HC’05 Banská Bystrica – JYP Jyväskylä (CHL, groupe H, 1re journée)

118

En qualité de tenant du titre slovaque, Banská Bystrica s’aventure une seconde fois en Ligue des Champions. S’ils avaient clos le précédent exercice à la dernière place du groupe A, les « Béliers », uniques représentants du pays des Tatras l’an passé, pouvaient toutefois afficher des motifs de satisfaction : les affluences pour les matches du raout européen ont été convaincantes dans la petite patinoire du bord de la rivière Hron, la plupart des joueurs y ont acquis, contre des cylindrées plus ronronnantes qu’en Extraliga, une expérience non négligeable du haut niveau, et enfin deux victoires sont venues couronner ces débuts continentaux, dont la dernière contre Tappara Tampere, le champion de Finlande et leader de la poule.

À l’aube de la première rencontre du cru actuel, qui oppose la formation de Slovaquie centrale… au champion en titre, le JYP Jyväskylä, on marche sur des œufs tout en susurrant une once d’ambition. « Nous aimerions faire au moins aussi bien que l’année dernière, mais l’accumulation d’expérience peut nous permettre de surprendre, déclarait ainsi mercredi Ivan Droppa, l’adjoint du coach canadien Dan Ceman arrivé au club pour remplacer Vladimír Országh, parti quant à lui s’occuper du Slovan Bratislava. Et même si cette compétition est parfois considérée comme de la préparation, elle reste importante et personne, ni même nous, ne se satisfait d’être présent juste pour faire le nombre », poursuivait l’ancien international.

chl

Les espoirs de coup de théâtre sont toutefois vite refroidis par la rapide ouverture du score des visiteurs finlandais par un revers de leur défenseur Juuso Vainio (0-1, 1’09). Son camarade de casaque David Tomášek a le palet du break dans les secondes qui suivent, et les joueurs en rouge ne parviennent pas par la suite à canaliser les assauts des hommes du Nord, déjà trop véloces pour être gênés dans leurs velléités. Dans cette entame aux faux airs de David contre Goliath, le champion de Slovaquie réussit pourtant à égaliser grâce à une belle action individuelle de Ján Sýkora, de retour au « pays », qui perce la défense finlandaise avant de loger son revers sous la transversale (1-1, 7’06).

Le JYP ne perd pas de temps à reprendre les choses en mains : bénéficiant du travail de Tomášek dans le coin gauche et surtout de sa passe millimétrée, Alex Lindroos, démarqué sans le slot, ajuste Stephon Williams sans coup férir (1-2, 10’49). Si Mikko Kuukka trouve le poteau à la 15e minute, on peut dire toutefois que la première période de Banská Bystrica n’est pas si mauvaise, le jeune Alex Tamáši ayant même eu par deux fois la franche occasion de remettre les compteurs à zéro avant la sirène.

Le constat est tout autre dans le deuxième acte, qui marque la déroute des Béliers. Certes, Andrej Šťastný puis encore Tamáši sont les premiers à tirer après le retour sur la glace. Mais la déferlante finlandaise arrive dans la foulée ; en vingt-quatre secondes seulement, Samuli Ratinen, complètement oublié par la défense slovaque, marque dans une cage laissée à moitié découverte par le portier local (1-3, 24’47) puis Robert Rooba se bat comme un diable sur la « bleue » pour récupérer la rondelle et file seul au but pour donner aux siens trois longueurs d’avance (1-4, 25’11). La messe est déjà dite à la mi-match lorsque Jano Tuppurainen, profitant d’un mauvais contrôle adverse, chaparde le puck avant de servir Juha-Pekka Hytönen qui conclut au poteau gauche ce contre mené tambour battant (1-6, 29’58).

HYTONEN Juha-Pekka-100520-016

Aucun miracle n’interviendra pour la formation de Dan Ceman dans l’ultime opus. Elle semble avoir abdiqué et les troupes finlandaises s’usent moins à la tâche. Résultat : la partie perd en intensité et en intérêt. Même la célébration du second but du capitaine Hytönen, qui frappe dans un angle très fermé, se fait dans un manque d’ardeur évident (1-6, 46’25). Les deux équipes n’ont en effet plus rien à attendre ce cette rencontre qui aura très vite tourné en faveur des favoris. Banská Bystrica n’aura finalement pas le temps de ruminer cette gifle infligée en introduction puisqu’elle doit remettre le couvert deux jours plus tard contre Lugano dans cette même patinoire.

