Gap – Amiens (Ligue Magnus 2017/18, 4e journée)

389

Les Rapaces de Gap viennent de s’imposer sur la glace de Mériadeck dans un match chaud bouillant (2-4). Le jeu défensif a été intense pour tenir les 41 tirs à 23 en faveur des Boxers. Jeff Lerg s’est montré une nouvelle fois indispensable. Ce soir les Gothiques d’Amiens posent leur patins à l’Alp’arena après leur victoire 4-1 contre Strasbourg.

Les Picards disposent du meilleur gardien, après trois journées, Henri-Corentin Buysse, avec 97,6% d’arrêts. Il s’agit d’un duel de haut niveau puisque Jeff Lerg est actuellement deuxième avec 96%. Mais ce soir Amiens aligne son back-up, bien connu puisqu’il s’agit du Gapençais Lucas Savoye qui arrive après deux saisons à Épinal. Il est titularisé dans pour ce match dans sa ville natale.

La défense est expérimentée avec le recrutement de l’Isérois Nicolas Favarin. Il totalise 483 matchs en Ligue Magnus avec Villard-de-Lans et Grenoble. Après une saison à Strasbourg, le Rouennais Léo Guillemain change de club. Amiens a renforcé les arrières avec trois joueurs expérimentés : le Finlandais Lauri Kärmeniemi jouait avec Soligorsk en Biélorussie mais il a évolué 144 fois en Mestis avec le meilleur plus minus. Le canadien Todd Perry arrive de Reading en ECHL et a une expérience de 113 parties en AHL. Enfin le Slovaque Ondrej Smach est transféré de Kosice, où il a accumulé une stat de +39 en saison régulière. Sa carrière repose sur 369 matchs d’Extraliga tchèque et 197 en Extraliga slovaque.

Au rayon des attaquants, les Gapençais affronteront un joueur bien connu avec Kevin Da Costa. Elie Marcos est de retour au club après 9 saisons passées à Strasbourg. L’international slovène Anze Kuralt est connu comme l’un des meilleurs avants du championnat. Amiens a recruté un jeune Canadien avec Tommy Giroux de l’Université de Québec 3 rivières (27 parties-30 points). Il a fait une fin de saison en ECHL (15 matchs-10 points) à Norfolk. Et le gros coup semble être Janne Laakkonen qui arrive du Neman Grodno (champion biélorusse en titre). Il a pointé 55 fois en 52 matchs. Il totalise en SM Liiga 567 matchs et 373 points.

Amiens fait sans Perry, Bault, Coulaud et Marcos tandis que et Gap compte l’absence de Thillet, Arnaud Faure et Lacheny.

Un tiers de très haut niveau

La partie commence juste après l’inauguration du fanion de Champion de France 2017. Le rythme est rapide et les deux teams se contrôlent. Jérémie Romand provoque la première occasion. Derrière la cage, il passe sur le côté et remet sur Lerg (1’45). Et Glen répond avec un shoot depuis le cercle d’engagement droit parfaitement capté par Lucas Savoye (3’10). Amiens impose un très gros rythme et un jeu physique appuyé. Les blancs sont rapidement sur le joueur adverse. Gutierrez fonce à l’avant avec Scheid. La défense amiénoise est pénalisée sur l’action. En infériorité il faut noter la vista de Giroux qui capte le puck et envoie au bout de la patinoire. Par la suite le jeu de puissance s’installe et McCormack reprend d’un tir rapide dévié par les bottes du portier (5’44). Romand parvient tout de même à traverser la défense gapençaise et à envoyer la rondelle sur West qui ne peux pas reprendre correctement.

Amiens reste dangereux à tous les instants de la partie. Au retour à cinq, Narbonne envoie un gros shoot de la bleue, ce qui lance l’opération pilonnage des cages de Lerg. Trabucco, parfaitement décalé et seul, lance dans la mitaine du portier qui faillit et lâche le puck. Les Gothiques multiplient les charges à tout va. Ils sont les plus solides dans le contrôle du palet. Mais Scheid joue les feux follets, fait la passe à Ritt, le tout avec un tour sur lui-même. Du coup cette action provoque la faute. Gap ne laisse pas passer l’occasion. Dans un jeu à trois, David Glen conclut par un tir à mi-distance (12’42 : 1-0).

Les Rapaces gagnent des combats et imposent l’impact physique à l’image de Suire qui s’effondre sur la charge de Ross. Mais une relance de derrière la cage de Lerg offre un caviar à Giroux qui intercepte la rondelle et crucifie le gardien (15’07 : 1-1).

