Gap – Chamonix (Ligue Magnus, 11e journée, match en retard)

197

Dernier match de saison régulière à domicile pour les Rapaces avec la deuxième réception de Chamonix en deux jours. La veille Gap s’est imposé (8-3) contre les Pionniers pour la 43e journée. Les deux équipes remettent ça le jour de la célébration des 80 ans du club pour jouer ce match en retard.

Chamonix fera sans Fujerik, Tassery, Luke et Luomi. Les absents gapençais sont Aurélien Bertrand, Max Ross absent depuis 4 matchs, mais voit le retour de Maurin Bouvet.

Gap cherche la troisième place alors que Cham’ prépare déjà les play downs. Statistiquement, Gap est supérieur à domicile avec 11 points pris sur les 5 dernières rencontres à l’Alp’arena, alors que les Pionniers n’en ont glané que 3 sur les 5 derniers voyages.

Avant la rencontre, le président Jérôme Escallier prend la parole pour l’anniversaire des 80 ans du club et annonce le renouvellement de la subvention de la mairie de Gap. Pour représenter l’histoire du club, c’est Charles Libermann qui prend la parole pour parler de ses débuts dans le hockey. Il a porté le maillot de l’équipe de France aux jeux Olympiques de Grenoble en 1968.

Le défenseur gapençais Tim Campbell organise la première occasion en transmettant dans le slot pour Scheid qui contourne le portier sans pouvoir remettre dans les filets. Le trafic a fait son effet pour bloquer les attaquants noirs (0’25). Le pressing avant de Gap permet de s’installer, mais sans concrétisation possible. Les blancs sont solides derrière et gène les shoots gapençais. L’impact empêche, par contre, Cham’ de sortir de sa zone. La partie est entre les mains de Gap mais la qualité des tirs laisse à désirer. Beaucoup sont hors cadre. Sabol passe un début de partie tranquille. Par contre le retour de Bouvet fait du bien avec ses récupérations de palets.

La vista et la vision de Crowder lui permettent d’envoyer devant sur Andersen, bien esseulé dans le slot. Par contre il ne parvient pas à reprendre le palet devant la cage (6’00). Seule tentative concrète d’offensive pour les pionniers, pour le reste R.A.S. ! Gap tient la partie sans démontrer de redoutables offensives, mais Cham’ est pris physiquement dans sa zone défensive. Les bleus montent en rythme et accélèrent le jeu pour trouver une ouverture à l’image de Linsmayer qui donne la bleue pour Campbell. Le défenseur déboule à pleine vitesse et envoie un puck à pleine puissance qui va se fracasser dans les plexis (9’53).

En deuxième partie de tiers, Chamonix donne lui aussi du patin pour pointer le nez à la fenêtre. Andrew Johnston récupère un palet face à McCormack et part en 2 contre 1. Mais là encore Henric Andersen est trop court pour reprendre sa passe au second poteau (14’25). Les deux équipes tentent de mettre du rythme, mais sans pouvoir cadrer ou réaliser le jeu parfait. Cham’ tient le jeu défensivement avec quelques duels gagnés mais subit plus qu’il n’en faut pour se sortir de cette pression. Seul le trio Andersen/Johnston/Crowder semble dangereux, sans construire une attaque solide. Sur une crosse haute volontaire contre Lewis, c’est Evan Ritt se décale et place le palet sous la barre (19’25 : 1-0).

Durant un premier tiers largement dominé par les Rapaces, l’efficacité n’a pas été au rendez-vous. Les Pionniers quant à eux n’ont eu que très peu de jeu vers l’avant en subissant l’intensité des noirs. On a assisté à une première période volontaire du côté des Gapençais mais peu productive. Les Chamoniards n’ont pas démontré une qualité de jeu très solide.

Gap continue son jeu dynamique vers l’avant et Gutierrez dévie juste devant le portier en pointe d’attaque sur une passe de Bouvet (21’12). Les fautes de contrôle de palet, par deux fois, à la bleue offensive, dont une de Linsmayer, annihilent le jeu des locaux. Johnston en profite et part vers l’avant, il est couvert et ne peut shooter. En supériorité, Arnaud Faure est bien présent. Il place un bon shoot et une belle passe, qui ne trouve pas preneur devant la cage vide. Au retour au complet, Puhakka, Tringale et McDonald jouent en trois passes et concluent par un tir dans les bottes de Sabol (27’14).

