Gap – Chamonix/Morzine (Ligue Magnus, 33e journée)

29

Les Rapaces sont dans une période positive. Revenu de Bordeaux avec la victoire (1-3), Gap a pris les trois points en voyage sur les 5 derniers déplacements (Rouen, Strasbourg, Nice Grenoble et Bordeaux). Seul Grenoble fait mieux avec 8 en voyage.

Les Rapaces restent sur une série de 10 matchs de championnat sans défaite dans le temps réglementaire. Gap a donc pris la tête du championnat mais chaque journée bousculera la hiérarchie car les 5 premiers se tiennent en 4 points. Avec 116 buts inscrits, les Haut-Alpins dominent l’offensive à égalité avec Rouen.

Les Pionniers eux sont dans les profondeurs du classement mais ont démontré des qualités pour piéger leurs adversaires. Victoire à Lyon en octobre (1-4) ou encore pris 1 point à Angers (3-2 t.a.b). D’ailleurs en première partie de saison, Chamonix-Morzine s’était imposé sur la glace de l’Alp’arena (3-4). Mais maintenant le temps presse pour prendre des points et se sortir d’une situation délicate. Stéphane Gros devra pallier l’absence de Gabin Ville et Edgars Homjakovs, toujours blessés, mais également de Ville Ahlgren reparti en Finlande.

Le groupe a subi des changements depuis le début de saison avec les départs de Galkins en Lettonie, Johann Saint-André à Toulouse et Kyle Haines en Grande Bretagne à Fife. En échange sont arrivés deux Canadiens sans équipe, Gaelan Patterson et Daniel Erlich, ainsi que l’international U20 français Gabin Ville. Natif de la vallée de Chamonix, il évoluait au Minnesota en LNAH. 

Les Pionniers prennent le début de partie dans le bon sens et organisent un échec avant gagnant en 2-1-2. À noter les quelques ratés dans les passes par deux fois pour Ross. Mais Gap obtient une supériorité rapidement. Le power-play est efficace sur le premier tir cadré de la partie. Isackson se balade dans le slot avec le palet et marque sur un déplacement en contournant Jason Missiaen (3’04 : 1-0).

Chamonix-Morzine répond du tac au tac avec Clément Masson qui s’infiltre rapidement et tire sur Fouquerel (5’05). Les Pionniers semblent dans de bonnes dispositions et s’imposent à l’avant. Ce moment fort est concrétisé par Schmitt qui marque contre son ancien club. Il reçoit une extra passe à la bleue offensive. Il part défier Fouquerel et le contourne pour inscrire l’égalisation (5’41 : 1-1).

GapCM1Sur la mise au jeu les Hauts-Savoyards repartent à fond avec un nouveau tir ras glace (5’59). Gap connaît un moment difficile et peine à retourner la partie. Les visiteurs gagnent des duels et obtiennent une supériorité. Lukacik  transmet à Numa Besson qui rate de peu la cage (7’40). Chamonix-Morzine prend sa chance et l’obtient. Sur un gros shoot à la bleue le palet s’écrase sur la bande derrière les buts et revient devant la cage. Moffatt est là pour pousser le puck en cage vide, Fouquerel ayant laissé un trou et n’a pas eu la vitesse d’exécution pour fermer son angle (7’53 : 1-2).

Et le show continue avec Masson qui donne pour Bogdanoff, en break et en vitesse mais qui tire à côté (8’30). Gap réagit et reprend le jeu à son compte. Lukacik est obligé de nettoyer un rebond sur une cage totalement vide (10’44). Di Dio Balsamo patine vite. Arrivé au cercle d’engagement de la zone offensive, il shoote. Le rebond est repris par King qui a suivi (11’24 : 2-2).

GapCM2Après dix premières minutes dominées par les Pionniers, les Rapaces décident de remettre les pendules à l’heure. Valier ramène le puck à l’avant tout en vitesse et centre pour Isackson, dans le slot, qui ne peut que toucher le palet du patin (13’36). Chamonix a du cœur et répond à cette intensité offensive. Les rouge et blanc s’emploient à presser fort et se projeter rapidement en contre. Ils gagnent des duels dans la zone du gardien gapençais, ils imposent leur pressing et gênent considérablement les Rapaces. Sur un regroupement devant les buts de Fouquerel, la tension est à son comble et les gants tombent. Moffatt et King sont pénalisés. Sur le jeu à 4 contre 4, Bernier joue en une-deux avec Ringrose qui ensuite transmet à Craige idéalement placé devant la cage (17’44 : 3-2).

