Norvège – Allemagne (Mondiaux 2021, groupe B)

176

L’Allemagne a déclenché sa puissance de feu face à une équipe d’Italie amoindrie lors de la première journée. La Norvège se présente sur son chemin avec des arguments plus percutants et promet une belle confrontation. Les Allemands trouveront sur leur chemin deux joueurs bien connus en DEL avec les frères Olimb qui évoluent à Wolfsburg et Düsseldorf. Pour ce match, nous pouvons déjà se féliciter de la présence, dans le quatuor arbitral, de l’assistant français Nicolas Constantineau.

Les joueurs d’outre-Rhin exercent un pressing haut pour bloquer leurs adversaires. Mais Mathis Olimb arrive à traverser le rideau défensif et décocher un tir puissant dans les bottes de Mathias Niederberger (1’32). Les Norvégiens sont dans de bonnes dispositions, imposent leur jeu et multiplient les tirs. Défensivement, ils sont solides aussi et il n’y a pas d’espace libre, même si Lean Bergmann peut effectuer un tour de cage (5’30). L’agressivité norvégienne permet de bloquer les offensives et de libérer proprement la zone défensive. En infériorité, le résultat est le même, l’équipe de Söderholm se casse les dents sur le pressing norvégien. En conséquence, la partie gagne en vitesse et ça patine fort !

2021 05 21 all nor2Moritz Müller est pénalisé pour une obstruction et ses coéquipiers doivent subir. Mais là aussi les Allemands joue la carte de l’agressivité, avec Nico Krämmer et Tom Kühnhackl en particulier. Cela permet de pousser Kristiansen à la faute. À 4 contre 4, Gawanke envoie un lancer puissant (14’37). À 5 contre 4, Plachta place deux missiles consécutifs. Les batailles pour la conquête de la rondelle sont rudes dans les bandes. Et Nico Krämmer envoie un puck qui frotte la barre transversale (17’05). C’est le départ du forcing allemand, en fin de période, qui interdit toute possession de la rondelle pour les Norvégiens. Matthias Plachta parvient à dévier superbement la rondelle envoyée par Moritz Müller (19’44 : 0-1). L’Allemagne a réussi à concrétiser son temps fort mais a buté sur un système norvégien bien organisé.

En deuxième période, l’Allemagne prend d’assaut la cage de Haugeland. Kastner décide d’envoyer des charges et Lilleberg se retrouve au sol. Après un échange de bourre-pifs, le Norvégien se retrouve sur le banc des pénalités. La sanction est immédiate, car Gawanke envoie une puissante reprise qui nettoie la lucarne (23’19 : 0-2). Eisenschmid écope d’un coup d’épaule en pleine tête et reste couché au sol mais aucune pénalité n’est sifflée. Les joueurs allemands prennent l’ascendant sur le match avec de nombreuses récupérations de palet et des entrées de zone rapides. Pföderl conclut un magnifique jeu à trois (26’04 : 0-3). Les Norvégiens réagissent avec Røymark qui profite d’une erreur défensive. Il est totalement seul devant la cage mais ne trouve pas le cadre. On le retrouve sur un puissant tir sur Niederberger (29’45). Pendant cette bonne phase norvégienne, Lukas Reichel profite d’un mauvais contrôle de la rondelle de Kåsastul. Le jeune « Eisbär » chipe le puck et part défier Haugeland. Il place le palet dans la lucarne avec classe et finesse (30’35 : 0-4).

2021 05 21 all nor3Décidément rien ne fonctionne pour les Norvégiens et la frustration est palpable. Chaque arrêt de jeu devant les buts de Niederberger tourne à l’échange de gants au visage. La bande aux frères Olimb se retrouve démunie. Elle ne parvient plus à créer le danger car la défense allemande est solidement verrouillée. Et lorsque le palet parvient à passer la ligne bleue offensive, l’enclave allemande est immédiatement nettoyée. C’est dans ce moment d’extrême difficulté que Mathis Olimb trouve une solution. Son tir traverse le trafic et se loge dans la lucarne. Au passage, Lilleberg l’a dévié du bout de la crosse (36’21 : 1-4). Ce but a le don de doper les joueurs scandinaves. Olden s’avance et tire directement sur le portier allemand, qui dévie du bouclier. Le palet parti dans les airs retombe à la base du poteau sans rentrer (37’03). La Norvège termine sur de bonnes dispositions et obtient même une pénalité de Noebels à conclure en troisième période.

2021 05 21 all norLe powerplay norvégien s’installe à la reprise et Pettersen trouve la barre sur son shoot (40’51). Les Allemands répondent avec Lean Bergmann qui hérite du palet par Marco Nowak à la ligne rouge. Parti sur le côté droit, il shoote directement depuis la zone offensive (44’41 : 1-5). L’Allemagne ne lâche rien et continue de déployer son jeu collectif bien huilé. La pression dans la zone norvégienne est permanente, même si les Scandinaves s’extirpent de leur camp pour quelques tirs sur Niederberger. Au final l’Allemagne tient son adversaire et conclut ce deuxième match par une solide victoire.