Les palets ont toujours du mal à trouver leur destinataire. Loizeau transmet après une mise en jeu gagnée en zone défensive. Personne ne reçoit la rondelle, mais dans un deuxième temps, Pulliainen trouve la barre sur un shoot à mi-distance (27’42). Les blancs remettent de la vitesse mais semblent en retard sur les courses au palet. La persévérance paie, le palet gagné dans la bande arrive à Numa Besson qui nettoie la lucarne avec l’aide d’une déviation d’Erdugan (29’12 : 1-1).

La rigolade ne dure pas longtemps car sur une nouvelle crosse haute « insoutenable » sur Linsmayer, le jeu se poursuit en pénalité différé et l’action permet à Bouvet, totalement seul au poteau, de reprendre l’avantage (29’51 : 2-1).

Sur un second jeu de puissance, le tir tendu de Raux traverse le trafic mais les Pionniers répondent par des actions dangereuses sur le joueur adverse. Cette méthode de s’attaquer à l’intégrité du joueur dans le championnat semble se développer. L’attente des fans est plutôt de voir le jeu progresser qualitativement. Raux envoie un missile bien suivi par Linsmayer sur le rebond (31’14). Cette phase de jeu de puissance est très dynamique et voit plusieurs bons schémas collectifs comme le duo Linsmayer/Lewis plein centre qui reprend en one timer (32’00). Gap pousse avec Thillet dont la reprise passe au ras du montant (33’47). Les Rapaces n’ont pas scoré dans ce power play mais ont été très efficaces dans la construction. En réponse, Chamonix reprend le jeu avec un meilleur patinage, tel Andersen qui passe en zone offensive en deux dribbles… mais pas trois. Le tiers se termine par de la vitesse de jeu et quelques charges solides correctes. Thillet, à l’offensive, contre-attaque et envoie un palet voilé par le défenseur. Le rebond est repris dans une chute acrobatique par Romain Gutierrez (37’04 : 3-1)

Gap concrétise un moment fort et un tiers mené de bout en bout. Et ça ne faiblit pas car Raphaël Faure envoie un gros shoot de la bleue dévié du bouclier (38’50). Les Pionniers ne voient plus le jour, et après une mise au jeu gagnée en zone offensive, Mc Cormack crucifie le gardien (39’59 : 4-1).

Le match est allé à sens unique dans ce tiers et Chamonix n’a pas fait illusion très longtemps. L’intensité portée par les Gapençais a empêché toutes possibilités pour les visiteurs.

Linsmayer trouve le poteau dés la première action du troisième tiers-temps (40’40). Les Rapaces continuent leur jeu sur le même schéma et gardent l’intégralité des palets à leur compte. Di Dio Balsamo effectue une belle reprise au centre du slot, le rebond est difficilement débarrassé par la défense (42’40). Chamonix en est réduit à courir après la rondelle. C’est Fort Alamo devant les buts hauts-savoyards. Sur un tir dévié par la botte de Sabol, Bouvet est seul devant la cage vide mais trop éloigné et surpris pour pousser le palet au fond (45’33). Les blancs sont coupables d’une nouvelle crosse haute, sur Thillet cette fois. Sur la supériorité, deux rebonds ne sont pas exploités et c’est ensuite au tour des Gapençais de jouer en infériorité. Johnston est en pointe pour placer de bons palets, non captés par ses coéquipiers. Mais il parvient à trouver un espace dans le trafic pour glisser la rondelle (47’56 : 4-2).

La partie monte en tension, les coups répondent aux provocations. Une nouvelle fois la détérioration de la partie répond au manque de solutions techniques et tactiques de la part des Chamoniards. McCormack envoie un puissant shoot qui traverse le gardien mais passe à côté (48’40). Sabol hausse son niveau de jeu et, sur des déplacements rapides, parvient à repousser trois tirs à bout portant. Au retour au complet, le tir de Scheid est dévié du bouclier (50’22). Lerg, qui n’a pas eu beaucoup de travail, intervient sur une remontée rapide de Crowder (51’00). Mais une pénalité en zone offensive de Bouvet permet à Jonhston de placer le palet dans le slot. Erdugan trouve l’ouverture juste devant les cages (53’09 : 4-3)

Luciano Basile prend un temps mort pour recadrer son équipe. Il est vrai que les deux buts en infériorité ont été concédés devant la cage et avec des relâchements défensifs.

