Les Suédois laminés mais optimistes

263

Les deux grands rivaux du nord, la Suède et la Finlande, se retrouvaient ce dimanche à l’occasion de la dernière journée des Carlson Hockey Games, disputés à Pardubice.

La Tre Kronor et la sélection Suomi avaient connu des performances identiques, toutes deux victorieuses face à la Russie mais battues par la Tchéquie. Pour autant, la rencontre n’a pas été équilibrée entre les deux rivaux, rencontre qui finira largement à l’avantage des Finlandais.

Antti Suomela a ouvert le score à la 10e minute, Olli Palola doublant la mise après seulement 55 secondes de jeu en deuxième période. Anton Rödin a bien tenté de remettre la Suède sur de bons rails mais le jeune défenseur Henri Jokiharju (18 ans) a permis aux Lions de mener 3-1 après deux tiers-temps. Dennis Everberg s’est offert un doublé mais cela n’a en rien perturbé la Finlande, qui menait 5-3 grâce à Juuso Puustinen et Pekka Jormakka, et qui a même ajouté deux autres buts dans les 15 dernières secondes (!) du match par Ville Pokka et Sami Sandell.

7-3 : la Finlande inflige une belle claque à la Suède. Une claque qui réjouira toujours le peuple finlandais vis à vis du voisin suédois. Mais ce qui peut consoler la Suède, c’est sa cohorte de joueurs NHL qui s’apprête à débarquer pour les Championnats du monde. Ils seront seize, dont Hampus Lindholm et Rickard Rakell d’Anaheim, qui ont récemment donné leur accord. Cela permet évidemment de relativiser cette déroute.

Car la Finlande est bien loin d’afficher une telle mobilisation. Le défenseur Julius Honka et le gardien Harri Säteri ont rapidement donné leur accord mais le nombre conséquent de refus qu’a essuyé le sélectionneur Lauri Marjamäki a inquiété au plus haut point, tant les fans que les spécialistes. A tel point que la légitimité du sélectionneur et l’investissement des exilés NHL pour leur pays ont été critiqués. Finalement, les deux flèches de Carolina, Sebastian Aho et Teuvo Teräväinen, ont accepté de faire le voyage jusqu’au Danemark. Seront-ils suivis par d’autres ? En tout cas, l’élimination de Minnesota pourraient permettre la venue de Mikko Koivu et Mikael Granlund, fidèles à leur sélection, eux.

Suède – Finlande 3-7 (0-1, 1-2, 2-4).
Dimanche 22 avril 2018 à 18h15 à la Tipsport Arena de Pardubice. 2572 spectateurs.
Arbitrage de Martin Frano et Robin Sir assistés de Jiri Svoboda et Miroslav Lhotský.
Pénalités : Suède 4′ (2′, 2′, 0′), Finlande 2′ (0′, 0′, 2′).
Tirs : Suède 17 (3, 10, 4), Finlande 31 (11, 9, 11).

Évolution du score :
0-1 à 09’21 » : Suomela assisté de Vaakanainen et Manninen
0-2 à 20’55 » : Palola assisté de Suomela
1-2 à 27’21 » : Rödin assisté de Andersson et Arnesson
1-3 à 33’21 » : Jokiharju assisté de Enlund et Niemi
1-4 à 41’42 » : Puustinen assisté de Rajala et Sandell
2-4 à 48’10 » : Everberg assisté de Jonsson-Fjällby et Ölund
2-5 à 52’37 » : Jormakka
3-5 à 55’36 » : Everberg assisté de Jonsson-Fjällby
3-6 à 59’45 » : Pokka assisté de Niemi (inf. num.)
3-7 à 59’59 » : Sandell assisté de Honka et Sallinen

Suède

Attaquants :
Lias Andersson (-1, 2′) – Patrik Zackrisson (C, -1) – Dennis Everberg (+3)
Carl Klingberg (A, -3) – Fredrik Händemark (-3) – Anton Rödin (-4, 2′)
Olle Liss (-1) – Rasmus Asplund (-3) – Victor Olofsson (-2)
John Norman (-1) – Linus Ölund (+2) –  Axel Jonsson-Fjällby (+1)
Jacob Nilsson (-1)

Défenseurs :
Jonathan Andersson – Linus Arnesson
Lawrence Pilut (+1) – Jesper Pettersson (-2)
John Nyberg (-3) – Adam Almquist (-3)
Erik Brännström

Gardien :
Filip Gustavsson [sorti de 57’55 » à 59’45 »].

Remplaçant : Magnus Hellberg (G).

Finlande

Attaquants :
Jonas Enlund – Mika Niemi (+1) – Marko Anttila (A)
Sakari Manninen (+2) – Antti Suomela (+2) – Olli Palola (+3)
Juuso Puustinen – Sami Sandell – Toni Rajala
Eemeli Suomi (-1) – Jere Sallinen (C, +2) – Juuso Ikonen
Pekka Jormakka (+1)

Défenseurs :
Urho Vaakanainen (+3) – Ville Pokka (+1)
Tommi Kivistö (+2) – Julius Honka (+3)
Henri Jokiharju – Casimir Jürgens
Kristian Näkyvä (A, 2′)

Gardien :
Ville Husso

Remplaçant : Eero Kilpeläinen (G).

Les commentaires sont fermés.