HA
top

Ocelári Trinec – Brynäs IF (CHL, 1/4 aller)

45

Place aux quarts de finale pour la Champions Hockey League avec notamment un affrontement suédo-tchèque. L’Ocelári Trinec accueille le Brynäs IF, deux équipes qui n’ont jamais atteint ce stade la compétition.

Logo Ocelari TrinecAu tour précédent, les Suédois de Gävle avaient écarté Mannheim, non sans heurts. Brynäs n’avait remporté les deux manches que par un but d’avance sur les Allemands, mais c’est surtout l’agression de Thomas Larkin qui avait marqué les esprits. Déjà sujet aux commotions durant sa carrière, Daniel Paille en a contracté une autre, il est indisponible pour une durée indéterminée. Plus que le geste, le camp du BIF avait fustigé la sanction bien trop timide à leurs yeux : quatre matchs de suspension en CHL alors que les Adler sont éliminés.

Le club suédois avait même parlé de boycott. Mais en ce mardi soir, il n’en est rien. Les Suédois ont fait le voyage en Moravie-Silésie pour y affronter l’actuel troisième de l’Extraliga tchèque. Les Tchèques ne comptent faire aucun traitement de faveur, en témoigne cette banderole des fans du dragon : « Ocelári Trinec, le cauchemar suédois avant Noël ». On se rappellera en effet qu’avant Brynäs, Trinec avait éliminé une autre équipe suédoise, Malmö.

Brynäs se met en difficulté d’entrée. On ne joue que 96 secondes lorsque Adam Boqvist est sanctionné, une pénalité qui n’aura finalement aucune incidence. Mais à défaut de but, cela permet à Trinec d’imprimer un rythme élevé. Les Tchèques sont agressifs dans le jeu, cela tourne bien mais ce sont surtout des lancers lointains qui mettent en appétit le gardien suédois, Linus Fernström. Il faut attendre la 8e minute pour voir Polanský, posté dans l’enclave, obtenir la première occasion franche.

Le dragon tchèque devient dangereux, et derrière, son talentueux portier Šimon Hrubec préserve le score vierge, en dépit d’un développement plus fluide des actions suédoises. Il est vigilant devant Kevin Clark, puis il réalise une parade magistrale, un double arrêt devant Daniel Mannberg et Jacob Blomqvist. Le score restera à 0-0 avant la pause, malgré une dernière occasion dangereuse de Ružicka.

En deuxième période, le jeu est plus équilibré. Bjurström et Ölund sollicitent Hrubec alors que le mur suédois Linus Fernström doit stopper Michal Kovařčík, qui avait réussi à déborder Gunderson. Le premier but interviendra sur une action confuse. A l’issue d’un rush rapide de Brynäs, Kevin Clark frappe mais Adamek le contre… sans s’en rendre compte, et dans la confusion Andrew Miller en profite (0-1, 38’48 »). C’est un coup de massue pour Trinec, d’abord étouffé par un temps fort de Brynäs, puis incapable de profiter d’un double avantage numérique en fin de deuxième période période.

Au début du troisième tiers-temps, l’Ocelári Trinec débute néanmoins à 5 contre 4. Finalement, cela permet à Daniel Rákos, servi plein champ par Tomáš Marcinko, d’égaliser (1-1, 40’25 »). Et trois minutes plus tard, d’une frappe puissante, Martin Adamský permet cette fois-ci aux Tchèques de mener au score pour la première fois du match. Brynäs voit ce match aller lui filer entre les mains, surtout qu’Aron Chmielewski inscrira le but du K.O. après un centre parfait de Kovařčík (3-1, 52’21 »).

Hormis une grosse opportunité de Miller, superbement bloqué de la jambière par Hrubec, Brynäs lâche définitivement le match avec deux buts de retard. Retard qu’il faudra combler pour les Suédois à domicile la semaine prochaine, s’ils veulent atteindre le dernier carré de la CHL.

HC Ocelári Trinec – Brynäs IF 3-1 (0-0, 0-1, 3-0).
Mardi 5 décembre 2017 à 17h00 à la Twerk Arena de Trinec. 4081 spectateurs.
Arbitrage de Manuel Nikolić et Marc Lemelin assistés de Jiří Gebauer et Jiří Ondráček.
Pénalités : Trinec 6′, Brynäs 8′.
Tirs : Trinec 36, Brynäs 30.

Évolution du score :
0-1 à 34’48 » : Miller assisté de Clark et Kilström
1-1 à 40’25 » : Rákos assisté de Marcinko et Mikulík
2-1 à 43’45 » : Adamský assisté de Polanský et Irgl
3-1 à 52’21 » : Chmielewski assisté de Kovařčík et Kovařčík

Ocelári Trinec

Attaquants :
Daniel Rákos (-1) – Tomáš Marcinko – Martin Ružicka (A, -1, 2′)
Vladimír Dravecký (2′) – Milan Mikulik (2′) –  David Cienciala
Martin Adamský (A, +1) – Jirí Polanský (+1) – Zbynek Irgl (+1)
Aron Chmielewski (+1) –  Michal Kovarcík – OndřejKovařčík (+1)

Défenseurs :
Milan Doudera – Lukáš Krajicek (C, +1)
David Musil (+1) – Tomáš Linhart (+1)
Lukáš Kovář – Marián Adamek (-1)
Vit Chistov – Bohumil Jank

Gardien :
Šimon Hrubec

Remplaçant : Peter Hamerlík (G).

Brynäs IF

Attaquants :
Andrew Miller (+1) – Jesper Jensen (+1) – Kevin Clark (+1)
Alexander Bjurström (-1) – Linus Ölund (-1) – Aaron Palushaj (-1)
Johan Alcén (-1) – Jacob Blomqvist (C, 2′) – Daniel Mannberg (-1)
Marcus Westfält (-1, 2′) – Jesper Boqvist (-1) – Christopher Liljewall
Samuel Asklöf

Défenseurs :
Marcus Ersson – Ryan Gunderson (A, -1)
Lukas Kilström (A) – Adam Boqvist (+1, 2′)
Lucas Carlsson (-1) – Henrik Larsson (2′)

Gardien : Linus Fernström

Remplaçant : David Rautio (G).