Play-offs D2 : net avantage aux sudistes

634

7 à 1 pour la poule sud : même si on connaissait la différence de niveau, le bilan des huitièmes de finale aller de D2 est cinglant pour les nordistes. Même ses meilleurs représentants ont mordu la poussière. Évry/Viry, peut-être amolli pendant sa série de onze victoires dans sa poule, risque de revivre le même scénario que l’an passé, une élimination d’entrée dans les play-offs. Les joueurs de Jan Timko ont subi une nette défaite 7-3 à Roanne. Son dauphin Amnéville a subi le même sort à Valence après avoir fait la course en tête toute la soirée. Mais les Lynx ont égalisé à 51 secondes de la fin par Johann Bayrou, avant de l’emporter en prolongation par l’intermédiaire d’Alexis Pelisse.

Ce constat doit toutefois être pondéré par la formule de ces play-offs, qui assure au club le moins bien classé de recevoir en premier. L’avantage de la glace est en effet en réalité, et il explique que les clubs de la poule nord qui ont le mieux réussi n’étaient pas les mieux classés. La seule victoire vient en effet de l’inattendu promu Colmar face au très expérimenté Annecy (compte-rendu du match à venir sur Hockey Archives). Et Meudon a embarqué un ex-pensionnaire de D1 (le HCMP) dans un scénario incroyable, remontant deux buts de retard dans les dix dernières minutes alors que son joker canadien Demico Hannoun avait été renvoyé au vestiaire après deux méconduites. Petr Stoklasa a sauvé la mise des Bouquetins (8-7 !).

Il n’est donc pas interdit de penser que les nordistes qui ont perdu en déplacement peuvent renverser la situation en remportant leurs deux rencontres chez eux. Il faudra pour cela gérer la pression, dos au mur. De la pression, les jeunes Rouennais n’en ont pas vraiment, et ils ont vraiment fait trembler l’épouvantail Morzine, qui ne s’est sorti du piège que sur un but en prolongation de Rasmus Knudsen (6-5). Peu importe le score, il faut remporter deux victoires pour se qualifier, et ce sera valable aussi pour Wasquehal, balayé 7-0 à Villard-de-Lans (dont cinq buts en supériorité numérique).

Pour les équipes qui ont gagné à l’extérieur, le retour devrait être plus tranquille. Clermont-Ferrand a confirmé son statut de meilleure défense de D2 à Paris (5-0 contre les Français Volants) et Toulouse-Blagnac a bénéficié d’un quadruplé de l’Estonien Riho Embrich pour s’imposer 7-3 à Châlons en Champagne.

En poule de maintien, les équipes n’ont pas encore « croisé » et elles affrontaient donc des adversaires déjà connus pour la première journée : Vaujany a confirmé son meilleur classement en saison régulière en gagnant 5-3 à Limoges, et Valenciennes a obtenu un succès déjà essentiel devant la réserve de Strasbourg (5-3).

Les résultats de division 2.

Les commentaires sont fermés.