Dunkerque – Wasquehal (match amical)

349

Alors que la métropole lilloise vibre au rythme de la braderie, les Lions de Wasquehal ont pris la route de la mer du Nord pour entamer une série de matchs amicaux. La douceur du climat de la Côte d’Opale n’est aucunement comparable à la furie subie ce vendredi soir au cours de la première des deux confrontations programmées avec le grand frère corsaire. La victoire 11-0 de l’aîné devant un effectif dont il a un temps couvé plusieurs éléments rappelle avec fracas que, depuis 2011, les deux clubs fortement liés n’évoluent plus dans la même division.

Les Corsaires s’empressent de le rappeler sur leur premier lancer, intervenu à la troisième minute par Marek Mikušovic, à l’affût d’un palet non dégagé par des adversaires attirés par Budínský (1-0 à 02’49″). Ce dernier pense ensuite profiter d’une erreur de la défense à la ligne bleue, mais, dilettante dans son geste, il se heurte à Marc-André Martel. Renforcés par plusieurs pensionnaires de la formation amiénoise, les Lions tentent de redresser la tête, mais le jeu adverse, plus rapide et précis, fait la différence. Aligné aux côtés des recrues slovaques Halas et Simcak, Loïc Destoop, servi par le dernier nommé, contourne la défense et décoche un tir croisé imparable (2-0 à 12’31″). Une action rapide du même trio conclue par Dominik Simcak face à une cage ouverte s’ensuit (3-0 à 15’32″).

Mattéo Toneatto essaie bien, de l’entrée de la zone, d »employer un Guillaume Duquenne plus tard heurté au niveau du casque par un essai de Besson, les pensionnaires de Division 2 ne peuvent ouvrir leur compteur avant le premier coup de sirène. Et cela y compris sur la première supériorité numérique, née d’une obstruction de Francis Ballet. Ce sont même leurs adversaires, déconcertants de facilité, qui s’en donnent à cœur joie, la vista de Mikušovic lui permettant de servir Budínský (4-0 à 17’11″). Ce premier tiers-temps offensif est ponctué d’un tir en lucarne du jeune Martin Poirier, aligné en attaque aux côtés de Brendan Martial, dont il conclut le travail (5-0 à 19’49″).

Pris à revers par un numéro de Francis Ballet, insaisissable pour trouver à son tour le haut de la cage (6-0 à 25’32″), Wasquehal parvient toutefois à trouver le chemin de la zone de vérité à la reprise. Dans la foulée d’une inspiration d’Aurélien Zajac dans un angle fermé (6-1 à 27’40″), les représentants de la métropole lilloise gagnent en confiance et plusieurs occasions sont à relever sur la cage de Duquenne, obligé d’intervenir sur un revers d’Axel Canaguier, consécutivement à un tir à la renverse du Suédois Lukas Bjorklund. Ce dernier, nouvellement arrivé pour un essai, se heurte au nouvel entrant Antti Leskinen, surpris par Canaguier positionné derrière la cage.

Le troisième acte s’initie par plusieurs séquences de possession dunkerquoise, au cours desquelles Igor Halas, du revers, et Brendan Martial, qui teste la botte de Martel, s’illustrent à leur tour. Une nouvelle faute permet cependant à l’ancien Valenciennois Marek Matej, au rebond, d’ouvrir son compteur sous ses nouvelles couleurs (6-2 à 45’56″). Mais comme la veille, où ils encaissèrent sept buts dans le dernier tiers-temps, les Lions souffrent en fin de rencontre. Vit Budínský, sans contrôle sur une passe croisée de Ballet (7-2 à 53’25″), et Clément Thomas, à la réception d’un service de Marek Mikušovic à l’ouvrage derrière le but (8-2 à 54’36″), donnent à la marque son ampleur définitive.

Face à des Wasquehaliens dépassés par leurs accélérations, les hommes d’Antoine Richer se seront rassurés offensivement à deux semaines de l’inauguration, face à Cholet, d’une saison qui pourrait marquer leurs adieux à la patinoire Michel Raffoux.

 

Dunkerque – Wasquehal 8-2 (5-0, 1-1, 2-1)
Samedi 1er septembre 2018 à 18h30 à la patinoire Michel Raffoux.
Arbitrage d’Alexandre Hauchart assisté d’Aurélien Smeeckaert et Cyril Debuche.
Pénalités : Dunkerque 6′ (2’, 2′, 2′), Wasquehal 6′ (0′, 2′, 4′).
Tirs : Dunkerque 39 (12, 14, 13), Wasquehal 27 (9, 11, 7).

Évolution du score :
1-0 à 02’49″ : Mikušovic assisté de Budínský et Thomas
2-0 à 12’31″ : Destoop assisté de Simcak
3-0 à 15’32″ : Simcak assisté de Destoop et Halas
4-0 à 17’01″ : Budínský assisté de Mikušovic et Colombin (inf. num.)
5-0 à 19’49″ : Poirier assisté de Martial et Ballet
6-0 à 25’32″ : Ballet assisté de Mikušovic
6-1 à 27’40″ : Zajac assisté de Bjorklund
6-2 à 45’56″ : Matej assisté de N’Guyen et Canaguier (sup. num.)
7-2 à 51’25″ : Budínský assisté de Ballet et Colombin
8-2 à 54’36″ : Thomas assisté de Budínský et Mikušovic (sup. num.)

Dunkerque

Attaquants :
Clément Thomas (C) – Marek Mikušovic (A) – Vit Budínský
Dominik Simcak – Loïc Destoop – Igor Halas
Martin Poirier – Matthieu Vissio – Brendan Martial

Défenseurs :
Jussi Laine – Francis Ballet
David Gaborcik – Thibaut Colombin
Pierre Pampanay

Gardien :
Guillaume Duquenne puis Antti Leskinen à 29’52″

Absents : Adam Young, Craig Gans, Antoine Houque.

Wasquehal

Attaquants :
Martin Lagrise – Aurélien Zajac – Marek Matej
Axel Canaguier – Benjamin N’Guyen (C) – Lukas Bjorklund
Lucas Besson – Lucas Herrera-Mione – Ryan Belharfi
Dylan Artano

Défenseurs :
Mattéo Toneatto – Benjamin Louf (A)
Marc-Antoine Herbet (A) – François Piquet
Christophe Tiramini

Gardien :
Marc-André Martel

Remplaçant : Maurad Laamel (G). Absents : Thibault Verschaeve, Martin Domian, Charley Marcos, Benjamin Turpin, Thomas Trambouze, Arnaud Péan, Simon Angielczyk.

Les commentaires sont fermés.