Lyon – Mulhouse (Ligue Magnus, 10e journée)

3

Les Lions se présentent dans une tunique assortie à cette soirée spéciale Army Night et après un coup d’envoi très spécial donné par les forces de l’Armée de Terre.

Tyler Ferry est pénalisé (accrocher) dès la première minute. Les Mulhousiens punissent les Lions et inscrivent le premier but de la rencontre par Yorick Treille (2’21 : 0-1). Touchés dans leur orgueil, les Lyonnais réagissent vite. Bien placé au rebond, le centre canadien Kyle Essery trompe le portier mulhousien et égalise (7’09 : 1-1). À la moitié du premier tiers-temps, les Lions se retrouvent en supériorité numérique après une pénalité de Hugues Cruchandeau. Le tir de Mickevics trouve le défenseur mais la deuxième chance lyonnaise sera la bonne. Les Lions trouvent le montant une première fois mais Arturs Mickevics, encore lui, ne se manque pas et crucifie Michaël Muller (11’02 : 2-1). Les Lions ont parfaitement réagi et mènent dorénavant. Les deux équipes mettent du rythme dans ce match plaisant à regarder mais manquent un peu de précision à l’approche de la cage.

Le jeu reprend à Charlemagne et les Scorpions poussent pour revenir rapidement dans cette rencontre. À la 24e minute de jeu, les deux équipes se retrouvent à 4 contre 4 sur la glace après les pénalités de Mickevics et Cruchandeau. C’est le moment que vont choisir les Lions pour inscrire un troisième but. Ferry à la bleue lance un shoot, Martins Lavrovs qui passe devant la cage manque de dévier le palet mais le laisse finalement passer, c’est au fond (25’35 : 3-1). Après Tyler Ferry, c’est un autre défenseur qui va scorer dans cette partie. L’international français Vincent Llorca donne trois buts d’avance aux Lions (28’52 : 4-1). À trois minutes de la fin du tiers, l’attaquant lyonnais Ainars Podzins n’est pas loin d’inscrire un cinquième but mais son tir meurt sur le poteau et le palet vient se glisser sous la botte du gardien. Rok Stojanovic n’est pas en reste dans la cage lyonnaise et stoppe le but mulhousien d’un superbe arrêt pour permettre aux Lions de repartir aux vestiaires avec trois buts d’avance.

Les Lions poursuivent sur les mêmes bases au troisième tiers-temps et continuent d’être solides défensivement. Martins Lavrovs continue de tenter mais se heurte au portier des Scorpions. À 8 minutes de la fin du match, les Lyonnais ont une nouvelle occasion en supériorité numérique. Kyle Essery sur une déviation n’est pas loin de marquer mais la défense de Mulhouse dégage bien le palet. Les deux équipes vont continuer à se neutraliser tout au long de ce dernier tiers-temps et le score restera inchangé. Les Lions s’imposent avec la manière face aux Scorpions et signent une deuxième victoire d’affilée.

Désignés joueurs du match : Julien Correia pour Lyon et Yorick Treille pour Mulhouse.

Commentaires d’après-match (dans les communiqués de presse du LHC)

Vincent Llorca (défenseur de Lyon) : « Le travail commence à payer. On commence à bien se connaître et les affinités se créent, sur et en dehors de la glace. Tout le monde travaille fort dans le même sens et ça se voit enfin. Peu importe l’adversaire, nous avons joué à fond tout le match puis une fois que l’on avait creusé l’écart nous avons vraiment fermé le verrou, comparé au match de Chamonix où nous les avions laissés revenir. Nous sommes sur une bonne phase et nous allons à Grenoble pour gagner, nous allons tout donner, même si c’est chez eux. »

Alexandre Pascal (défenseur de Lyon) : « Ces 2 victoires de suite nous ont donné beaucoup de confiance, nous avons réalisé deux belles prestations et ça fait du bien au moral. Il reste néanmoins beaucoup de matchs à jouer et ce n’est pas parce que l’on a enchaîné deux victoires qu’il faut se voir trop beau et s’installer dans un confort, on a vu ce que ça a donné la dernière fois face à Amiens. Au contraire il faut se servir de cela pour travailler encore plus fort pour aller chercher les grosses équipes et le plus de points possibles en vue des playoffs. Le match de vendredi est un match comme les autres. Ce n’est pas parce que c’est Grenoble au top de sa forme qu’il faut avoir peur. On va les affronter comme d’habitude et tout donner pour aller chercher la victoire. »

 

Lyon – Mulhouse 4-1 (2-1, 2-0, 0-0)
Mardi 16 octobre 2018 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2138 spectateurs.
Arbitrage de Geoffrey Barcelo et Marie-Tjana Picavet assistés de Joris Barcelo et Guillaume Barthe.
Pénalités : Lyon 30′ (8′, 2′, 20′) ; Mulhouse 20′ (6′, 2′, 12′).
Tirs : Lyon 26 (7, 12, 7) ; Mulhouse 36 (9, 12, 15).

Évolution du score :
0-1 à 02’21 : Treille assisté de Raux et Zolmanis (sup. num.)
1-1 à 07’09 : Essery assisté de Di Dio Balsamo et Ankerst
2-1 à 11’02 : Mickevics assisté d’Essery et Andres (sup. num.)
3-1 à 25’35 : Ferry assisté d’Andres et Custosse
4-1 à 28’52 : Llorca assisté de Correia et Verbeek

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Ryan Verbeek – Ainars Podzins
Martins Lavrovs – Tomas Andres – Arturs Mickevics
Jaka Ankerst – Kyle Essery (A) – Cédric Di Dio Balsamo
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Valentin Michel

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Thomas Roussel (C) – Jules Breton
Lubomir Dinda – Cédric Custosse
Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçants : Olivier Richard (G), Killian Lairet. Absent : Sébastien Delemps (genou).

Mulhouse

Attaquants :
Jordan Draper – Milan Jurik (A) – Sébastien Trudeau
Yorick Treille (A) – Sandis Zolmanis – Roope Nikkilä
Arturs Sevcenko – [poste tournant] – Rolands Vigners
Lou Bogdanoff – Kenny Martin – Pierrick Hoehe

Défenseurs :
Michal Seda – Kevin Hecquefeuille
Andrei Esipov – Hubert Genest
Hugues Cruchandeau (C) – Damien Raux
Jonathan Estienne

Gardien :
Michaël Muller

Remplaçants : Landry Macrez (G), Maxime Leroux, Corentin Cruchandeau. Absents : Martin Surek (G), Bryan Ten Braak (blessé), Kevin Lorcher.

Les commentaires sont fermés.

Praesent libero. risus ut commodo luctus suscipit felis at