Désignés joueurs du match : Mathis Olimb pour la Norvège et Lukas Reichel pour l’Allemagne

Commentaires d’après-match :

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « L’adversaire a commencé avec énergie mais nous n’avons eu aucun problème. Nous avons presque joué le jeu que nous voulions. Le rythme était plus élevé aujourd’hui, le jeu était plus physique [que contre l’Italie] et nous convenait. La Norvège a défié nos joueurs et nos joueurs ont joué un match très solide. »

Petter Thoresen (entraîneur de la Norvège) : « Je pense que nous avons bien joué bien et mal joué aussi. En première période, les Allemands contrôlaient la rondelle, mais nous les avons empêchés de marquer presque jusqu’à la fin. 8 tirs à 10, c’était donc une assez bonne période. Deux de nos attaquants ont eu des quarts de finale très longs en championnat, et étaient fatigués. C’était peut-être l’une des raisons de notre mauvais début de deuxième période. Les Allemands étaient plus solides sur la rondelle et avaient une vitesse un peu meilleure et de meilleures passes. Ils avaient la meilleure équipe aujourd’hui, cela ne fait aucun doute. Je pense que les gars ont travaillé dur, mais nous avons donné trop de palets dans des endroits dangereux. »

Ken Andre Olimb (attaquant de la Norvège) : « Je pense que nous sommes sortis avec un assez bon rythme et avons eu des occasions de marquer, mais nous n’avons tout simplement pas pu marquer. Si nous avions marqué les premiers, cela aurait été une autre histoire. Dans le second tiers, nous avons été trop naïfs et nous avons laissé trop d’opportunités. C’est quelque chose que nous devons améliorer pour les prochains matchs car il y a beaucoup d’équipes dans notre groupe qui peuvent vous punir pour cela. »

Norvège – Allemagne 1-5 (0-1, 1-3, 0-1)
Samedi 22 mai 2021 à 12h15 à la Riga Arena. Huis clos.
Arbitres : Andrew Bruggeman (USA) et Olivier Gouin (CAN) assistés de Nicolas Constantineau (FRA) et Dustin McCrank (USA).
Pénalités : Norvège 16′ (4′, 2’+10′, 0′) ; Allemagne 4′ (2′, 2′, 0′).
Tirs : Norvège 25 (8, 10, 7) ; Allemagne 26 (10, 11, 5).

Évolution du score :
0-1 à 19’44 : Plachta assisté de Mo. Müller et Seider
0-2 à 23’19 : Gawanke assisté de Brandt et Noebels (sup. num.)
0-3 à 26’04 : Pföderl assisté de Reichel et Noebels
0-4 à 30’35 : Reichel
1-4 à 36’21 : Lilleberg assisté de M. Olimb et Haga
1-5 à 44’41 : Bergmann assisté de Nowak et Krämmer

Norvège

Attaquants :
Emilio Pettersen (-3) – Ken Andre Olimb (-2) – Mats Rosseli Olsen (-1)
Sondre Olden – Mathias Trettenes (A) – Tobias Lindström
Michael Haga – Mathis Olimb (A) – Thomas Valkvæ Olsen
Martin Røymark (2’) – Magnus Brekke Henriksen (-1) – Tommy Kristiansen (-2, 2’)

Défenseurs :
Emil Lilleberg (2’+10’) – Jonas Holøs (C, -1)
Erlend Lesund (-1) – Stefan Espeland (-1)
Christian Kåsastul (-1) – Max Krogdahl (-1)
Ole Julian Holm (-1)

Gardien :
Henrik Haukeland

Remplaçants : Jonas Arntzen (G), Samuel Solem. En réserve : Henrik Holm (G), Christian Bull, Kristian Østby (D), Andreas Heier, Ludvig Hoff, Eirik Salsten (A).

Allemagne

Attaquants :
Tom Kühnhackl – Nicolas Krämmer (+2) – Tobias Rieder
Lukas Reichel (+2) – Marcel Noebels (A, +2, 2’) – Leo Pföderl (+2)
Markus Eisenschmid – Stefan Loibl – Matthias Plachta (+1)
Lean Bergmann – Maximilian Kastner (-1) – Frederik Tiffels (+1)

Défenseurs :
Moritz Müller (C, +1, 2’) – Moritz Seider (+1)
Marcel Brandt (+1) – Korbinian Holzer (A, +1)
Fabio Wagner (+1) – Marco Nowak (+1)
Jonas Müller – Leon Gawanke

Gardien :
Mathias Niederberger

Remplaçants : Felix Brückmann (G). En réserve : Niklas Treutle (G).

Les commentaires sont fermés.