Gap a trouvé des combinaisons de jeu qui sont à la fois efficace et bien construites, ce qui dénote par rapport au début de saison qui voyait l’entrée en zone immédiatement suivie d’un tir direct. Gap réitère la combinaison sur l’action suivante avec un duo Bouvet-Thillet. Sur le shoot, le gardien laisse un rebond. Le puck est poussé à plusieurs reprises et c’est Maurin Bouvet qui marque (18’29 : 4-2).

Chamonix a démontré de réelles capacités pour gêner Gap et une envie forte d’imposer son pressing. Les Rapaces ont mis du temps pour se dépêtrer de cette nasse et a subi le jeu haut-savoyard. Mais il a fallu une réaction forte et tout en vitesse pour reprendre les commandes du jeu et du score. Les Pionniers sont bien une équipe piégeuse et compliquée à jouer.

GapCM3Deuxième vingt : Gap débute en infériorité mais l’éternel poison Kyle Essery récupère un palet et part en contre, il contourne Missiaen mais le gardien américain ferme la porte (21’25). Gap défend maintenant tout en maitrise et empêche toute installation du jeu de puissance adverse. Au retour à égalité numérique, Jalbert et Erlich lance une offensive en deux contre un, mais Fouquerel stoppe les deux tirs successifs (23’43).

Les deux équipes se lancent chacune dans des contres rapides et se rendent coup pour coup. À signaler une grosse présence offensive d’Erlich. Quant au secteur défensif des Pionniers, la majorité des pucks sont récupérés et Gap perd des munitions pour attaquer. Les bleus trouvent les forces de reconstruire un temps fort et font tourner la rondelle en zone offensive. Rehus shoote à la cage mais c’est Numa Besson qui, malencontreusement, dévie le palet dans ses cages (28’53 : 5-2).  Di Dio Balsamo corse l’addition d’un tir rapide entre les jambières de Missiaen (29’21 : 6-2).

GapCM4Stéphane Gros prend un temps mort pour stopper l’hémorragie.  Chamonix-Morzine reprend son jeu vers l’avant mais Thomas Carr reçoit une passe depuis la zone défensive ; il entre en zone offensive face à Missiaen mais lance dans les bottes (30’02).

Le schéma de la partie ne va plus que dans un seul sens en direction des buts de Chamonix-Morzine. En infériorité, Gap se lance dans des contres. À la seconde du retour à égalité, Bernier, seul, contourne le gardien mais ne peut concrétiser (33’40). Les Pionniers trouvent bien des occasions mais ne cadrent pas les tirs. Gap continue sur ce rythme et garde le contrôle de la partie jusqu’à la sirène.

Troisième période ; Stéphane Gros fait entrer le gardien n°2, Jimmy Darier. Le portier n’a pas le temps de rentrer dans son match bien longtemps. Ringrose et Craige remontent le palet à toute vitesse et transmettent à Bernier au second poteau (40’38 : 7-2). Pas le temps de souffler, Thillet lance à la cage, d’un puissant shoot et transperce le portier (40’54 : 8-2).

GapCM5Chamonix-Morzine est pris à la gorge dès le début de la période mais trouve les moyens pour réagir. Jalbert répond avec un gros slap à la bleue. Fouquerel laisse un rebond mais se jette à terre pour geler la rondelle (42’07). Gap maintient un rythme infernal et ne laisse pas de palet à utiliser pour les rouges. Bernier y va de son doublé avec un puissant tir qui entre au ras du poteau (46’34 : 9-2).

Loin de s’effondrer les Pionniers continuent de jouer et répondent au défi physique à l’image de Moffatt au combat dans la bande face à King. Hascoet mène une offensive à 3 contre 1  qui est annihilé par le repli défensif gapençais (51’20). Gap tient le coup défensivement.

Dans le secteur de l’intensité Chamonix-Morzine trouve encore la force de s’avancer à la cage et le jeu va, du coup, dans les deux sens avec des contres incisifs : Thillet en solo, Erlich avec un tir à mi distance, Di Dio Balsamo dans un contre explosif. Mais Clément Masson sur une nouvelle échappée, contourne Fouquerel et réduit la marque (57’00 : 9-3). Reboostés, les Pionniers terminent sur une note positive avec Holecko qui trouve le poteau (57’56) et conservent encore le palet jusqu’ au buzzer final.