Campbell trouve tout de même une bonne occasion. Le palet est bloqué entre le poteau et le patin de Savoye. Amiens a eu chaud mais le momentum reste picard. De plus les Amiénois augmentent la cadence pour finir le tiers à fond, à l’image de Smach qui se jette en avant pour faire la déviation. Dans ce moment faible, Gap s’accroche et trouve quelques ouvertures. Crinon traverse tout le rideau des blancs et place le palet à côté des buts. Mais dans la toute dernière minute, Glen, placé derrière la cage, remet devant pour Scheid qui perfore la cage (19’47 : 2-1).

Gap reprend l’avantage au meilleur moment et a réussi à contenir une équipe intense, rapide et très dangereuse. Amiens n’est pas venu pour rigoler et a hissé la partie à un très haut niveau.

Gap fait basculer la partie

La physionomie de la partie est différente à la reprise. Les Rapaces sont revenus sur la glace dans l’intention de gagner la bataille de la possession de la rondelle. Ils subissent nettement moins le jeu adverse et captent des pucks sur des interceptions de passes. Suire laisse la rondelle en passe abandon pour Herra Mione mais Lerg est couché au sol pour empêcher le tir (22’28). Le jeu des bleus prend encore plus d’ampleur avec une série de passes et combinaisons collectives bien senties. Sur une sortie de zone très rapide, Scheid en mouvement reprend le puck au second montant (24’10 : 3-1).

Le coup est dur et Gap appuie là où ça fait mal. Campbell évite, avec dextérité, le joueur couché au sol qui veut bloquer le tir. Par la suite le shoot est bloqué difficilement par Savoye et dans la poussée qui suit le palet rentre dans la cage. L’arbitre refuse le but pour une charge sur le gardien (24’39). Ce n’est que partie remise mais les bleus ont bien l’intention de pousser jusqu’au bout ! Le rythme haut-alpin est infernal et on ne retrouve pas, pour le moment, le patinage intense des Gothiques. Amiens subit et a beaucoup de difficultés à répondre au choc et mener une construction offensive. À l’image de Balsamo qui par son agressivité gagne un bon palet en zone défensive. De nombreuses passes sont interceptées car Gap s’impose dans de petits périmètres. La prestation tourne au numéro avec McDonald qui sur un 360° fait la passe pour Bouvet.

Mais les Gothiques reprennent le chemin le plus simple vers la cage, après ce choc gapençais. Nico Favarin sonne la charge en donnant à Halley. Le Canadien shoote en première intention et Lerg repousse la rondelle. Favarin a suivi et provoque un nouveau tir. Le portier dévie de la plaque (29’57). Jeff Lerg s’impose par son jeu de déviations et arrêts réflexes. Dans une autre configuration, il se jette au sol pour arrêter l’offensive de West et Olive. L’arbitre siffle une pénalité sur Raux un peu contestable. En supériorité, Trabucco nous gratifie d’un slap surpuissant qui frappe le poteau (31’15). Mais le gardien américain offre un festival d’arrêts pour tuer la pénalité.

On admire le niveau de Romain Gutierrez qui s’affiche comme un très bon joueur de ce championnat. Sa reprise d’une puissance extrême passe à côté des buts et se fracasse contre la vitre (32’40). Alors qu’Amiens semble revenir, Campbell surgit et en patinage arrière envoie une longue passe millimétrée à Gutierrez qui reprend de loin (37’54 : 4-1).

Les Gothiques encaissent une nouvelle fois un point en fin de période. Gap est intenable d’efficacité. Le temps fort se poursuit et étouffe le team picard. Amiens a les pires difficultés à sortir de sa zone. Seul Olive parvient à shooter dans les dernières secondes. Lerg dévie de l’épaule (39’46).

Les Rapaces ont démontré une capacité à retourner une situation compliquée et à imposer un rythme fort. La qualité technique des joueurs commence à se révéler en ce début de saison.

Amiens ne revient pas

Troisième tiers : les Picards décident d’en découdre dés le début. Suire provoque un arrêt en deux fois du portier américain (41’21). Gap est présent sur l’homme et pousse Amiens à réagir vite. Mais ce qui n’empêche pas un gros jeu devant les buts bleus. Le palet passe plusieurs fois devant les cages, toutefois personne ne peut reprendre ou placer le puck sur le cerbère. Sur une mise au jeu gagnée, Prissaint tire, en one-timer, sur le portier masqué (42’18). Tommy Giroux impose sa vitesse et shoote rapidement. Le rebond est repris par Anze Kuralt et Lerg freine le palet qui reste libre juste devant la zone bleue. La défense nettoie en urgence. Amiens a eu sa plus grosse occasion depuis un moment (43’16). C’est bien Amiens qui fait le jeu mais éprouve des difficultés pour contrôler la zone adverse. Romand ne peut que tirer, puissamment, de la bleue.

