La saison slovaque commentée

Pour sa première saison "internationale" avec l'invitation de clubs hongrois, l'Extraliga slovaque a connu des montagnes russes et son premier match en plein air avant de sacrer une équipe toujours aussi canadienne.Le championnat de Slovaquie 2018/19

Ladislav le Grand libère la Slovaquie

Depuis dimanche et le succès américain sur l’Allemagne, la Slovaquie sait qu’elle ne participera pas, pour la sixième année consécutive, aux quarts de finale des Mondiaux. Cela reste une frustration aux vues des scénarios des rencontres perdues. Pour son dernier match, les joueurs des Tatras sont opposés au Danemark, qui a joué la veille au soir. La Double-Croix avait déjà terminé, en 2011, ses championnats du Monde à domicile contre le Danemark, par une victoire qui comptait déjà pour du beurre à Bratislava. C’est aussi la…

Le Canada en roue libre

Autant le France/Grande-Bretagne revêtait une importance capitale, autant ce Canada-Danemark ne possède que peu d’enjeu, hormis celui, pour la Feuille d’érable, de se repositionner dans les deux premières places du groupe, synonymes de quarts de finale disputés à Košice. Le Canada ne perd pas de temps. À la relance après un slap danois, Jonathan Marchessault déborde sur la gauche puis tempère derrière la cage pour servir Pierre-Luc Dubois qui arrive dans le slot et qui ouvre déjà le score (1-0, 1'00).

Les États-Unis condamnent le pays hôte

Les États-Unis sont l'ennemi à abattre pour la Slovaquie qui peut espérer se qualifier en cas de double échec de la bannière étoilée sur ses deux dernières sorties du groupe. Si bien que, le temps d'un match, l'Allemagne, qui avait pourtant frustré le pays hôte mercredi, évolue presque à domicile, la Steel Aréna toute entière encourageant avec ferveur toute offensive des aigles et sifflant à l'inverse les incursions américaines. De quoi se regonfler le moral après une cuisante défaite la veille contre le Canada.

La Slovaquie ravit son public

La Slovaquie n’a plus rien à perdre. Ses espoirs de quart-de-finale s’amenuisent au fil des matches et il faudrait maintenant que les États-Unis soient vaincus sur leurs deux dernières rencontres et qu’elle remporte évidemment les siens. Alors, contre la Grande-Bretagne, toujours bredouille et qui a subi près de 250 tirs cadrés depuis le début de tournoi, il ne reste plus qu’à la Double-Croix à amuser la galerie. Les deux pays ont déjà croisé le fer il y a deux semaines en préparation et cela s’était soldé par un 6-1 en…

Premier point pour Jack Hughes

Depuis sa défaite initiale contre le pays hôte, les États-Unis et leur pléiade de joueurs de NHL ont fait le boulot sans donner l’impression de s’employer. Qu’en sera-t-il contre le Danemark, que ses performances en dents de scie maintiennent encore dans la course aux quarts de finale ? Nicklas Jensen inquiète déjà Cory Schneider, d'abord en angle fermé à droite puis sur une reprise à bout portant dans le slot. Le goalie des Devils bloque les deux tentatives. Le Danemark, poussé par un public venu nombreux ce samedi midi,…

La Finlande à l’usure

Finlande-Grande Bretagne ou le duel des deux derniers adversaires de la France... Qu’attendre ce cette affiche déséquilibrée sinon la confirmation de l’écart de niveau entre le numéro 5 mondial et le promu de la bande ? Un nouveau fait d’armes de Kakko ? La Grande-Bretagne est coriace en entame de match et ne laisse rien aux Finlandais, aussi nonchalants que la veille contre le Danemark. Une pénalité de Ben O'Connor (5'54) pour rudesse permet au Suomi de s'installer enfin durablement dans le camp britannique.…

La Finlande sans briller

Les Finlandais ont bénéficié de deux jours de repos après trois gros morceaux que sont le Canada, la Slovaquie (victoires) et les États-Unis (défaite). Le Danemark s’est fait plaisir contre les Britanniques deux jours plus tôt et se retrouve, à mi-parcours, en position d’outsider avant un calendrier chargé. Sa quête de points devra se faire sans sa tête de gondole Lars Eller, qui a quitté l’effectif danois en accord avec la fédération nationale. L'entame est assez active, mais les défenses sont bien en place et les tirs ne…

La Grande Désillusion

Passée par toutes les émotions contre le Canada, la Slovaquie a eu une journée de repos pour digérer une défaite frustrante et surtout éteindre une mini crise diplomatique née du comportement fruste des supporters locaux en fin de rencontre (jets de bouteilles sur la glace et sur le banc adverse, hymne canadien conspué). Igor Nemeček, chef de l’organisation du Mondial, s’est empressé de réagir en envoyant une lettre d’excuses aux dirigeants de l’équipe à la Feuille d’érable. Une affaire qui ternie l’image du pays hôte,…

Le Danemark coule la Grande-Bretagne

Après la France et l’Allemagne, ses concurrents directs dans le groupe A, le Danemark est opposé à la Grande-Bretagne qui a montré ses limites contre le Canada après une belle résistance contre la bande à Leon Draisaitl en ouverture. Il serait donc très surprenant que les Danois se fassent surprendre par le promu. Le Danemark encaisse pourtant d’entrée de jeu une pénalité sur une obstruction de Lars Eller (00'30). Les Britanniques développent un jeu de puissance déplorable, ils ne tentent aucun tir et ils ont les plus…
Donec risus Praesent sit libero massa pulvinar