Commentaires d’après-match (source : hokejportal.net)

Dan Ceman (entraîneur de Banská Bystrica) : « Les spectateurs ont dû apprécier ce match, ils ont bien vu que notre adversaire était rapide. Nous n’avions pas encore joué une telle équipe avant le lancement de la saison. Nous avons eu des problèmes avec leur vitesse, ils ont vraiment très bien patiné et imposé un forechecking efficace, ils ont joué de façon fantastique. Nous avons été incapables de tenir longtemps le palet, nous devons encore nous accoutumer à ce style de jeu. »

Lauri Merikivi (entraîneur de Jyväskylä) : « C’est un lancement de saison parfait. Nous savions ce qui nous attendait, que ce ne serait pas simple. Nous connaissions le style de jeu de l’adversaire, nous nous y sommes préparés sérieusement et, en plus, le début de partie nous a bien réussis. Je suis très satisfait de la manière dont nous avons disputé cette rencontre. »

Tomáš Surový (attaquant et capitaine de Banská Bystrica) : « Faisons un constat objectif : ce match a montré clairement toutes nos carences. N’oublions pas cependant que c’est quand même en face l’une des meilleures formations européennes. Ils ont développé un excellent patinage, beaucoup de physique, ce qui nous a réclamé une performance sans la moindre erreur. Nous n’y sommes pas parvenus et l’adversaire a su parfaitement le sanctionner. »

 

HC’05 Banská Bystrica – JYP Jyväskylä 1-6 (1-2, 0-3, 0-1)
Jeudi 30 août 2018 à 19h30 à la patinoire de Banská Bystrica. 1717 spectateurs.
Arbitrage de Miha Bukovec (SLO) et Miroslav Štefík (SVK) assistés de Jozef Tvrdoň (SVK) et Martin Jobbagy (SVK).
Pénalités : Banská Bystrica 18′ (2′, 4′, 12′) ; Jyväskylä 8′ (2′, 2′, 4′).
Tirs : Banská Bystrica 20 ; Jyväskylä 27.

Évolution du score :
0-1 à 01’09 : Vainio assisté de Tomášek
1-1 à 07’06 : Sýkora assisté de Biro
1-2 à 10’49 : Lindroos assisté de Tomášek
1-3 à 24’47 : Ratinen assisté de Vainio
1-4 à 25’11 : Rooba
1-5 à 29’58 : Hytönen assisté de Tuppurainen
1-6 à 46’25 : Hytönen assisté de Turkulainen

Banská Bystrica

Attaquants :
Guillaume Asselin (2′) – Éric Faille (A) – Alex Tamáši
Brock Higgs (10′, -2) – Tomáš Surový (C, -3) – Tomáš Zigo (-2)
Ján Sýkora (-2) – Andrej Šťastný (-2) – Róbert Varga (-2)
Martin Belluš (-1) – Matej Češík (-1) – Gilbert Gabor (-2)
Matej Giľák

Défenseurs :
Vladimír Mihalik (A, -2) – Ben Marshall (-1)
Brenden Miller (2′, -3) – Branislav Kubka (-2)
Ján Brejčák – Marek Biro (2’+2′)
Oliver Košecký

Gardien :
Stephon Williams

Remplaçant : Samuel Baroš (G). Non-utilisés : Matej Gajan (G), Ivan Ďatelinka (D), Martin Dlapka (D), Karol Sloboda (D), Marek Bartánus (A), Michal Kabáč (A), Tomáš Török (A).

Jyväskylä (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Éric Perrin – Jarkko Immonen (A) – Jano Tuppurainen (+2)
Markus Jokinen (+2) – David Tomášek (+1) – Jerry Turkulainen (+2)
Ossi Louhivaara (A, +1) – Juha-Pekka Hytönen (C, +2) – Samuli Ratinen (+2)
Robert Rooba (2′, +2) – Miika Lahti (+1) – Janne Kolehmainen (+1)
Anton Stråka (+1)

Défenseurs :
Anttoni Honka (2′, +1) – Mikko Kalteva (+3)
Juuso Vainio (+1) – Mikko Kuukka (+3)
Ossi Ikonen (2′, +1) – Jaakko Jokinen
Alex Lindroos (+1)

Gardien :
Eetu Laurikainen

Remplaçant : Joona Voutilainen (G). Non-utilisés : Roni Allén (D), Henri Kanninen (A), Aleksi Rutanen (A), Micke Saari (A), Henri Tamminen (A).

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :