Växjö Lakers – Bílí Tygri Liberec (CHL, demi-finale retour)

180

Hormis les Finlandais du JYP et les Tchèques de Trinec, les demi-finales de Champions Hockey League voient également s’affronter les Suédois de Växjö et les Bílí Tygri Liberec, l’autre club tchèque encore engagé.

Les deux équipes se sont quittées la semaine dernière sur un score de parité, 1-1. L’équation est donc simple : le vainqueur du match retour sera qualifié pour la grande finale européenne. À domicile, Växjö part favori mais Liberec a été particulièrement redoutable cette saison sur les glaces adverses en CHL.

Les « Tigres blancs » doivent désormais se contenter de la coupe d’Europe, n’ayant plus grand chose à attendre en championnat, dans le fond du classement avec deux nouvelles défaites cette semaine. Jaroslav Janus, remarquable au match aller, est confirmé devant les buts tchèques. De son côté, le coach des Lakers Sam Hallam a choisi de titulariser l’expérimenté Viktor Fasth pour ce match-clef.

Et c’est Växjö qui donne le tempo avec une première accélération dangereuse d’Elias Pettersson, puis des essais de Lundberg et Calof bien placés devant le but. Bousculés, les Tchèques sont poussés à la faute, en l’occurrence Ladislav Šmíd. Un jeu de puissance dont profitent rapidement les Suédois grâce à une reprise limpide de Pettersson qui envoie le puck dans un trou de souris côté gant (1-0, 05’50). Le calvaire ne fait que commencer. La défense de Liberec est ballotée de gauche à droite, Brendan Shinnimin en profite pour solliciter Martin Lundberg, démarqué poteau droit (2-0, 06’26).

Totalement dépassé, Liberec est tenu à la jugulaire et ne parvient pas à se libérer. Lukáš Jašek, devant son enclave, rate son dégagement, et Linus Fröberg, qui passait par là, en profite (3-0, 15’35). Le navire tchèque coule déjà, mais Liberec a ensuite l’occasion de retrouver son souffle grâce à une pénalité sifflée contre Kiiskinen. Lakatoš est le plus dangereux, avec une première frappe, mais surtout en loupant un palet qui longeait la ligne de but dans le dos de Fasth. Après vingt minutes de jeu, Växjö survole son match, 3-0 et 17-7 aux tirs.

Les Suédois ne laissent aucun répit, conservant le même rythme en seconde période. Et Janus ne peut rien face à un 2 contre 1 des Lakers, Janne Pesonen à droite sert Tuomas Kiiskinen (4-0, 21’40). Les affaires des visiteurs ne s’arrangent pas lorsque Pyrochta charge trop violemment Pesonen, Liberec doit subir une double infériorité numérique, phase heureusement passée sans encombres pour les Tchèques. Ceux-ci arriveront même à réduire le score grâce à Petr Jelínek, déviant un lancer de Lukáš Krenželok (4-1, 39’10).

Ce but ne contrariera pas les plans de Växjö. Högberg, plein champ, n’est pas loin du cinquième but à l’entame du dernier tiers. La domination suédoise est telle qu’elle pourrait laisser songeur le gardien Viktor Fasth. Celui-ci est d’ailleurs un peu trop distrait derrière son but, surpris par le jaillissement de Lakatoš, ce dernier manque de peu le but. Mais le plus à plaindre, c’est Janus, une fois de plus battu. Pontus Netterberg récupère le puck dans sa moitié de zone et file en 3 contre 1, l’ailier des Lakers se charge lui-même de la sanction (5-1, 52’12). Et à deux minutes de la fin, Elias Pettersson, servi par Kiiskinen, est à la finition d’un autre contre des Lakers (6-1, 58’15).

Laborieux cette fois-ci, Liberec n’a pas survécu à ce match. Janus n’a pas permis le miracle et le jeu offensif a été trop discret, surtout mis en lumière par les éclats de Ordoš et Lakatoš, qui ont tout de même forcé une superbe parade de Fasth, Växjö mérite totalement sa qualification en finale et perpétue la bonne série suédoise. Pour la quatrième fois en quatre éditions, au moins un club suédois atteint la finale de la Champions Hockey League. Les Lakers défieront les Finlandais du JYP le 6 février prochain.

 

Växjö Lakers – Bílí Tygri Liberec 6-1 (3-0, 1-1, 2-0)
Mardi 16 janvier 2018 à 18h30 à la Vida Arena de Växjö. 4711 spectateurs.
Arbitrage de André Schrader et Daniel Piechaczek assistés de Ludvig Lundgren et Henrik Pihlblad.
Pénalités : Växjö 4′, Liberec 6′.
Tirs : Växjö 36, Liberec 17.

Évolution du score :
1-0 à 05’50 : Pettersson assisté de Martinsson et Pesonen (sup. num.)
2-0 à 06’26 : Lundberg assisté de Shinninmin et Calof
3-0 à 15’35 : Fröberg assisté de Netterberg et Welch
4-0 à 21’40 : Kiiskinen assisté de Pesonen et Persson
4-1 à 39’10 : Jelínek assisté de  Krenželok et Ševc (sup. num.)
5-1 à 52’12 : Netterberg
6-1 à 58’15 : Pettersson assisté de Kiiskinen et Welch

Växjö Lakers

Attaquants :
Martin Lundberg (+1) – Brendan Shinnimin (+1) – Andrew Calof (+1)
Tuomas Kiiskinen (+2, 2′) – Janne Pesonen (+2) – Elias Pettersson (+2)
Jonas Røndbjerg (+2) – Linus Fröberg (+2) – Pontus Netterberg (+2)
Liam Reddox (C) – Erik Josefsson – Adam Brodecki
Nils Carnbäck

Défenseurs :
Eric Martinsson – Arvid Lundberg
Joel Persson (+2) – Daniel Rahimi (+4)
Linus Högberg (+1) – Noah Welch (+1, 2′)
Oliver Bohm (+2)

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Victor Andrén (G).

Bílí Tygri Liberec

Attaquants :
Lukáš Krenželok (-1) – PetrJelínek (A, -1) – Martin Bakoš (-1)
Jan Ordoš (-3) – Dominik Lakatoš (-3) – Lukáš Jašek (-3)
Zdenek Král (-1) – Mário Bližnák (-1) – Matej Psota (-1)
Daniel Špacek – Kryštof Hrabík –  Lukáš Vantuch

Défenseurs :
Martin Ševc (C, -2) – Filip Pyrochta (-2, 4′)
Ladislav Šmíd (A, 2′) – Adam Jánošík (-1)
Lukáš Derner (-3) – Jakub Husa (-1)
Jan Bednár (-1)

Gardien :
Jaroslav Janus

Remplaçant : Roman Will (G).

Les commentaires sont fermés.

leo adipiscing Praesent in Donec mi, commodo Aliquam