Gap frôle encore la catastrophe sur un rebond mal nettoyé. Cham’ garde le momentum et pousse pour revenir mais ne peux pas conclure. Colomban profite d’une rare sortie des Gapençais sur un puck gagné et part avec un adversaire dans les patins. Sabol dévie du bouclier (55’02). Les Pionniers n’auront jamais joué aussi vite que pour revenir à égalité, ce qui contraste avec le patinage vu auparavant. La remontée rapide d’Andersen permet de donner un palet au second poteau, mais Johnston passe au travers (56’45). La fin de match explose avec un règlement de comptes entre Campbell et Andersen après une faute pour retenir très appuyée. Gleveau écope aussi en se mêlant à la bagarre. Chamonix ne peut donc plus répondre au défi, même en sortant le gardien à 59’13 pour rester à égalité de joueurs.

Gap s’en sort dans la douleur en fin de partie mais a démontré une supériorité technique et physique certaine. Chamonix a bien quelques bons éléments à l’avant mais n’a pas eu les armes pour rivaliser. Seul deux erreurs défensives ont remis les Hauts-Savoyards dans la partie. Les Pionniers n’ont pas été bien fringants et ont joué la provocation pour faire sortir les Rapaces de leur jeu.

Élus joueurs du match : Andrew Johnston pour Chamonix et Romain Gutierrez pour Gap.

 

Gap – Chamonix  4-3  (0-1, 1-0, 2-1)
Samedi 10 février 2018 à 20h30 – Alp’arena. 2193 spectateurs.
Arbitres : Jérémy Rauline et Laurent Garbay assisté de  Guillaume Barthe et et Guillaume Gielly.
Pénalités : Gap 8’ (0’, 0’, 8’) ; Chamonix 26’ (0’, 6’+10’, 10’).
Tirs : Gap 44 (14, 18, 12) ; Chamonix 24 (3, 7, 14).

Évolution du score :
1-0 à 19’25 : Ritt assisté de Raux
1-1 à 29’12 : Erdugan assisté de Johnston et Loizeau
2-1 à 29’51 : Bouvet assisté de Thillet et Campbell
3-1 à 37’04 : Gutierrez assisté de Thillet et Bouvet
4-1 à 39’59 : Mc Cormack assisté Bouvet
4-2 à 47’56 : Johnston assisté de Crowder et Besson (sup. num.)
4-3 à 53’09 : Erdugan assisté de Johnston et Andersen (sup. num.)

Gap

Attaquants :
Rob Linsmayer – Jake Lewis – Eric Scheid
Dimitri Thillet – Romain Gutierrez – Maurin Bouvet
Marius Serer – Robin Colomban – Cédric Di Dio Balsamo
Devin Tringale – Janne Puhakka – Evan Ritt
Yoanne Lacheny

Défenseurs :
Damien Raux – Tim Campbell
Arnaud Faure – Graeme Mc Cormack
Rapahaël Faure – Pierre Crinon

Gardien :
Jeff Lerg

Remplaçant : Théo Gautero (G). Absents : David Glen, Aurélien Bertrand.

Chamonix

Attaquants :
Tim Crowder – Andrew Johnston – Henric Andersen
Paulus Rundgren – Joakim Erdugan – Robin Lamboley
Teemu Loizeau – Emppu Pulliainen – Julien Laplace
Adrien Glévéau – Paulus Rundgren – Eliot Weber

Défenseurs :
Théo Lanvers – Daniel Divis
Numa Besson – Gasper Cerkovnik
Vincent Melin – Baptiste Bruyas

Gardien :
Richard Sabol

Remplaçant : Jimmy Darier (G). Absents : Nicolas Luomi, Juha Luke, Dominik Fujerik, Kevin Tassery.

Les commentaires sont fermés.