Les jeunes Hauts-Alpins (Gap/Briançon) sont bien présents dans la partie. Loïc Farnier place ainsi une charge solide sur Kevin Da Costa. Gap subit une nouvelle pénalité et Giroux fait encore preuve de danger en repiquant devant la cage et loge une passe du revers non exploitée (48’10). Trabucco utilise son gros lancé, mais Gap est parfaitement en place et sort sans encombre du box-play. Amiens n’y arrive pas et, pire, Balsamo envoie un lancé fuyant, sur une passe de Campbell. La rondelle traverse le trafic et surprend Savoye, masqué (49’48 : 5-1).

Mais le découragement ne pèse pas sur les Amiénois avec Suire qui fait le tour de cage et place le palet dans les buts vides. Lerg couché sur la première action n’a pas pu revenir (50’05 : 5-2).

La tension monte. Quelques échauffourées sans gravité sont pénalisées avec Karmeniemi et Gutierrez sur le banc. Ces prises de chou peu graves sont sifflées, ce qui n’est pas d’une utilité quand les gants ne sont pas tombés. Résultat, Gap obtient une double supériorité. Un superbe coup de crosse de McDonald lève le puck au-dessus du joueur amiénois couché au sol pour bloquer la passe. Le tir qui suit au second poteau est parfaitement capté par Lucas Savoye. Maintenant le portier blanc fait le show avec une superbe mitaine aérienne sur le tir de la bleue de Campbell (55’28). Sur la fin de match, le jeu va d’une cage à l’autre mais plus rien n’aboutit car les défenseurs prennent le dessus.

Gap, pris à la gorge en début de match, a développé son jeu et son impact, que les Gothiques n’ont pu égaler. Une nouvelle fois le secteur défensif a été solide, associé à un Jeff Lerg imposant dans ses arrêts. La sauce commence à prendre mais méfiance pour l’avenir et « restons concentrés » comme le déclarent les joueurs en fin de match. Du côté gothique, cela semble avant tout un accident de parcours tant l’équipe a démontré une volonté importante et une vitesse impressionnante pour la ligue Magnus. Cette équipe sera sûrement compliquée à jouer dans l’avenir.

Vendredi, Amiens recevra les Dragons de Rouen dans un derby explosif entre les deux ennemis historiques. Surtout que Rouen n’aura surement pas apprécié la défaite à domicile contre Bordeaux (6-7). Gap se déplacera dans la « nouvelle » patinoire d’Épinal auréolée d’une tribune supplémentaire.

Élus meilleurs joueurs : Louis Olive et Eric Scheid.

 

Gap – Amiens 5-2 (2-1, 2-0, 1-1)
Mardi 19 septembre 2017 à 20h30 – Alp’arena. 1524 spectateurs
Arbitres : Laurent Garbay assisté de Gwilherm Margry et Eric Briolat
Pénalités : Gap 8′ (0’, 2’, 6’) ; Amiens 10’ (4’, 0’, 6’)
Tirs : Gap 26 (9, 7, 10) ; Amiens 24 (6, 9, 9)

1-0 à 12’42 : Glen assisté de Gutierrez et Scheid (sup.num.)
1-1 à 15’07 : Tommy Giroux
2-1 à 19’47 : Scheid assisté de Glen et R. Faure
3-1 à 24’10 : Scheid assisté de Gutierrez et David Glen
4-1 à 37’54 : Gutierrez assisté de McCormack et Campbell
5-1 à 49’48 : Di Dio Balsamo assisté de Raux et Campbell
5-2 à 50’05 : Suire assisté de Romand et Smach

Gap

Attaquants
Romain Gutierrez – David Glen – Eric Scheid
Marius Serer – Cédric Di Dio Balsamo – Jack Lewis
Devin Tringale – Chad Mc Donald – Robin Colomban
Fabien Métais – Evan Ritt – Loic Farnier

Défenseurs
Graeme Mc Cormack – Max Ross
Damien Raux – Tim Campbell
Raphaël Faure – Pierre Crinon
Maxime Ritz

Gardien
Jeff Lerg

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Dimitri Thillet, Arnaud Faure, Yoanne Lacheny.

Amiens

Attaquants
Kevin Da Costa – Joe West – Jeremie Romand
Mario Valery Trabucco – Anze Kuralt – Tommy Giroux
Janne Laakonen – Rudy Matima – Louis Olive
Lucas Herra Mione – Thomas Suire – Philippe Halley

Défenseurs
Axel Prissaint – Jonathan Narbonne
Léo Guillemain – Lauri Karmeniemi
Nicolas Favarin – Ondrej Smach

Gardien
Lucas Savoye

Remplaçant : Henri Corentin Buysse (G). Absents : Todd Perry (blessé 6 semaines), Elie Marcos (épaule), Romain Bault, Loïc Coulaud.

Les commentaires sont fermés.

elit. risus accumsan ut velit, ipsum