mais deux minutes plus tard, ce même Lindberg échange des coups de crosse avec Oliver Lauridsen devant les bancs. La séquence qui suit à 4 contre 4 change le cours du match. Mikkel Bødker fait le tour de la zone offensive sur son revers et envoie le palet dans le slot. Nicklas Jensen y est laissé seul pour un revers on ne ne peut plus parfait en lucarne (2-2). Nicklas Jensen ne s’arrête pas là. L’attaquant des Jokerit entre en zone pendant que ses coéquipiers changent au banc, va dans la bande où il s’impose physiquement face au jeune Nils Lundqvist et centre en retrait pour Emil Kristensen qui marque à mi-hauteur, poteau gauche rentrant (3-2). Les visages suédois sur le banc sont incrédules. Quant à l’entraîneur Johan Garpenlöv, on dirait qu’on vient de lui apprendre qu’il a le Covid…

Garpenlöv sévit en troisième période. Il sort de l’alignement le meilleur attaquant de SHL Pontus Holmberg, puis réduit sa rotation à trois lignes en retirant le trio Friberg-Kempe-Rasmussen de l’équation. Les joueurs de quatrième ligne sont bien évidemment conservés puisqu’ils ont été les meilleurs. Alors qu’il joue ailier du quatrième bloc aujourd’hui, Oscar Lindberg, qui joue centre au Dynamo Moscou, trouve même une longue passe vers un ailier de première ligne que son centre attitré (Isac Lundeström) n’a jamais trouvé. Servi à la ligne bleue par cette relance de Lindberg, Victor Olofsson feinte Sebastian Dahm par la droite mais son revers est paré du gant par le gardien danois. Un arrêt décisif, car Pär Lindholm fait trébucher Mayer peu après. Toujours aussi redoutable de précision, Nicklas Jensen signe alors un hat-trick en plaçant un tir du poignet en lucarne pendant que True bouche la vue de Fasth (4-2).

2021 05 21 sue dan3Lindberg est toujours à l’origine des actions-clés en remontant le palet jusqu’en zone offensive. Il est contré mais Pär Lindholm ferme la ligne bleue et Nils Lundkvist centre pour Carl Klingberg qui marque son deuxième but personnel, côté plaque (4-3). Cela ne suffira pas. Garpenlöv sort son gardien à deux minutes de la fin et la pression est intense sur la fin, mais les Danois tiennent bon à l’image de Jesper Jensen qui bloque le dernier tir avant l’intense explosion de joie.

Dans un groupe A très relevé, cette défaite initiale n’est pas qu’anecdotique. La Suède risque de devoir batailler pour se qualifier. Elle n’a pas perdu en dominant comme en préparation, elle a perdu en subissant trop souvent le jeu. Elle n’a pas su imposer son jeu, notamment parce que ses centres ont été totalement défaillants : Isac Lundeström, jeune joueur d’Anaheim, a semble dépassé par le rôle, et les deux centres suivants ont fini le match sur le banc.

Désignés joueurs du match : Nicklas Jensen pour le Danemark et Carl Klingberg pour la Suède.

Commentaires d’après-match

nicklas jensenNicklas Jensen (attaquant du Danemark, ci-contre) : « J’étais sur le banc les trente dernières secondes et je ne pouvais presque pas regarder le match. Nous sommes tous tellement excités maintenant. C’est la première fois qu’on bat la Suède, ou même qu’on prend un point contre eux. Nous les avions battus en préparation, donc nous savions qu’il y avait une chance et ça nous a donné espoir. Il n’y a pas de spectateurs ici pour créer l’atmosphère pour nous, mais quand on mène contre la Suède, on construit sa propre atmosphère. Les gars ont fait un super job sur le banc et sur la glace pour conserver cette émotion pendant les soixante minutes. On en avait parlé avant le match : être fiers de jouer pour le Danemark, sans fans et dans le silence, créer le bruit et crée notre énergie. Ma recette ? J’ai mangé des spaghetti bolognese au petit déjeuner. L’équipe a mangé à 8 heures du matin avant le match et c’est super que l’hôtel ait préparé ça juste pour nous. »

Henrik Tömmersen (capitaine de la Suède) : « Ce n’est pas ce que nous voulions en entrant dans ce match. Nous avons fait une mauvaise première période. C’était mieux ensuite, mais on a encaissé deux buts faciles. Il y avait sans doute un peu de nervosité, on a beaucoup de nouveaux, mais on doit trouver un moyen de gagner quand même. Nous étions trop passifs dans ce match, nous devons jouer avec plus de passion. »

Danemark – Suède 4-3 (0-0, 3-2, 1-1)
Samedi 22 mai 2021 à 12h15 à l’Olimpiskais sporta centrs de Riga. Huis clos.
Arbitres : Roman Gofman (RUS) et Maksim Sidorenko (BLR) assistés de Dmitri Golyak (BLR) et Nikita Shalagin (RUS)
Pénalités : Danemark 2′ (0′, 2′, 0′) ; Suède 8′ (4′, 2′, 2′).
Tirs : Danemark 22 (7, 6, 9) ; Suède 23 (3, 9, 11).

Évolution du score :
0-1 à 22’06 : Klingberg
1-1 à 30’40 : Nicklas Jensen assisté de Jakobsen et Nicholas Jensen
1-2 à 35’09 : Tömmernes assisté de Klingberg
2-2 à 37’33 : Nicklas Jensen assisté de Bødker
3-2 à 38’09 : Kristensen assisté de Nicklas Jensen et M. Lauridsen
4-2 à 48’22 : Nicklas Jensen assisté de M. Lauridsen et Bødker (sup. num.)
4-3 à 50’56 : Klingberg assisté de Lundkvist

Danemark

Attaquants :
Mikkel Bødker – Julian Jakobsen – Nicklas Jensen (+2)
Nichlas Hardt – Jesper Jensen – Niklas Andersen
Nicolai Meyer (-1) – Alexander True – Mathias Bau Hansen (-1)
Morten Poulsen (A, -1) – Morten Madsen (-1) – Nick Olesen (-1)

Défenseurs :
Markus Lauridsen (+1) – Mattias Lassen (+1)
Jesper Jensen Aabo (C, +1) – Oliver Lauridsen (A, 2′)
Oliver Larsen (-1) – Nicholas B. Jensen (-2)
Emil Kristensen

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçants : Frederik Dichow (G), Mathias From.

Suède

Attaquants :
Victor Olofsson (-1) – Isac Lundeström – Rickard Rakell (A)
Adrian Kempe (-1) – Pontus Holmberg puis à 40’00 » Andreas Wingerli – Marcus Sörensen (-1)
Mario Kempe – Dennis Rasmussen – Max Friberg
Oscar Lindberg (+2, 2′) – Pär Lindholm (+1, 2′) – Carl Klingberg (+2, 2′)

Défenseurs :
Henrik Tömmernes (C, +1) – Nils Lundkvist (2′)
Lawrence Pilut – Magnus Nygren
Klas Dahlbeck (A) – Viktor Lööv (-1)

Gardien :
Viktor Fasth [sorti à 58’00]

Remplaçants : Adam Reideborn (G), Jonathan Pudas. En réserve : Samuel Ersson (G).

Les commentaires sont fermés.