Magnifique partie qui s’est jouée devant nous ce soir ! Le score ne reflète absolument pas l’écart de jeu vu ce soir. Gap en grande forme a la vista et la réussite qui lui manquait en début de saison et devient la meilleure attaque du championnat. Mais Chamonix-Morzine a démontré beaucoup de volonté, de qualités offensives et d’intensité pour gagner des duels et des palets. Ce groupe a posé des problèmes aux Rapaces. Mais face à l’adversité, les bleus ont su trouver les moyens pour remporter la partie. Attention aux matchs pièges comme mardi où Gap ira défier Dijon dans sa petite patinoire de Trimolet. Les Pionniers, quant à eux, recevront une équipe des Gothiques d’Amiens en difficulté qui vient de concéder sa troisième défaite consécutive.

Élus meilleurs joueurs : Paul Schmitt pour Chamonix/Morzine et Marc-André Bernier pour Gap.

Réactions d’après match :

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : « Je trouve que le début de match a duré 40 minutes. J’ai dit aux joueurs ce que j’en pensais après le deuxième tiers. Je n’ai pas apprécié nos deux premiers tiers. J’ai trouvé qu’il y avait peu d’équilibre dans notre jeu. Offensivement c’est bien, on marque des buts (…) mais on n’a jamais maîtrisé le match sur les deux premiers tiers, on a accordé beaucoup trop d’occasions. Beaucoup trop de largesses, des joueurs qui essaient d’étirer leur temps de jeu, des défenseurs qui jouent devant des attaquants (…) Ce n’est qu’au troisième tiers qu’on n’a absolument rien donné, on a maîtrisé de bout en bout ces vingt minutes-là. (…) Il faut donner crédit à Chamonix, (…) c’est une équipe qui a beaucoup d’habileté, beaucoup de rapidité et est extrêmement dangereuse. Si on veut bien faire contre eux, il faut être rigoureux, il faut les respecter. (…) Maintenant ça va être plus compliqué. Tout le monde nous attend, on ne peut plus se cacher, on va faire face à toutes nos vulnérabilités ».

Gap – Chamonix/Morzine 9-3 (4-2, 2-0, 3-1)
Vendredi 13 janvier 2017 à 20h30 – Alp’arena. 1821 spectateurs.
Arbitres : M. Rauline assisté de M. Barbez et M. Barcelo
Mises au jeu : Gap 22 (9, 6, 7) ; Chamonix/Morzine 17 (5 ; 7 ; 6)
Pénalités : Gap 16′ (8′, 4′, 4′) ; Chamonix/Morzine 8′ (6′ ; 0′; 2′)
Tirs : Gap 41 (13, 12, 16) ; Chamonix/Morzine 24 (12, 9, 3)

Évolution du score :
1-0 à 03’04 » : Isackson assisté de Ross
1-1 à 05’41 » : Schmitt assisté de Jalbert et Patterson
1-2 à 07’03 » : Moffatt assisté de Lukacik et Erlich
2-2 à 11’24 » : King assisté de Di Dio Balsamo et Mc Eachen
3-2 à 17’44 » : Craige assisté de Bernier et Ringrose
4-2 à 18’29 » : Bouvet assisté de Mc Eachen et Thillet
5-2 à 28’53 » : Rehus assisté de Ross et Bernier
6-2 à 29’21 » : Di Dio Balsamo assisté de Serer et Carr
7-2 à 40’38 » : Bernier assisté de Ross et Craige
8-2 à 40’54 » : Thillet assisté de Faure et Rech
9-2 à 46’34 » : Bernier assisté de Ringrose et Mc Eachen
9-3 à 57’00 » : Masson assisté de J. Besson et Hascoet

Gap

Attaquants :
Branislav Rehus – Sean Ringrose – Marc-André Bernier
Dimitri Thillet – Maurin Bouvet – Anthony Rech
Marius Serer – Kevin King – Cédric Di Dio Balsamo
Benoit Valier – Kyle Essery – Christian Isackson
Joris Rama

Défenseurs :
Jesse Craige – Max Ross
Patrick Mc Eachen – Kristaps Bazevicks
Raphael Faure – Thomas Carr
Loïc Chapelier

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Pierre Crinon, Dave Labrecque, Kevin Da Costa.

Chamonix/Morzine

Attaquants
Arnaud Hascoet – Clément Masson – Lou Bogdanoff
Paul Schmitt – Peter Holecko – Eetu Karvinen
Daniel Erlich – Pierre-Antoine Devin – Luke Moffatt
Josselin Besson – Peter Hrehorcak

Défenseurs :
Dominic Jalbert – Vladimir Lukacik
Numa Besson – Carl Hudson
Théo Lanvers – Clément Colombin
Gaelan Patterson

Gardien :
Jason Missiaen puis Jimmy Darier à 40’00

Absents : Ville Ahlgren, Edgars Homjakovs et Gabin Ville

Les commentaires sont fermés.

ut dolor. Nullam lectus Praesent Phasellus libero. sem, libero eleifend