HA
top

Les hockeyeurs russes demandent à Poutine d’aller quand même aux JO

428

La menace de la KHL de boycotter les JO le mois dernier n’a rien changé à la décision du Comité International Olympique, qui a décidé ce jour que la Russie serait exclue en tant que telle des Jeux olympiques 2018 en sanction contre les cas de dopage institutionnalisés découverts il y a quatre ans à Sotchi. Les athlètes russes ayant suivi un protocole de contrôle et n’ayant rien à se reprocher seront autorisés à participer, mais à titre individuel, sans représenter la Russie. L’invitation de ces athlètes propres sera supervisée par la nouvelle autorité de contrôle mise sur pied le mois dernier par l’Agence mondiale antidopage (AMA), autorité dirigée par Valérie Fourneyron (ancienne ministre des sports et ancienne médecin des Dragons de Rouen).

Cela, bien sûr, si les Russes, sans même parler de la seconde menace de boycott par la KHL, ne mettent pas la première menace à exécution, qui est de ne pas laisser partir leur équipe de hockey si elle ne peut pas jouer sous le maillot russe et avec son hymne et son drapeau.

Tout le monde est dans l’expectative de la décision officielle du président russe, mais maintenant que le cas est concret, les joueurs ont très clairement fait leur choix et dégainé vite : ils ont écrit une lettre à Vladimir Poutine pour lui demander de pouvoir participer aux JO. Ilya Kovalchuk l’a expliqué dans Sport Express : « Nous sommes juste des athlètes qui nous entraînons tous les jours et rêvons de représenter notre pays. Oui, on a pris notre drapeau et notre hymne, mais on ne nous a pris notre honneur et notre conscience ! Nous savons que nous sommes russes et que nous représentons le meilleur pays au monde. Je pense que nous fans nous soutiendront encore plus. »